Accueil / Mobilité / Voiture connectée / Domino’s Pizza et Nuro s’allient pour des livraisons sans chauffeur

Domino’s Pizza et Nuro s’allient pour des livraisons sans chauffeur

Domino's pizza utilisera des véhicule autonome R2 de Nuro pour ses livraisons

Les véhicules autonomes de Domino’s et de Nuro livreront leurs premières pizzas en fin d’année à des familles habitant Houston, Texas.

En 2017, Domino’s avait collaboré avec Ford sur une expérience similaire dans l’État du Michigan. Cette fois-ci, l’enseigne s’allie avec Nuro, une start-up spécialisée dans la livraison sans chauffeur.

Comment ça marche pour les clients de Domino’s Pizza

La poignée de résidents de Houston sélectionnés effectueront leurs commandes en ligne. Une fois celle-ci faite, ils n’auront plus qu’à attendre l’arrivée de l’un des véhicules de la flotte autonome de Nuro. Actuellement, cette flotte se compose des véhicules R1 de la marque. Mais les clients affamés verront leurs commandes livrées par des R2, une nouvelle version encore non-officielle du R1.

Lors de son partenariat avec Ford, l’enseigne de pizza voulait tester la réaction de ses clients face à l’absence d’un livreur. Même si cette première expérience a depuis été abandonnée, les résultats ont sans doute été positif si Domino’s la retente.

Nuro, un pro de la livraison sans chauffeur

Fondée pas d’anciens employés de Google, Nuro est l’une des rares entreprises dédiées à la livraison sans chauffeur de produits alimentaires. Ainsi, Nuro voit ce partenariat avec Domino’s comme une occasion de développer ses activités. Actuellement, sa flotte comprend des véhicules autonomes R1 et quelques voitures ordinaires munies de capteurs pour le pilotage automatique.

Environ 2 fois plus petite qu’une berline traditionnelle, les R1 ne peuvent transporter de passagers. Jusqu’ici, Nuro en a produit 6 exemplaires. Grâce à un investissement de la banque japonaise SoftBank, la start-up compte augmenter leur nombre et les remplacer par ses nouveaux R2. A part cela, elle ambitionne également de piloter une cinquantaine de voitures classiques autonomes. Niveau sécurité, les R1 et R2 sont suivis à distance par les équipes de Nuro. Pour les voitures de taille normale, un chauffeur s’assied toujours derrière le volant.

En tout cas, les livreurs pourraint être les premières victimes de l’autonomisation des transports. À côté des robots de Nuro et de Domino’s, les drones de Google ou de Uber sont ainsi en embuscades…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *