Accueil / CES 2019 / CES 2017 : La Smart Pole n’existe pas, désolé !

CES 2017 : La Smart Pole n’existe pas, désolé !

Durant le CES, les annonces et autres nouvelles se succèdent à une vitesse folle. Tous les acteurs du marché de l’innovation et des nouvelles technologies sont sur la brèche pour ne rien rater du plus grand selon high-tech du monde. Les rédactions sont alors en ébullition et une fausse annonce, aussi grossière soit-elle, peut tout à fait être reprise dans le flot continu d’information. C’est ce que nous avons voulu prouver en inventant la Smart Pole.

La Smart Pole ?

Eh oui ! La Smart Pole n’existe pas ! Pour ceux qui n’auraient pas lu l’article en question, il s’agit d’une annonce que nous avions faite la semaine dernière. L’objet connecté en question était une barre de pole dance connectée censée pouvoir suivre la répartition de votre poids sur l’appareil, calculer le nombre de tours faits, et même l’angle que votre corps fait avec la barre.
smart pole pole dance connectée ces 2017 sport connecté

Bien sûr, tout cela était faux. Il suffisait de regarder les photos utilisées ou de faire des recherches sur le nom du produit pour s’en rendre compte. Malheureusement, cela prend un temps que les personnes impliquées n’ont tout simplement pas durant la semaine du CES. Le flux permanent d’information ne permettant pas de les tirer de façon efficace.

Expérience sociale

Le but était de présenter un objet qui n’existe pas afin de voir si l’information serait dénoncée, vérifiée, ou au contraire reprise. Il se trouve que c’est cette dernière option qui s’est réalisée. L’article a beaucoup été partagé sur les réseaux sociaux, même professionnels, comme Linkedin.

Loin de nous l’idée de dénoncer les différentes personnes nous ayant reprit, mais cette expérience nous montre au contraire à quel point le milieu des médias, quel que soit son domaine de spécialité, reste toujours dépendant de ses sources. Au CES, une chaise menstruelle a été dévoilée ; alors pourquoi pas une barre de pole dance ?pole-dance-smart pole ces 2017 fausse annonce

Nous vous remercions donc pour la confiance que vous nous accordez et nous espérons que vous ne nous en voudrez pas trop pour cette petite plaisanterie. Promis, c’est la dernière fois ! Nous trouverons une justification peu convaincante dans le fait que l’application Tinder a fait la même chose en annonçant un faux casque de réalité virtuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La NASA a trouvé un iceberg parfaitement rectiligne La NASA a publié le 17 octobre, sur son compte Twitter, une photo plutôt surprenante : un iceberg aux lignes droites et rectiligne. Lorsqu’il s’est détaché de la banquise, l’iceberg s’est transformé en rectangle parfait. Pas commun. Des angles droits et une surface bien lisse. Les scientifiques de la NASA sur place, n’en sont pas revenus. Ils ont l’habitude de voir des icebergs tabulaires mais jamais de lignes aussi droite. L’effet wow ne s’est pas fait attendre, et très vite l’image postée par le compte NASA ICE a créé l’engouement. Iceberg carré L’homme n’y est pour rien pour une fois, la banquise a fait son travail, lorsqu’elle devient trop lourde un peu comme un ongle qui serait trop long, elle casse et forme ces icebergs. Rassurez-vous l’agence américaine n’était pas sur place pour organiser une immense chasse aux icebergs qui ressemble à des parallélépipèdes rectangles. Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses. Objectif initial de la mission : recenser en image l’Antarctique afin de mieux comprendre comment le réchauffement climatique affecte la banquise et comment la glace évolue. C’est à quelques kilomètres de la barrière Larsen que cet iceberg étrangement parfait est apparu. Selon les scientifiques, il a sûrement dû se détacher de la banquise, appelé Larsen C. Bien sûr nous ne pouvons pas connaître exactement sa taille même si la scientifique spécialiste de la banquise Kelly Brunt pense qu’il doit au moins mesuré 1km de long. Elle ajoute qu’il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit ici que de la partie immergée de l’iceberg. Ces belles lignes blanches et rectilignes ne représentent donc que 10% de l’iceberg. Mais au vu de tels angles droit, la césure avec la banquise a dû se faire très récemment. Des paysages qui nous fascinent Ce n’est pas la première fois que la NASA nous surprend et nous émerveille devant la beauté glacée de ces paysages figés. Un magnifique couché de soleil surplombant les montagnes givrées, un iceberg en forme de cœur ou encore une eau bleu profond. L’antarctique a tant de mystères et de choses à nous apprendre sur notre environnement, son esthétisme n’est qu’un bonus. Avantage qui permet bien souvent à l’agence américaine de faire la lumière sur le réchauffement climatique ou sur la situation alarmante de la banquise.