Accueil / CES 2019 / Continental : un chien robot livre un colis sous nos yeux au CES 2019

Continental : un chien robot livre un colis sous nos yeux au CES 2019

continental anybotics ces 2019

Continental et ANYbotics se sont associés pour offrir un aperçu du futur de la livraison de colis au CES 2019. Sous nos yeux émerveillés, un chien robot sorti d’un camion autonome a déposé un colis devant la porte de son destinataire.

Qui aurait cru que Continental dévoilerait l’une des innovations les plus spectaculaires du CES 2019 de Las Vegas (après le Burger 2.0 d’Impossible Foods) ? En s’associant avec l’entreprise ANYbotics, spécialisée dans la robotique, le célèbre équipementier automobile allemand nous a offert un aperçu du futur de livraison de colis : un chien robot capable de descendre d’un camion pour aller déposer un paquet devant chez vous en toute autonomie.

Nous avons eu la chance d’assister à une démonstration live depuis les premières loges, et autant vous le dire : si vous avez peur des robots quadrupèdes comme le SpotMini de Boston Robotics, sachez qu’ils sont encore plus effrayants lorsqu’ils marchent à quelques centimètres de vous. Lorsqu’ANYmal (c’est son petit nom) était juste devant moi, j’ai même eu peur qu’il se révolte et décide de m’attaquer.

Continental et ANYbotics présentent le futur de la livraison de colis

Au début de cette démo minutieusement orchestrée, ANYmal sort de la camionnette autonome de Continental (le Cube) pour apporter un colis à destination. Agile et conscient de son environnement grâce à la vision par ordinateur, il est même capable d’enjamber le vélo abandonné sur sa trajectoire.

Il monte ensuite les escaliers, et sonne à la porte pour que le destinataire vienne récupérer son paquet. Une fois sa mission accomplie, le robot se livre à une petite danse de la victoire qui démontre en plus l’impressionnante agilité avec laquelle il est capable de bouger ses différents membres.

Bien évidemment, il ne s’agit là que d’une démonstration tournée vers le futur. Pour l’heure, Continental ne prévoit pas de proposer ce service de livraison automatisé dans un avenir proche. Il en va de même pour la startup Agility Robotics qui avait dévoilé son robot bipède Cassie en 2017. Pour l’heure, malgré leur capacité à enjamber des obstacles, ces robots ne sont pas encore assez agiles pour envisager une exploitation dans le monde réel. Les entreprises comme Domino et PepsiCo préfèrent s’en remettre aux robots dotés de roues pour effectuer leurs livraisons.

La NASA a trouvé un iceberg parfaitement rectiligne La NASA a publié le 17 octobre, sur son compte Twitter, une photo plutôt surprenante : un iceberg aux lignes droites et rectiligne. Lorsqu’il s’est détaché de la banquise, l’iceberg s’est transformé en rectangle parfait. Pas commun. Des angles droits et une surface bien lisse. Les scientifiques de la NASA sur place, n’en sont pas revenus. Ils ont l’habitude de voir des icebergs tabulaires mais jamais de lignes aussi droite. L’effet wow ne s’est pas fait attendre, et très vite l’image postée par le compte NASA ICE a créé l’engouement. Iceberg carré L’homme n’y est pour rien pour une fois, la banquise a fait son travail, lorsqu’elle devient trop lourde un peu comme un ongle qui serait trop long, elle casse et forme ces icebergs. Rassurez-vous l’agence américaine n’était pas sur place pour organiser une immense chasse aux icebergs qui ressemble à des parallélépipèdes rectangles. Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses. Objectif initial de la mission : recenser en image l’Antarctique afin de mieux comprendre comment le réchauffement climatique affecte la banquise et comment la glace évolue. C’est à quelques kilomètres de la barrière Larsen que cet iceberg étrangement parfait est apparu. Selon les scientifiques, il a sûrement dû se détacher de la banquise, appelé Larsen C. Bien sûr nous ne pouvons pas connaître exactement sa taille même si la scientifique spécialiste de la banquise Kelly Brunt pense qu’il doit au moins mesuré 1km de long. Elle ajoute qu’il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit ici que de la partie immergée de l’iceberg. Ces belles lignes blanches et rectilignes ne représentent donc que 10% de l’iceberg. Mais au vu de tels angles droit, la césure avec la banquise a dû se faire très récemment. Des paysages qui nous fascinent Ce n’est pas la première fois que la NASA nous surprend et nous émerveille devant la beauté glacée de ces paysages figés. Un magnifique couché de soleil surplombant les montagnes givrées, un iceberg en forme de cœur ou encore une eau bleu profond. L’antarctique a tant de mystères et de choses à nous apprendre sur notre environnement, son esthétisme n’est qu’un bonus. Avantage qui permet bien souvent à l’agence américaine de faire la lumière sur le réchauffement climatique ou sur la situation alarmante de la banquise.