[CES 2015] Garmin Vívoactive, la montre connectée des sportifs

MWC 2016 Vivoactive HR Garmin

C’est au CES 2015 que Garmin, le leader mondial de la navigation GPS, dévoilera Vívoactive. Cette montre connectée permet de visualiser certaines notifications, mais est surtout une montre orientée sport.

Ses fonctions

La smartwatch Vívoactive est une montre multisports qui regroupe de multiples fonctions. Parmi elles des fonctions de notifications classiques comme les SMS, appels en absence, mails, certains réseaux sociaux ou la météo. Mais aussi des fonctions sportives comme le GPS, capteur de pédalage, montre, ceinture cardio etc.
Sur sa montre, l’utilisateur aura toutes les informations sur le sport qu’il pratique et pourra aussi contrôler sa musique (mettre pause, play ou changer).

Quelques exemples

Tout d’abord au quotidien, Vívoactive peut servir de tracker d’activité et vous donner votre nombre de pas, la distance parcourue et les calories brûlées.

Si vous faites du vélo ou de la course à pieds, le GPS vous dira la distance que vous avez parcourue mais aussi votre vitesse, votre altitude etc.
En golf, Vívoactive propose de géolocaliser 38 000 parcours. La montre vous donnera la distance avant d’arriver au green, votre nombre de coups et votre score.
En natation, la montre – étanche jusque 50 mètres évidemment – vous permettra d’évaluer la distance parcourue, la fréquence de vos mouvements. Si vous ajoutez la ceinture, vous pourrez aussi connaitre votre rythme cardiaque.

Installez le VPN le plus RAPIDE de la planète !
Pour 3,11€ par mois seulement

Comment elle marche ?

Si le fonctionnement est important, il est aussi très simple. Vous connectez votre montre Garmin Vívoactive à votre smartphone sous iOS (à partir de l’iPhone 4S) ou Android (à partir d’Android 4.3) en Bluetooth. Son autonomie est de 10 heures avec le GPS activé et trois semaines comme montre ou tracker d’activité selon Garmin.

Connect IQ

Garmin a mis en place une plateforme permettant à des développeurs de créer des applications pour Vívoactive. Une manière simple pour la société d’enrichir son offre d’applications.
Par exemple l’application d’agenda Tempo qui montre les événements les plus proches et permet d’envoyer un mail depuis sa montre.
Les accidents peuvent être courants dans le sport et l’application LifeLineResponse a pour but d’apporter une aide. L’utilisateur communique ses coordonnées GPS à des personnes qui viendront en suite l’aider (reste à savoir à qui).

La montre connectée Vívoactive sera disponible au premier trimestre 2015 au prix de 249€ et 299€ avec moniteur de fréquence cardiaque. Pour les coloris, ça restera classique avec deux teintes : noir ou blanc.

Source : 01net.com/

  • GARMIN Montre connectée Garmin vivoactive 3 D903421
    Mobilier d'intérieur Meuble de salon Tabouret, pouf et repose-pieds Matériel de sport GARMIN, enquête Suivi quotidien du niveau de sport & de stress 15 applications sportives préinstallées description Que ce soit lors de l'entraînement ou lorsque vous faites vos courses, la montre vívoactive 3 s'adapte
    378,55 €
  • GARMIN f?nix® 6S Solar Montre connectée, Silver avec bracelet noir
    Couleur(s) : Noir - Type d'affichage : Digital - Matière du bracelet : Plastique; Métal - Dimensions du bracelet : Bracelet 20 mm, Adapté aux poignets de 108-182 mm - Etanchéité : 10 Atm : Nettoyage des mains, pluie, vaisselle, bain, douche, natation, plongée tuba - Plus produit : Verre solaire Power Glass, Gestionnaire d'alimentation personnalisable, Grande autonomie : +10 jours , Ecran couleur 1.2'', Résistance à la chaleur, aux chocs et à l'eau, Matériaux haut de gamme : acier inoxydable, De nombreux suivis disponibles (fréquence cardiaque, hydratation, respiration, cycle menstruel, ...), Applications sportives intégrées, Exercices animés préchargés, Systèmes de navigation GPS, GLONASS et GALILEO disponibles, Applications de musique , GARMIN Pay - Montre Outdoor - Montre Marine
    749,01 €

La NASA a trouvé un iceberg parfaitement rectiligne La NASA a publié le 17 octobre, sur son compte Twitter, une photo plutôt surprenante : un iceberg aux lignes droites et rectiligne. Lorsqu’il s’est détaché de la banquise, l’iceberg s’est transformé en rectangle parfait. Pas commun. Des angles droits et une surface bien lisse. Les scientifiques de la NASA sur place, n’en sont pas revenus. Ils ont l’habitude de voir des icebergs tabulaires mais jamais de lignes aussi droite. L’effet wow ne s’est pas fait attendre, et très vite l’image postée par le compte NASA ICE a créé l’engouement. Iceberg carré L’homme n’y est pour rien pour une fois, la banquise a fait son travail, lorsqu’elle devient trop lourde un peu comme un ongle qui serait trop long, elle casse et forme ces icebergs. Rassurez-vous l’agence américaine n’était pas sur place pour organiser une immense chasse aux icebergs qui ressemble à des parallélépipèdes rectangles. Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses. Objectif initial de la mission : recenser en image l’Antarctique afin de mieux comprendre comment le réchauffement climatique affecte la banquise et comment la glace évolue. C’est à quelques kilomètres de la barrière Larsen que cet iceberg étrangement parfait est apparu. Selon les scientifiques, il a sûrement dû se détacher de la banquise, appelé Larsen C. Bien sûr nous ne pouvons pas connaître exactement sa taille même si la scientifique spécialiste de la banquise Kelly Brunt pense qu’il doit au moins mesuré 1km de long. Elle ajoute qu’il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit ici que de la partie immergée de l’iceberg. Ces belles lignes blanches et rectilignes ne représentent donc que 10% de l’iceberg. Mais au vu de tels angles droit, la césure avec la banquise a dû se faire très récemment. Des paysages qui nous fascinent Ce n’est pas la première fois que la NASA nous surprend et nous émerveille devant la beauté glacée de ces paysages figés. Un magnifique couché de soleil surplombant les montagnes givrées, un iceberg en forme de cœur ou encore une eau bleu profond. L’antarctique a tant de mystères et de choses à nous apprendre sur notre environnement, son esthétisme n’est qu’un bonus. Avantage qui permet bien souvent à l’agence américaine de faire la lumière sur le réchauffement climatique ou sur la situation alarmante de la banquise.