Accueil / Vêtement et accessoire connectés / Bracelet connecté / CES 2017 : Pkvitality présente ses trackers-docteurs K’track

CES 2017 : Pkvitality présente ses trackers-docteurs K’track

pkvitality CES 2017 Bracelet

En ce début de CES, la firme française Pkvitality nous dévoile deux nouveaux produits de sa gamme K’Track, Athlete pour améliorer la performance des sportifs et Glucose pour contrôler le niveau de glycémie des diabétiques. Les deux produits ont été dévoilés et sont tous deux détenteurs d’un prix : le CES Innovation Award 2017 dans la catégorie Fitness, Sport pour Athlete et dans la catégorie Wearable Technologies.   

Présenté cette nuit à Las Vegas à l’occasion du Consumer Electronic Show, le K’Track Athlete révèle bien des promesses. Les sportifs pourront bientôt améliorer leurs performances grâce à un suivi analytique de l’acide lactique. Ce suivi généralement complexe était effectué par l’unique biais d’analyses sanguines souvent douloureuses.pkvitality-bracelet,K'track athlete, ces 2017

K’Track Athlete : Une aide pour le domaine sportif

L’analyse du niveau de cet acide permet de connaître la réaction des muscles face aux efforts de longue durée et à la récupération. Il s’agit d’un indicateur de fatigue musculaire. Le seuil lactique détermine le moment à partir duquel l’acide s’accumule dans le sang à un taux supérieur à son évacuation. L’analyse du seuil lactique permettra aux entraîneurs et aux sportifs de régler l’intensité de leur entraînement sur tout type d’activité, au niveau amateur comme professionnel. Il peut être consulté par les utilisateurs pour un usage personnel et par les entraîneurs grâce une simple pression sur l’appareil, ou par le biais d’un mode continu.

Le résultat des performances est calculé sur la base de trois principaux facteurs : la respiration, le rythme cardiaque et l’allure de l’effort (pour la course à pied par exemple.)

Le K’Track Athlete a pour avantage de donner des résultats précis, à l’instar du Fitbit Charge HR.  Le K’Track Athlete sera vendu pour la modique somme de 199€.pkvitality2- ces 2017

K’Track Glucose : Un progrès médical et technologique

Près de 415 millions de diabétiques pourraient être intéressé par la sortie du K’Track Glucose pour contrôler leur glycémie. Le diabète pouvant avoir des conséquences graves pour la santé. Près de 20 ans de recherche ont été bénéfiques aux scientifiques pour développer la nouvelle technologie « Skintaste » présente de ce K’Track Glucose.

Cette nouvelle technologie utilise des micro-aiguilles qui analysent le liquide interstitiel, un fluide enrobant les tissus cellulaires. Elle analyse les biomarqueurs présents dans ce liquide. Ce fluide représente 16% du poids d’une personne et équivaut à 10 kilogrammes sur le poids total de l’individu.

ces 2017 k'track glucose athlete

Ce produit peut devenir une référence pour les personnes diabétiques de type 1 et 2, souvent contraints à effectuer une multitude de prises de sangs et consulter leurs taux de glycémie une dizaine de fois dans la journée. À peu près 80% des utilisateurs diabétiques ne le consulte pas assez souvent, ce qui peut engendrer des risques très importants.

En diffusant directement les statistiques sur l’écran de l’appareil, Pkvitality privilégie la facilité d’interface et d’utilisation, ce qui permet à l’utilisateur de se déplacer uniquement avec le tracker, sans l’obliger à disposer d’une tablette tactile supplémentaire. Une application mobile disponible sur Ios et Android est nécessaire pour l’utilisateur. Par ce biais, il pourra paramétrer ses alertes et ses rappels concernant la consultation de son taux de glycémie. La taille du K’Track Glucose apparaît comme avantageuse pour les utilisateurs actifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La NASA a trouvé un iceberg parfaitement rectiligne La NASA a publié le 17 octobre, sur son compte Twitter, une photo plutôt surprenante : un iceberg aux lignes droites et rectiligne. Lorsqu’il s’est détaché de la banquise, l’iceberg s’est transformé en rectangle parfait. Pas commun. Des angles droits et une surface bien lisse. Les scientifiques de la NASA sur place, n’en sont pas revenus. Ils ont l’habitude de voir des icebergs tabulaires mais jamais de lignes aussi droite. L’effet wow ne s’est pas fait attendre, et très vite l’image postée par le compte NASA ICE a créé l’engouement. Iceberg carré L’homme n’y est pour rien pour une fois, la banquise a fait son travail, lorsqu’elle devient trop lourde un peu comme un ongle qui serait trop long, elle casse et forme ces icebergs. Rassurez-vous l’agence américaine n’était pas sur place pour organiser une immense chasse aux icebergs qui ressemble à des parallélépipèdes rectangles. Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses. Objectif initial de la mission : recenser en image l’Antarctique afin de mieux comprendre comment le réchauffement climatique affecte la banquise et comment la glace évolue. C’est à quelques kilomètres de la barrière Larsen que cet iceberg étrangement parfait est apparu. Selon les scientifiques, il a sûrement dû se détacher de la banquise, appelé Larsen C. Bien sûr nous ne pouvons pas connaître exactement sa taille même si la scientifique spécialiste de la banquise Kelly Brunt pense qu’il doit au moins mesuré 1km de long. Elle ajoute qu’il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit ici que de la partie immergée de l’iceberg. Ces belles lignes blanches et rectilignes ne représentent donc que 10% de l’iceberg. Mais au vu de tels angles droit, la césure avec la banquise a dû se faire très récemment. Des paysages qui nous fascinent Ce n’est pas la première fois que la NASA nous surprend et nous émerveille devant la beauté glacée de ces paysages figés. Un magnifique couché de soleil surplombant les montagnes givrées, un iceberg en forme de cœur ou encore une eau bleu profond. L’antarctique a tant de mystères et de choses à nous apprendre sur notre environnement, son esthétisme n’est qu’un bonus. Avantage qui permet bien souvent à l’agence américaine de faire la lumière sur le réchauffement climatique ou sur la situation alarmante de la banquise.