CES 2020 : ce que la messe annuelle des technophiles nous réserve

CES une

Le CES 2020 ouvrira ses portes dans moins d’une semaine à Las Vegas. On pourra alors y découvrir ce qui se fait de mieux en matière d’objets connectés et innovants, en allant des frigos aux toilettes intelligentes. Découvrez tout ce qui vous attend.

Qu’est-ce que le CES 2020 ?

Le CES ou Consumer Electronics Show est un salon annuel qui se tient chaque janvier au Convention Center de Las Vegas. Il se pose comme le centre des nouvelles innovations technologiques pour les produits destinés au grand public. Mais comme il s’agit d’un événement professionnel, les visiteurs doivent soumettre à l’avance leurs demandes pour décrocher les invitations qui y donnent accès.

Installez le VPN le plus RAPIDE de la planète !
Pour 3,11€ par mois seulement

Quand se tiendra le CES 2020 ?

Les visiteurs du CES 2020 pourront découvrir les stands des exposants à partir du mardi 7 janvier jusqu’au vendredi 10 janvier. Si vous prévoyez d’y aller, les organisateurs ont déjà publié une carte de l’espace d’exposition, étalé sur plusieurs hôtels.

Mais les festivités commenceront dès le dimanche 5 janvier avec une série de conférences en guise d’ouverture. Puis, les membres de la presse auront droit dès le lundi 6 janvier à des présentations de produits à l’accès limité.

Qu’attendre du CES 2020

Avec son intarissable flot d’informations (nouveau produit, nouveau trophée, etc.), le CES est parfois un peu déconcertant, et cette édition 2020 ne dérogera pas à cette règle. Nous avons donc établi quelques prédictions pour savoir quelles marques surveiller et à quoi on peut s’attendre en général.

ces innovation

Les tendances qui marqueront le CES 2020

Une chose est sûre pour ce CES 2020 : l’omniprésence de la 5G qui devrait se retrouver sur de nombreux produits (écrans TV, voitures ou, bien évidemment, smartphones). De plus, la présence de l’intelligence artificielle devrait également se faire ressentir.

Du côté des produits en eux-mêmes, il faudra s’attendre au lancement de plusieurs écrans TV 8K ainsi qu’à une invasion de sex toys, désormais les bienvenues. En tout cas, les robots aspirateurs devraient gagner énormément en fonctionnalités. Ainsi, Roomba pourrait nous montrer un modèle qui se connecte aux caméras de sécurité.

Les nouveautés ne devraient également pas manquer concernant les véhicules électriques. Camions électriques, modèles imprimés par 3D ou encore options de divertissements dans la voiture seront très certainement de la partie.

Par contre, les smartphones pliables pourraient bien être les grands absents de ce CES 2020. Contrairement à l’année dernière, aucune grande marque ne semble en effet en prévoir un cette fois. Malgré tout, les petites startups pourront toujours créer la surprise.

Ce que les fabricants dévoileront lors du CES 2020

Voici un petit aperçu du programme des grandes marques qui seront présentes lors de l’événement. Bien évidemment, il ne s’agit pas d’une liste exhaustive, et certains des meilleurs objets connectés du CES viennent souvent des petites startups.

Ce qu’Apple prépare

Lors d’une table ronde prévue le mardi 7 janvier, Apple partagera le point de vue de l’entreprise sur les questions de la protection de la vie privée. De plus, la firme en profitera pour montrer les dernières fonctionnalités de sa plateforme HomeKit pour la maison connectée et les nouvelles intégrations domotiques de Siri.

Ce que LG prépare

LG a coutume de présenter tous ses produits aptes à la commercialisation lors du CES et la marque devrait honorer cette tradition en 2020. De ce fait, on retrouvera sans aucun doute les dernières machines à laver connectées du coréen, ses nouveaux écrans TV OLED ou ses futurs smartphones. En plus de cela, on pourrait aussi découvrir des prototypes plus avant-gardistes comme des écrans transparents pliables.

ces exposants

Ce que OnePlus prépare

Le CES 2020 sera la première participation de OnePlus au salon. La marque a d’ores et déjà déclaré qu’elle dévoilera à cette occasion son OnePlus Concept One. Alors que certains pensaient qu’il s’agirait d’un smartphone pliable, les dernières informations à son sujet semblent ne pas aller dans cette voie. Peu d’informations supplémentaires. Toutefois, le Chinois devrait également lancer de nouveaux écouteurs sans fil, voire un smartphone OnePlus 8 Lite.

