Accueil / CES 2019 / CES 2017 : Cerevo présente Taclim, sa gamme de produits VR

CES 2017 : Cerevo présente Taclim, sa gamme de produits VR

taclim réalité virtuelle

Plusieurs entreprises ont déjà proposé des casques de réalité virtuelle à l’occasion du CES 2017 à Las Vegas. Mais si 2016 a été l’année de la réalité virtuelle, 2017 pourrait bien être celle des accessoires. L’entreprise japonaise profite du salon pour présenter les prototypes de sa gamme Taclim. Au programme, des gants et des chaussures haptiques. Celles-ci permettent des sensations différentes en réalité virtuelle. Si les produits n’en sont encore qu’en phase de test, ils pourraient bien signifier une nouvelle étape de la VR. Fini les expériences basées uniquement sur le son et la vue, place aux sensations physiques.

taclim réalité virtuelle ces 2017

Donnez des coups de pied virtuels

La start-up japonaise est une habituée du CES, mais sur un marché totalement différent. Ainsi, en 2015, elle était venue présenter des fixations connectées pour le snowboard. Aujourd’hui, elle se lance dans le domaine de la réalité virtuelle avec le pari de “l’immersive body”.  Grâce à des capteurs, les produits Taclim permettent au joueur de se mettre littéralement dans ses chaussures. Celles-ci fournissent un retour haptique qui varie selon le type de terrain où l’on se déplace ou bien les actions que l’on réalise. Elles peuvent aussi tracker nos pieds grâce à des capteurs 9-axes (accélération, gyroscope et géomagnétisme)

Il est aussi possible de les coupler aux gants haptiques qui permettront de compléter l’expérience. Imaginez-vous dans un jeu de combat, sur une planche de snowboard ou encore en train de courir dans la neige. Taclim pourrait aider à passer au stade suivant de la réalité virtuelle en proposant des expériences de plus en plus immersives. Pouvoir interagir avec ses différents membres et ne pas en être réduit à la vue et au son ouvre la voie à de nouvelles aventures en réalité virtuelle. Avantage supplémentaire, aucun câble ne vient gêner l’expérience puisque la transmission des données se fait sans fil à l’aide de Bluetooth 4.1.

Taclim encore au stade du prototype

taclim réalité virtuelle ces 2017

Cerevo n’en est encore qu’au stade du prototype. Il suffit de jeter un œil au matériel pour s’en convaincre. Visuellement c’est très basique et on ne peut que sourire en voyant les chaussettes dans ces grosses chaussures informes. L’équilibre n’est pas aisé et il est difficile de donner des vrais coups de pied. Par ailleurs, le système de tracking n’est pas encore complètement prêt.

L’équipement ne devrait  pas être disponible avant la seconde partie de l’année au mieux. Le prix est estimé entre 1000 et 1500 euros ce qui pourrait en faire un produit réservé aux entreprises et aux spécialistes du divertissement. Il faut aussi encore attendre pour savoir quel configuration informatique sera nécessaire pour faire fonctionner les différentes parties de la gamme Teclim. Par ailleurs, il reste la question de la compatibilité des applications. Cerevo devra sans doute d’associer à un autre constructeur pour proposer un catalogue intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La NASA a trouvé un iceberg parfaitement rectiligne La NASA a publié le 17 octobre, sur son compte Twitter, une photo plutôt surprenante : un iceberg aux lignes droites et rectiligne. Lorsqu’il s’est détaché de la banquise, l’iceberg s’est transformé en rectangle parfait. Pas commun. Des angles droits et une surface bien lisse. Les scientifiques de la NASA sur place, n’en sont pas revenus. Ils ont l’habitude de voir des icebergs tabulaires mais jamais de lignes aussi droite. L’effet wow ne s’est pas fait attendre, et très vite l’image postée par le compte NASA ICE a créé l’engouement. Iceberg carré L’homme n’y est pour rien pour une fois, la banquise a fait son travail, lorsqu’elle devient trop lourde un peu comme un ongle qui serait trop long, elle casse et forme ces icebergs. Rassurez-vous l’agence américaine n’était pas sur place pour organiser une immense chasse aux icebergs qui ressemble à des parallélépipèdes rectangles. Comme quoi le hasard fait parfois bien les choses. Objectif initial de la mission : recenser en image l’Antarctique afin de mieux comprendre comment le réchauffement climatique affecte la banquise et comment la glace évolue. C’est à quelques kilomètres de la barrière Larsen que cet iceberg étrangement parfait est apparu. Selon les scientifiques, il a sûrement dû se détacher de la banquise, appelé Larsen C. Bien sûr nous ne pouvons pas connaître exactement sa taille même si la scientifique spécialiste de la banquise Kelly Brunt pense qu’il doit au moins mesuré 1km de long. Elle ajoute qu’il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit ici que de la partie immergée de l’iceberg. Ces belles lignes blanches et rectilignes ne représentent donc que 10% de l’iceberg. Mais au vu de tels angles droit, la césure avec la banquise a dû se faire très récemment. Des paysages qui nous fascinent Ce n’est pas la première fois que la NASA nous surprend et nous émerveille devant la beauté glacée de ces paysages figés. Un magnifique couché de soleil surplombant les montagnes givrées, un iceberg en forme de cœur ou encore une eau bleu profond. L’antarctique a tant de mystères et de choses à nous apprendre sur notre environnement, son esthétisme n’est qu’un bonus. Avantage qui permet bien souvent à l’agence américaine de faire la lumière sur le réchauffement climatique ou sur la situation alarmante de la banquise.