Accueil / CES 2019 / CES 2017 : Dobby, le drone poids plume de haute qualité

CES 2017 : Dobby, le drone poids plume de haute qualité

dobby drone ces 2017

2017 pourrait bien être l’année du drone. Alors que les prix sont en baisse et que l’autonomie commence lentement mais sûrement à augmenter, il y a définitivement de quoi intéresser les consommateurs. Les constructeurs l’ont bien compris et présentent à l’occasion du CES 2017 une multitude de  modèles. Parmi eux, Dobby, réalisé par l’entreprise Zéro Tech. Ultra-léger, le drone est capable de filmer en 4k. 

dobby drone ces 2017

Dobby, un selfie drone

Ce n’est pas un drone destiné à faire des images à des altitudes très élevées. Dobby ne peut pas monter au-delà de 20 mètres et son autonomie ne dépasse pas les 10 minutes mais c’est largement suffisant pour l’usage auquel il est destiné. Il fait partie de ce que l’on nomme les “drones de poche”.

Avec son poids très léger (199 grammes) et la possibilité de le plier jusqu’à le faire rentrer dans votre poche, c’est le mini-drone que vous pourrez emmener partout avec vous et le sortir au meilleur moment pour prendre des photos. Le Dobby peut filmer en 4K, ou bien en 1080p stabilisé de façon électronique. A noter que puisqu’il pèse moins de deux kilogrammes, vous n’aurez pas besoin de l’immatriculer pour l’utiliser sur le territoire français.

Son principal atout c’est sa capacité à décoller et atterrir depuis la paume de votre main. Pas besoin de chercher un espace plat. Il vous suffit de presser un bouton sur votre téléphone pour lancer les rotors et le jeter en l’air. Pour l’atterrissage, ouvrez la paume de votre main une dizaine de centimètres sous le drone et il vient se poser automatiquement.

L’heure des drones de niche

Alors que les drones grand public commencent à se démocratiser, l’heure est maintenant à des drones spécialisés. Au-delà de Dobby, plusieurs modèles très spécifiques ont été présentés à l’occasion du CES 2017. Il y a tout d’abord eu le Nano Racer, le drone de course vendu à moins de 200 euros. Mais des modèles plus étranges ont aussi été proposés.

drone pêcheur ces 2017

Parmi eux, “PowerRay”, un drone aquatique conçu pour aider les pêcheurs high-tech. Relié à la rive par un câble, il envoie les images et peut déposer un appât au bon endroit. De quoi retirer tout le plaisir de la pêche diront certains spécialistes. Il y a aussi eu “Hercule” du français Drone Volt. Il peut transporter de 5 à 20 kilogrammes selon qu’il soit en quadricoptère ou en octocoptère. Les agriculteurs ne sont pas oubliés avec “Kestrel” qui ressemble à un petit avion. Il peut se maintenir en vol jusqu’à 2 heures pour balayer une zone de 300 hectares mais surtout est capable de faire des atterrissages et décollages verticaux. Enfin, le plus étrange pour la fin “UFO” produit par l’entreprise Mola. Avec sa forme similaire à un ovni auquel il doit son nom, ce petit drone pliable est capable de suivre une cible mobile.

La plupart de ces modèles sont déjà en vente sur les sites spécialisés. Vous pouvez trouver “Dobby” sur Amazon pour moins de 400 dollars. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La NASA a trouvé un iceberg parfaitement rectiligne La NASA a publié le 17 octobre, sur son compte Twitter, une photo plutôt surprenante : un iceberg aux lignes droites et rectiligne. Lorsqu’il s’est détaché de la banquise, l’iceberg s’est transformé en rectangle parfait. Pas commun. Des angles droits et une surface bien lisse. Les scientifiques de la NASA sur place, n’en sont pas revenus. Ils ont l’habitude de voir des icebergs tabulaires mais jamais de lignes aussi droite. L’effet wow ne s’est pas fait attendre, et très vite l’image postée par le compte NASA ICE a créé l’engouement. Iceberg carré L’homme n’y est pour rien pour une fois, la banquise a fait son travail, lorsqu’elle devient trop lourde un peu comme un ongle qui serait trop long, elle casse et forme ces icebergs. Rassurez-vous l’agence américaine n’était pas sur place pour organiser une immense chasse aux icebergs qui ressemble à des parallélépipèdes rectangles. Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses. Objectif initial de la mission : recenser en image l’Antarctique afin de mieux comprendre comment le réchauffement climatique affecte la banquise et comment la glace évolue. C’est à quelques kilomètres de la barrière Larsen que cet iceberg étrangement parfait est apparu. Selon les scientifiques, il a sûrement dû se détacher de la banquise, appelé Larsen C. Bien sûr nous ne pouvons pas connaître exactement sa taille même si la scientifique spécialiste de la banquise Kelly Brunt pense qu’il doit au moins mesuré 1km de long. Elle ajoute qu’il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit ici que de la partie immergée de l’iceberg. Ces belles lignes blanches et rectilignes ne représentent donc que 10% de l’iceberg. Mais au vu de tels angles droit, la césure avec la banquise a dû se faire très récemment. Des paysages qui nous fascinent Ce n’est pas la première fois que la NASA nous surprend et nous émerveille devant la beauté glacée de ces paysages figés. Un magnifique couché de soleil surplombant les montagnes givrées, un iceberg en forme de cœur ou encore une eau bleu profond. L’antarctique a tant de mystères et de choses à nous apprendre sur notre environnement, son esthétisme n’est qu’un bonus. Avantage qui permet bien souvent à l’agence américaine de faire la lumière sur le réchauffement climatique ou sur la situation alarmante de la banquise.