Accueil / CES 2019 / [CES 2015] Jamstik, l’alternative à la guitare

[CES 2015] Jamstik, l’alternative à la guitare

Jouer de la guitare nécessite beaucoup de travail, mais la transporter est parfois un calvaire pire encore que la répétition continuelle des accords primaires. À Mineapolis aux États-Unis, on a trouvé une solution à ce problème et ces américains nous la présente au CES 2015 de Las Vegas… le Jamstik va vous permettre de jouer de la guitare sans guitare mais avec une réelle sensation de jouer d’un instrument contrairement aux musique battles dont nous avons pu précédemment vous parler…

Pas une guitare, un Jamstik

jamstik_shopifyImage_11_large

Le Jamstik est un contrôleur MIDI pour guitare qui interfère avec un iPad, un iPhone ou un Mac. Ce drôle d’instrument permet d’utiliser toutes les nuances d’une guitare pour contrôler les créations réalisées grâce aux applications iOS ou aux logiciels Mac.

D’environ 40 cm de long, cet objet est transportable et réalisé pour s’adapter parfaitement à nos déplacements. Pour mieux se rapprocher de la guitare, ce contrôleur MIDI est pourvu de 6 vraies cordes et de 5 frettes afin de permettre la réalisation de vibrato ou de pincement de cordes pour une mélodie personnalisée. Le nombre de notes parait limité mais couplé avec l’application, le Jamstik pourra permettre de produire deux fois plus de notes qu’une guitare dotée de 21 frettes.

La technologie derrière Jamstik

jamstik body

Cet appareil utilise la lumière infrarouge pour détecter les mouvements de nos mains en temps réel, il n’est pas ici question de convertir a posteriori en MIDI un son analysé par un capteur.

Pour le relier à son produit apple, aucun câble n’est nécessaire, seule une connexion wifi est exigée. Cet instrument peut être utilisé partout ou votre iPad peut l’être, ce qui permet une possibilité d’utilisation quasi continuelle de votre tablette comme instrument de musique.

Le Jamstik est prévu pour éviter les désagréments, pas besoin d’accorder les cordes, la batterie est supposée durer la journée et les applications sont intuitives pour faciliter son usage.

Enfin pour les novices, une application spéciale a été créée sur iPad, la JamTutor, elle enseigne les bases simplement. Une parmi de nombreuses applications gratuites destinées à cet objet connecté.

jamstik app

Elle est vendue au prix de 300 dollars, 250 euros auquel il est possible d’ajouter une enceinte, des écouteurs ou encore une batterie supplémentaire.

Un instrument entre la guitar hero et la vraie guitare qui semble efficace et qui est facilement transportable. Ceci-dit, il sera beaucoup moins aisé de faire la cour à sa dulcinée avec un Jamstick, a fortiori si sa batterie vous lâche en pleine sérénade…

source : technologytell.com

La NASA a trouvé un iceberg parfaitement rectiligne La NASA a publié le 17 octobre, sur son compte Twitter, une photo plutôt surprenante : un iceberg aux lignes droites et rectiligne. Lorsqu’il s’est détaché de la banquise, l’iceberg s’est transformé en rectangle parfait. Pas commun. Des angles droits et une surface bien lisse. Les scientifiques de la NASA sur place, n’en sont pas revenus. Ils ont l’habitude de voir des icebergs tabulaires mais jamais de lignes aussi droite. L’effet wow ne s’est pas fait attendre, et très vite l’image postée par le compte NASA ICE a créé l’engouement. Iceberg carré L’homme n’y est pour rien pour une fois, la banquise a fait son travail, lorsqu’elle devient trop lourde un peu comme un ongle qui serait trop long, elle casse et forme ces icebergs. Rassurez-vous l’agence américaine n’était pas sur place pour organiser une immense chasse aux icebergs qui ressemble à des parallélépipèdes rectangles. Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses. Objectif initial de la mission : recenser en image l’Antarctique afin de mieux comprendre comment le réchauffement climatique affecte la banquise et comment la glace évolue. C’est à quelques kilomètres de la barrière Larsen que cet iceberg étrangement parfait est apparu. Selon les scientifiques, il a sûrement dû se détacher de la banquise, appelé Larsen C. Bien sûr nous ne pouvons pas connaître exactement sa taille même si la scientifique spécialiste de la banquise Kelly Brunt pense qu’il doit au moins mesuré 1km de long. Elle ajoute qu’il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit ici que de la partie immergée de l’iceberg. Ces belles lignes blanches et rectilignes ne représentent donc que 10% de l’iceberg. Mais au vu de tels angles droit, la césure avec la banquise a dû se faire très récemment. Des paysages qui nous fascinent Ce n’est pas la première fois que la NASA nous surprend et nous émerveille devant la beauté glacée de ces paysages figés. Un magnifique couché de soleil surplombant les montagnes givrées, un iceberg en forme de cœur ou encore une eau bleu profond. L’antarctique a tant de mystères et de choses à nous apprendre sur notre environnement, son esthétisme n’est qu’un bonus. Avantage qui permet bien souvent à l’agence américaine de faire la lumière sur le réchauffement climatique ou sur la situation alarmante de la banquise.