Ce que Samsung prépare

Comme LG, Samsung est un habitué du CES, utilisant le salon comme plateforme pour lancer, par exemple, ses écrans TV. D’ailleurs, le Coréen devrait y dévoiler cette année des écrans TV OLED sans bords. À part cela, on pourrait aussi voir apparaître de nouveaux ordinateurs. Mais Samsung profitera aussi de l’événement pour mettre en avant les dernières innovations issues de son programme C-Lab. D’après les rumeurs, clavier virtuel, analyseur de cheveux ou encore source de lumière solaire virtuelle seraient de la partie.

Ce que Sony prépare

Comme les autres années, Sony devrait dédier une grande partie de son stand et de sa communication lors du CES 2020 aux écrans TV. En marge de cette orgie de pixels, l’entreprise pourrait aussi annoncer quelques barres de son compatibles Dolby Atmos. On peut aussi rêver de quelques bribes d’informations supplémentaires sur la PS5 ou la PSVR2, même si cela reste peu probable.

  • La Finarde Hollande vieux réserve
    Nous appelons « hollande » notre mimolette, comme les anciens, parce que nous avons repris la tradition oubliée de sélection des meilleurs fromages artisanaux de Noord-Holland et d'affinage sur planches en caves naturelles, de 13 à 16 mois pour la vieille réserve, selon la saison.La quantité du produit peut
    12,30 €
  • Esprit n°324 : Que nous réserve le numérique ? - Collectif - Livre
    Essai - Occasion - Bon Etat - Esprit (2e série) - 2006 - Revue - Société coopérative d\'insertion à but non lucratif.
    9,12 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La NASA a trouvé un iceberg parfaitement rectiligne La NASA a publié le 17 octobre, sur son compte Twitter, une photo plutôt surprenante : un iceberg aux lignes droites et rectiligne. Lorsqu’il s’est détaché de la banquise, l’iceberg s’est transformé en rectangle parfait. Pas commun. Des angles droits et une surface bien lisse. Les scientifiques de la NASA sur place, n’en sont pas revenus. Ils ont l’habitude de voir des icebergs tabulaires mais jamais de lignes aussi droite. L’effet wow ne s’est pas fait attendre, et très vite l’image postée par le compte NASA ICE a créé l’engouement. Iceberg carré L’homme n’y est pour rien pour une fois, la banquise a fait son travail, lorsqu’elle devient trop lourde un peu comme un ongle qui serait trop long, elle casse et forme ces icebergs. Rassurez-vous l’agence américaine n’était pas sur place pour organiser une immense chasse aux icebergs qui ressemble à des parallélépipèdes rectangles. Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses. Objectif initial de la mission : recenser en image l’Antarctique afin de mieux comprendre comment le réchauffement climatique affecte la banquise et comment la glace évolue. C’est à quelques kilomètres de la barrière Larsen que cet iceberg étrangement parfait est apparu. Selon les scientifiques, il a sûrement dû se détacher de la banquise, appelé Larsen C. Bien sûr nous ne pouvons pas connaître exactement sa taille même si la scientifique spécialiste de la banquise Kelly Brunt pense qu’il doit au moins mesuré 1km de long. Elle ajoute qu’il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit ici que de la partie immergée de l’iceberg. Ces belles lignes blanches et rectilignes ne représentent donc que 10% de l’iceberg. Mais au vu de tels angles droit, la césure avec la banquise a dû se faire très récemment. Des paysages qui nous fascinent Ce n’est pas la première fois que la NASA nous surprend et nous émerveille devant la beauté glacée de ces paysages figés. Un magnifique couché de soleil surplombant les montagnes givrées, un iceberg en forme de cœur ou encore une eau bleu profond. L’antarctique a tant de mystères et de choses à nous apprendre sur notre environnement, son esthétisme n’est qu’un bonus. Avantage qui permet bien souvent à l’agence américaine de faire la lumière sur le réchauffement climatique ou sur la situation alarmante de la banquise.