Accueil / Maison connectée / Cuisine connectée / Domino’s dévoile DRU, le premier robot livreur de pizzas

Domino’s dévoile DRU, le premier robot livreur de pizzas

DRU Domino's pizza

Dans une vidéo publiée hier sur la chaîne Youtube Australienne de Domino’s Pizza, le leader mondial de la pizza présente DRU, un robot autonome destiné à livrer des pizzas à domicile.

La franchise de restauration rapide sait attirer l’attention. Après avoir dévoilé son “Easy Order Button” en novembre 2015, un bouton permettant en une simple pression de commander sa pizza préférée, voilà que Domino’s Pizza annonce cette fois avoir mis au point le premier robot livreur de pizza, entièrement autonome, basé sur les plans d’un robot militaire réalisé par l’entreprise australienne Marathon Robotics.

Dans cette vidéo de plus de trois minutes, le robot aux couleurs de la marque démontre tout son potentiel en parvenant à livrer un menu à domicile après avoir enregistré les coordonnées dans un rayon de 20 km, et traversé plusieurs rues en solitaire tout en évitant les obstacles présents sur son chemin. Une fois arrivé, les clients n’ont plus qu’à entrer le code de livraison dans l’application Domino’s pour que ce dernier ouvre une trappe sur son dos, dans laquelle se trouvent boissons et pizzas, gardées à température dans plusieurs compartiments pouvant contenir jusqu’à 10 pizzas.

DRU Dominos pizza

Des premiers essais de DRU en Nouvelle-Zélande

Si l’on pourrait penser à une simple campagne de communication, le géant mondial de la pizza veut en réalité aller bien plus loin en testant le Domino’s Robotic Unit (DRU) sur le sol de Néo-Zélandais, dans la capitale de Wellington. Une décision qui réjouit le ministre des Transports du pays, Simon Bridges qui s’est exprimé à l’AFP locale : “C’est une grande opportunité pour la Nouvelle-Zélande (…). Ces 12 derniers mois, j’ai fait la promotion de la Nouvelle-Zélande comme endroit où tester des nouvelles technologies de transport, de manière active et agressive“. Une technique qui semble avoir porté ses fruits.

Source.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *