Accueil / CES 2019 / CES 2016 : La caméra extérieure de sécurité a le vent en poupe

CES 2016 : La caméra extérieure de sécurité a le vent en poupe

ces 2016 caméra extérieure une

Les caméras connectées sont nombreuses au CES 2016. Certains modèles se dédient à un usage extérieur. Trois modèles dans la catégorie caméra extérieure de sécurité ont particulièrement retenu notre attention.

La sécurité à la maison passe de plus en plus par l’installation de caméras connectées. Le marché actuel se concentre essentiellement sur des modèles fonctionnant en intérieurs. Cependant, trois  nouveautés présentées au CES 2016 permettent aux clients de surveiller le devant de leurs portes. Une tendance qui devrait prendre de l’ampleur dans les années à venir.

Netatmo Presence s’impose au CES 2016

Netatmo Présence

La Netatmo Presence fait un passage remarqué au salon de Las Vegas. La société française à l’origine de cette caméra d’extérieur mise sur un système de reconnaissance avancée. Ainsi, elle fait la différence entre vos amis venant sonner à votre porte et le chat du voisin. Presence peut également détecter l’arrivée d’une voiture.

Si elle perd la reconnaissance faciale incluse dans la caméra Welcome, la petite nouvelle vous envoie des notifications en cas d’intrusion. Elle dispose de la technologie Smart Zones, cela lui donne la possibilité de se concentrer plus particulièrement sur certains endroits dans son champ de vision.

Presence est aussi à l’aise de jour comme de nuit et peut détecter les intrus à 20 mètres de distance, grâce à ses LEDS rouges. Les données de surveillance sont sauvegardées sur une carte micro-SD externe et peuvent être transférées sur un serveur FTP personnel.

La sortie de la caméra de Netatmo est prévue pour le troisième trimestre 2016. Le prix n’a pas encore été dévoilé, mais devrait se situer autour des 300 euros.

Ring, l’interphone double emploi

CES 2016 RING STICK CAMERA EXTERIEURE

Ring est un concepteur américain d’interphone connecté. Son deuxième modèle présenté au CES 2016 se nomme Ring Stick Up Cam. Ce nom étrange définit en fait la fonction principale de l’objet, une caméra extérieure connectée que l’on peut fixer en hauteur.

Ici, l’objet possède deux fonctions : il fait office d’interphone quand vous êtes présent et se transforme en caméra de surveillance pendant votre absence. Elle s’équipe d’un microphone, d’un haut parleur et d’un détecteur de mouvement. Les vidéos enregistrées en HD 720 p sont envoyées sur un service Cloud payant, à partir de 3 dollars par mois.

L’application pour smartphone permet également de délimiter des zones sensibles à surveiller et de partager certains événements avec vos voisins, pour leur signaler la présence de rôdeur.

Ring Stick Up Cam est d’ores et déjà disponible en précommande sur Amazon US pour 199 dollars, environ 180 euros.

Ezviz Mini Cube, petite, mais polyvalente

ezviz mini cube

Souvent, les concepteurs de caméras connectées n’imaginent qu’un seul type d’usage. La société à l’origine de la Ezviz Mini a compris les besoins de polyvalence des consommateurs. Ce produit peut ainsi s’utiliser aussi bien en intérieur qu’en extérieur.

Ezviz Mini Cube filme dans une résolution Full HD, en 1080P. Sa petite taille d’à peine 55 mm de long lui confère une grande discrétion. Elle détecte les mouvements à la vitesse d’un clignement d’œil, en 600 ms.

La Nuit, Ezviz Mini Cube voit jusqu’à 9 mètres de distance sur un angle de 135 degrés. Dans tous les cas, les données sont envoyées sur un serveur encrypté. De la même manière que les autres produits du genre, vous recevez des alarmes sur votre smartphone en cas d’intrusion.

Ezviz Mini Cube sera disponible en mai prochain aux Etats-Unis à partir de 110 dollars. Ce prix permet de s’en procurer plusieurs exemplaires pour monter son propre système de surveillance.

Une raison économique plus que technologique ?

ces 2016 ezviz mini cube

Ces trois exemples de caméra extérieure connectée montrent bien une nouvelle tendance. Il ne s’agit plus de surveiller l’intérieur de la maison, mais les alentours, afin de prévenir les autorités compétentes et les voisins qui ne seraient pas équipés de tels systèmes.

D’un point de vue économique, il faut noter la forte présence de Nest sur le marché de la caméra de surveillance intérieur. L’entreprise de  domotique est une filière de Google, elle est donc très puissante face à ses concurrentes. Pour se démarquer des sociétés comme Natetmo, Ezviz et Ring sortent de la maison pour rendre la caméra extérieure abordable auprès du grand public. Elles doivent néanmoins faire face à de grosses sociétés comme D-Link et Panasonic.

En terme technologique, ces caméras n’apportent pas de révolution. Les constructeurs misent sur une meilleure détection nocturne et des boîtiers plus résistants. Par exemple, la Netatmo Presence s’équipe de la norme IP66, lui offrant une meilleure résistance à l’eau et à la poussière. Ce sont les mêmes attributs que les smartphones les mieux équipés.

Cependant les avancées en terme de reconnaissance faciale, à l’instar de la Welcome vont prouver à tout un chacun que ces objets ne sont pas des gadgets, et que la sécurité connectée va s’imposer dans les foyers.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La NASA a trouvé un iceberg parfaitement rectiligne La NASA a publié le 17 octobre, sur son compte Twitter, une photo plutôt surprenante : un iceberg aux lignes droites et rectiligne. Lorsqu’il s’est détaché de la banquise, l’iceberg s’est transformé en rectangle parfait. Pas commun. Des angles droits et une surface bien lisse. Les scientifiques de la NASA sur place, n’en sont pas revenus. Ils ont l’habitude de voir des icebergs tabulaires mais jamais de lignes aussi droite. L’effet wow ne s’est pas fait attendre, et très vite l’image postée par le compte NASA ICE a créé l’engouement. Iceberg carré L’homme n’y est pour rien pour une fois, la banquise a fait son travail, lorsqu’elle devient trop lourde un peu comme un ongle qui serait trop long, elle casse et forme ces icebergs. Rassurez-vous l’agence américaine n’était pas sur place pour organiser une immense chasse aux icebergs qui ressemble à des parallélépipèdes rectangles. Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses. Objectif initial de la mission : recenser en image l’Antarctique afin de mieux comprendre comment le réchauffement climatique affecte la banquise et comment la glace évolue. C’est à quelques kilomètres de la barrière Larsen que cet iceberg étrangement parfait est apparu. Selon les scientifiques, il a sûrement dû se détacher de la banquise, appelé Larsen C. Bien sûr nous ne pouvons pas connaître exactement sa taille même si la scientifique spécialiste de la banquise Kelly Brunt pense qu’il doit au moins mesuré 1km de long. Elle ajoute qu’il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit ici que de la partie immergée de l’iceberg. Ces belles lignes blanches et rectilignes ne représentent donc que 10% de l’iceberg. Mais au vu de tels angles droit, la césure avec la banquise a dû se faire très récemment. Des paysages qui nous fascinent Ce n’est pas la première fois que la NASA nous surprend et nous émerveille devant la beauté glacée de ces paysages figés. Un magnifique couché de soleil surplombant les montagnes givrées, un iceberg en forme de cœur ou encore une eau bleu profond. L’antarctique a tant de mystères et de choses à nous apprendre sur notre environnement, son esthétisme n’est qu’un bonus. Avantage qui permet bien souvent à l’agence américaine de faire la lumière sur le réchauffement climatique ou sur la situation alarmante de la banquise.