Accueil / CES 2020 / [CES 2015] HugOne analyse le sommeil de toute la famille

[CES 2015] HugOne analyse le sommeil de toute la famille

Le sommeil est un secteur sur lequel les objets connectés sont déjà présents depuis longtemps. Cependant HugOne, création de la start up française SevenHugs, a décidé pour la première fois de proposer un objet pour toute la famille.

De bonnes conditions de sommeil avant tout

On rêve tous de ces bonnes nuits de sommeil qui vous donnent une énergie d’enfer dès le matin. Pour cela, mieux vaut avoir une literie de qualité, mais aussi un environnement adéquat. C’est pourquoi HugOne, la station d’analyse du sommeil, est capable d’analyser la qualité de l’air, ainsi que la température et l’humidité.
Ainsi si vous avez passé une mauvaise nuit, HugOne sera le plus à même de vous aider à créer l’ambiance qu’il vous faut pour ne plus jamais revivre cette expérience.
L’objet est capable d’interagir avec les lampes connectées Hue de Phillips pour un réveil lumineux, ou même avec le thermostat connecté Nest pour réguler la température de votre intérieur.
Il s’illumine en bleu lorsque la pollution aux particules est trop importante, et qu’il faut que vous aériez.
Mais la fonction première de la station reste de surveiller votre sommeil.
HugOne femme

Un suivi complet du sommeil de tout le monde

Nul besoin d’équiper chacune de vos pièces d’un moiteur de sommeil. Le HugOne est accompagné de ses minihugs, des carrés discrets (3cm x 3 cm) qui détermine la qualité du sommeil.
Pour cela les petits appareils sont truffés de capteurs, notamment de température d’humidité et de mouvement, afin de déterminer quand vous êtes en phase de sommeil profond, quand vous avez été réveillé ou encore quand c’est le moment le plus propice pour vous tirer de votre sommeil.
Pour cela rien de plus simple, vous les glissez sous le matelas au niveau de la tête. En plus dernier n’émet pas d’ondes radio. A partir du moment ou la personne est endormi, le capteur arrête de transmettre des informations, et ne se réactive qu’en cas de réveil.
La volonté du créateur est de préserver la chambre à coucher de toutes intrusions technologiques superflues.
L’initiative est intéressante, d’autant plus que les ondes électromagnétiques sont reconnues comme un facteur nuisible au sommeil, et que c’est une fonction absente des autres réveils que j’ai pu voir sur le marché.
Les informations récoltées sont transmise à une application (IOS et Android), afin de vous faire bénéficier d’un graphique détaillé sur la nuit de tout le monde.
Les parents peuvent également recevoir une notification quand les enfants sont endormis ou quand ils se réveillent.

Hug One application

Un prix attractif

Pour ce qui est du prix, il faudra compter 169 euros pour un pack qui comprend le moniteur principal HugOne et deux minihugs. Il faudra donc dans le cas d’une famille, acheter d’autres minihugs, au tarif de 39 euros pièce.
L’investissement est conséquent, mais quand on voit que l’Aura de Withings est vendu 299 euros, on se dit que ça vaut le coup.
Il sera disponible dès printemps 2015, et est actuellement en précommande sur leur site au tarif préférentiel de 139 euros.
Pour ma part je suis séduit, reste à savoir si les capteurs sont aussi performants que ceux de l’Aura Withings.
D’ailleurs, pourquoi pas une confrontation dans les mois à venir sur votre site préféré.

 source: tomsguide.fr

La NASA a trouvé un iceberg parfaitement rectiligne La NASA a publié le 17 octobre, sur son compte Twitter, une photo plutôt surprenante : un iceberg aux lignes droites et rectiligne. Lorsqu’il s’est détaché de la banquise, l’iceberg s’est transformé en rectangle parfait. Pas commun. Des angles droits et une surface bien lisse. Les scientifiques de la NASA sur place, n’en sont pas revenus. Ils ont l’habitude de voir des icebergs tabulaires mais jamais de lignes aussi droite. L’effet wow ne s’est pas fait attendre, et très vite l’image postée par le compte NASA ICE a créé l’engouement. Iceberg carré L’homme n’y est pour rien pour une fois, la banquise a fait son travail, lorsqu’elle devient trop lourde un peu comme un ongle qui serait trop long, elle casse et forme ces icebergs. Rassurez-vous l’agence américaine n’était pas sur place pour organiser une immense chasse aux icebergs qui ressemble à des parallélépipèdes rectangles. Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses. Objectif initial de la mission : recenser en image l’Antarctique afin de mieux comprendre comment le réchauffement climatique affecte la banquise et comment la glace évolue. C’est à quelques kilomètres de la barrière Larsen que cet iceberg étrangement parfait est apparu. Selon les scientifiques, il a sûrement dû se détacher de la banquise, appelé Larsen C. Bien sûr nous ne pouvons pas connaître exactement sa taille même si la scientifique spécialiste de la banquise Kelly Brunt pense qu’il doit au moins mesuré 1km de long. Elle ajoute qu’il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit ici que de la partie immergée de l’iceberg. Ces belles lignes blanches et rectilignes ne représentent donc que 10% de l’iceberg. Mais au vu de tels angles droit, la césure avec la banquise a dû se faire très récemment. Des paysages qui nous fascinent Ce n’est pas la première fois que la NASA nous surprend et nous émerveille devant la beauté glacée de ces paysages figés. Un magnifique couché de soleil surplombant les montagnes givrées, un iceberg en forme de cœur ou encore une eau bleu profond. L’antarctique a tant de mystères et de choses à nous apprendre sur notre environnement, son esthétisme n’est qu’un bonus. Avantage qui permet bien souvent à l’agence américaine de faire la lumière sur le réchauffement climatique ou sur la situation alarmante de la banquise.