Accueil / Non classé / Les champs magnétiques pourraient générer des toxines

Les champs magnétiques pourraient générer des toxines

effets des champs magnétiques

Téléphones, Wifi, lignes hautes tensions… tous ces champs magnétiques sont présents dans notre environnement quotidien. Pourtant nous ne savons pas exactement quels sont leurs effets sur notre corps. Sont-ils toxiques ou inexistants? Il y a quelques jours, une équipe de chercheurs de la Sorbonne nous a montré que ces ondes ont bien un effet sur nous.

On ne va plus regarder nos téléphones de la même manière après cela. Selon l’étude menée par une équipe de l’université de la Sorbonne, ces ondes électromagnétiques agiraient sur le cryptochrome, une protéine pouvant engendrer la production de toxines.

Le Cryptochrome, au cœur de l’étude

Les chercheurs indiquent le 2 octobre dans le magazine Plos Biology que « les champs magnétiques de ces appareils ont des effets biologiques, induisant la production de toxines». Certes, mais Margaret Ahmad, principale auteure avec Rachel Sherrad précise « nous ne pouvons dire pour l’instant si ces ondes sont dangereuses pour les individus.»

Petit soupir de soulagement, ce qui n’enlève en rien le côté très délicat de cette étude. Méfiance donc à ne pas s’emporter ni faire de raccourcis trop hâtifs. Pour preuve, l’éditeur presse les lecteurs à ne pas s’emporter en ajoutant une petite note d’avertissement ainsi qu’en publiant un article rappelant le contexte afin «d’encourager des interprétations prudentes». Sage décision.

En 2006, le CNRS avait déjà prouvé que le cryptochrome jouait un rôle dans la perception des champs magnétiques chez les plantes. Il l’avait d’ailleurs nommé le « sixième sens » des plantes. Mais qu’est-ce que sont ces fameux cryptochromes. « Les cryptochromes, ce sont des protéines présentes chez les organismes vivants comme les plantes et les animaux. Ce sont des pigments récepteurs de lumière bleue qui interviennent dans de nombreux processus (croissance, développement…) liés au cycle circadien (jour/nuit). » Selon les scientifiques.

champs magnétiques

Deux poids de mesure

Aujourd’hui, 12 ans plus tard, les chercheurs de Sorbonne Université nous montrent que les ondes magnétiques ont des effets biologiques : « Selon nos résultats, nous ne pouvons pas ignorer les réponses cellulaires à des champs magnétiques induits par les appareils électriques dans l’environnement.»

L’étude prouve que les champs magnétiques créent des dysfonctionnements au niveau du métabolisme de l’oxygène entraînant la production d’espèces chimiques appelées « espèces réactives de l’oxygène ».

Malgré tout, on ne peut dire avec certitude si ces effets sont positifs ou négatifs. Pourquoi cela ? Premièrement une grande partie des champs magnétiques sont connus des médecins pour avoir des effets médicaux (atténuer la douleur ou soigner). Deuxièmement, il est démontré qu’à faible dose, les champs magnétiques peuvent être essentiels à certains animaux. C’est d’ailleurs sur ce point précis que se sont concentré Margaret Ahmad et Rachel Sherrad : les champs dits faibles.

Les chercheurs ont donc compris que les champs magnétiques produisent de l’oxygène radicalaire sorte de toxine qui en grande quantité pourrait être nocive mais à faible taux pourrait être bénéfique.

 

champs magnétiques

 

Expériences sur les effets des champs magnétiques

Il fallait bien des cobayes et ce sont de petites mouches qui se sont portées volontaires. Pourquoi elles ? Tout simplement, car on a remarqué que leurs larves évitaient les zones de plus de 2 milliteslas environ (40 fois celui de la terre). Cependant, ce schéma ne s’appliquait que sur les larves qui disposaient de cryptochromes. Les chercheurs ont mis leur petite touche personnelle en intégrant à l’étude des insectes mutants dotés de cryptochromes humains. Et en effet ils ont pu remarquer sur eux la production d’oxygène radicalaire.

Grâce à cette étude, les scientifiques peuvent désormais un peu mieux comprendre les effets de la magnéthotérapie. Encore une fois ce type d’étude est à prendre avec des pincettes. Alors oui, mutants, MAGNETHOtérapie, on aurait tendance à penser à autre chose, mais je vous assure que non, ne vous attendez pas à voir des ailes vous poussez dans le dos.

champs magnétiques

Certains chercheurs pensent même qu’il est peu probable que le cryptochrome agisse seul et qu’il ne serait peut-être pas directement sensible aux champs magnétiques. La réponse serait donc ailleurs. Autre manière de voir les choses, nous ne sommes peut-être pas si différents de nos amis les plantes. Pas de lien de parenté avec les ficus je vous rassure, pourtant nous pourrions peut-être partager un trait commun : ce fameux sixième sens. Et si nous le possédions aussi ? C’est peut-être lui qui nous permet de percevoir ces champs magnétiques.

Seule certitude, ces champs magnétiques ont effectivement des effets sur nous, les chercheurs ne savent juste pas encore s’ils sont dangereux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *