Accueil / Loisir / Nature / COTSBot, le robot qui tue pour sauver le corail

COTSBot, le robot qui tue pour sauver le corail

image cotsbot 1

La technologie fait souvent du mal à la nature, que ce soit volontaire ou pas… Mais cette fois, ce son les robots et en particulier le COTSBot qui vient en aide à la Grande Barrière de Corail, merveille de la nature !

La Grande Barrière de Corail est en danger. Le coupable ? Une variété d’étoiles de mer, surnommée “couronnes d’épines”, les zombies de la mer. Son délit ? grignotage du corail, prolifération sans limites et mise en danger de la barrière de corail. La sentence ? Identification et éradication par les COTSBot, les nouveaux gendarmes de la mer.

image cotsbot 4

COTSBot un tueur / sauveur

Le véritable problème auquel ont du faire face les chercheurs de l’université technologique du Queensland, c’est au côté zombies des étoiles de mer… Car si on les coupe en deux, elles ne meurent pas et continuent à grignoter le corail. Même s’ils ne sont pas dangereuses pour nous (elles ne s’intéressent pas à nos cerveaux), elle sont en train de détruire à une vitesse affolante la Grande Barrière de Corail, qui s’étend au large de l’Australie.

image cotsbot 5

Face à une prolifération sans limites, le scientifique, Matthew Dunbabin, a mis au point un robot tueur qui injecte du poison aux étoiles de mer zombies. C’est grâce à une caméra et à un capteur acoustique, que COTSBot parvient à identifier ses futures victimes, et il se trompe rarement : avec ses 99 % de réussite, il doit être le tueur à gage le plus efficace de la planète.

Le COTSBot injecte ensuite un poison dans l’étoile de mer à l’aide de son bras articulé. Cela ressemble peut-être à une tuerie de masse pour certains défenseurs de la cause animale, mais n’oublions pas, que le corail est un être vivant lui aussi et sa Grande Barrière représente un des écosystème les plus riche de notre planète.

image cotsbot 2

Un tueur à gage très, très efficace

L’avantage d’un tel robot, est de pouvoir battre les étoiles de mer sur leur propre terrain : c’est-à-dire le temps ! En effet, celles-ci prolifèrent à une vitesse alarmante, tandis que le corail a besoin de temps pour se reconstruire… COTSBot peut travailler plus de 8h d’affilée sous l’eau, même en cas de tempête, de plus c’est une main d’œuvre bon marché et elle est totalement autonome avec son système d’identification des étoiles de mer ennemies.

Ce n’est pas la première fois, que les nouvelles technologies volent au secours de la nature : rappelez-vous ces scientifiques qui utilisent les wearables pour sauver les abeilles, ou encore le Ocean Clean Up, qui va débarrassé de ses déchets les océans.

image cotsbot 3