Accueil / Maison connectée / Eclairage connecté / La centrale Crescent Dunes : le renouveau de l’énergie solaire

La centrale Crescent Dunes : le renouveau de l’énergie solaire

Vue d'ensemble de la centrale Crescent Dunes dans le désert du Nevada.

La centrale solaire thermodynamique de Crescent Dunes dans le désert du Nevada aux États-Unis a été mise en fonction cette année. Basé à Tonopah, le projet avait été lancé en 2011 avec un budget de 760 millions d’euros. Sa spécialité ? Fournir de l’énergie solaire … même la nuit.

Crescent Dunes : une centrale unique en son genre

La centrale Crescent Dunes fournit de l’énergie solaire propre à 75 000 logements dans le Nevada de jour comme de nuit. Vous vous demandez sûrement comment une centrale basée sur l’énergie solaire peut fonctionner de nuit. Il s’agit tout simplement de la seule au monde qui utilise du sel fondu pour stocker l’énergie. Sur place, 10 000 miroirs mobiles reflètent l’énergie solaire. Par la suite, la tour de 195 mètres de haut qui trône au centre du dispositif chauffe le sel à 565°C.

Vue d'ensemble de la centrale Crescent Dunes dans le désert du Nevada.

Le sel fondu est donc la grosse innovation de cette centrale. Il a deux utilités : premièrement, il permet de stocker de grandes quantités de chaleur, ce qui en fait une batterie thermique utilisable de jour comme de nuit. Ensuite, quand de l’électricité doit être utilisée, le sel fondu est distribué grâce à un échangeur de chaleur afin de former de la vapeur à très haute température qui actionnera une turbine à vapeur traditionnelle, et ainsi générer le courant.

De l’énergie propre de jour comme de nuit

Le processus est similaire à celui utilisé sur les centrales nucléaires ou à combustibles fossiles à ceci près qu’elle ne produit ni carbone ni déchets dangereux. De plus, elle ne consomme pas de carburant. Cela ne l’empêche pas de produire de l’énergie à un très bon rythme : la tour est capable de produire 110 mégawatts pendant 12 heures chaque jour.

Les miroirs utilisés par la centrale Crescent Dunes suivent la course du soleil dans le ciel.

La méthode est différente de la technologie photovoltaïque, qui consiste à capter les rayons du soleil avec des panneaux qui transforment cette énergie en électricité. Cette technique a des avantages, mais son principal problème est le fait qu’elle ne puisse pas fonctionner quand le soleil est couché.

Le pic de consommation d’électricité se faisant après 17h, les fournisseurs d’électricité sont obligés de se tourner vers d’autres méthodes qui rejettent beaucoup plus de carbone. Cela impacte grandement l’utilité des panneaux solaires, car construire une autre centrale électrique pour appuyer un parc de panneaux solaires n’est pas une solution satisfaisante. La technologie thermodynamique permet de résoudre ce problème.

Les miroirs de la centrale Crescent Dunes suivent la course du soleil dans le ciel.

Un bel avenir pour l’énergie thermodynamique

La centrale Crescent Dunes est le premier site thermo solaire du monde qui fonctionne 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Après avoir découvert que la pluie pouvait fournir de l’énergie solaire, c’est maintenant dans les déserts que des centrales du même type sont construites dans le monde entier. La centrale d’Ivanpah dans le désert des Mojaves en Californie, par exemple, est le plus grand site d’énergie solaire aux États-Unis. Sa production annuelle permet de fournir 140 000 foyers en électricité grâce à sa capacité de production de 377 mégawatts.

Mais on ne trouve pas ces initiatives qu’en Amérique. La centrale solaire Mohammed Ben Rashid Al Maktoum à Dubaï sera la plus grande du monde une fois qu’elle sera opérationnelle en 2017. L’objectif du site est de produire 1000 mégawatts d’ici à 2020 et 5000 en 2030, permettant ainsi de couvrir 30 000 foyers en Iraq.

La tour de Crescent Dunes permet de faire fondre le sel pour stocker l'énergie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *