Accueil / Vêtement et accessoire connectés / Bracelet connecté / Bracelet Huawei Talkband B1 : test, prix et caractéristiques

Bracelet Huawei Talkband B1 : test, prix et caractéristiques

Au milieu des dizaines de bracelets connectés qui nous sont proposés, souvent fort similaires, il devient difficile de trouver un dispositif original qui se fend d’une réelle valeur ajoutée. Le Talkband B1, création de Huawei, fait partie de ces produits innovants grâce à un accessoire tout simple : une oreillette Bluetooth intégrée dans le bracelet. Mais tient-il la route en tant que bracelet connecté ?

 

Caractéristiques du Talkband

En apparence, le Talkband B1 est semblable à de nombreux modèles, comme la série des Fitbit. Si son design est relativement épuré (il ne s’agit que d’un bracelet en plastique et silicone), il a le mérite d’exister en plusieurs coloris : bleu, vert, rose ou noir. Le seul problème est qu’en raison de l’oreillette dissimulée dans le capteur, l’appareil est plutôt épais : 1,6 cm. En conséquence, son design le désigne davantage à un public masculin.

Le Talkband B1 n’est doté que de deux boutons : le premier, sur le dessus, affiche les données récoltées par les capteurs, comme le nombre de pas, les calories brûlées ou l’heure ; le second, sur le côté, sert à désolidariser le capteur de l’ensemble pour obtenir… une oreillette Bluetooth. Celle-ci se fend en prime d’un écran incurvé OLED de 1,4 pouces, non-tactile mais parfaitement lisible en pleine journée.

Côté waterproof, Huawei annonce que le Talkband B1 est immersible dans l’eau à une profondeur maximale d’un mètre, pour une durée n’excédant pas trente minutes (IP57). Soit la même valeur que la plupart de ses confrères.

huawei-talkband-b1-vend3

 

Fonctionnalités du Talkband

Comme beaucoup de “smart bracelets”, le Talkband B1 peut se connecter par Bluetooth à un Android ou un iPhone et signaler les appels entrants. Seul bémol : il ne notifie par les autres messages. Dommage, car il aurait été intéressant d’être informé de ses mails ou autres textos. En outre, le bracelet permet d’intercepter les appels, mais là où les concurrents ne s’étaient dotés que d’un haut-parleur et d’un microphone directement sur le produit, le Talkband propose une oreillette Bluetooth détachable.

Pas la peine de mentir : l’accessoire en question n’est pas des plus ergonomiques. Le son est plutôt faible et n’est pas réglable, mais l’oreillette offre une meilleure qualité d’écoute et davantage d’intimité que les haut-parleurs. Trois tailles d’embouts en silicone sont disponibles pour s’adapter à votre oreille, même s’ils sont en général plutôt petits.

Si l’on veut rester optimistes, observons que le Talkband B1 peut au moins servir à garder un kit main libre à portée. Et force est de constater qu’il est le seul à offrir cette opportunité, ce qui n’est pas si mal.

Quant au tracking d’activité physique, il y a une raison pour laquelle nous ne l’abordons que maintenant : c’est parce qu’il est loin d’être le fer de lance du Talkband B1. Avec une marge d’erreur oscillant entre 15 et 20%, l’objet est en effet loin d’être le plus précis du marché. Si le nombre de pas parcourus reste relativement fiable, celui des calories brûlées est très surévalué et à la limite de la fantaisie. Au final, cela rend ses capteurs d’activité peu intéressants au quotidien.

Le phénomène se retrouve également pour l’analyse de la qualité du sommeil. Le bracelet connecté semble avoir du mal à déterminer le nombre d’heures de sommeil effectives, un problème à mettre en lien avec quelques… problèmes de synchronisation.

huawei-talkband-b1-bluetooth2

 

Application du Takband

L’application mobile dédiée (disponible iOS ou Android) comporte à boire et à manger. Pour commencer, l’appareillage du Talkband B1 est très rapide et la configuration facile. Niveau interface, celle-ci se révèle assez complète. Elle se présente sous la forme de deux bulles, l’une exposant le nombre de pas effectués dans la journée, l’autre le nombre d’heures de sommeil de votre dernière nuit. Elles s’accompagnent également de chiffres sur la distance parcourue, les calories brûlées et votre progression par rapport à votre objectif quotidien, ainsi que le nombre d’heures de sommeil lourd ou sommeil léger.

Toutes les informations essentielles sont présentées de manière simple et pratique, et la synchronisation des données s’accomplit en un geste du doigt. En théorie, en tout cas.

En effet, niveau synchronisation, le Talkband B1 souffre de quelques défauts non négligeables. Pour faire simple : l’échange de données d’un dispositif à l’autre est souvent difficile, et s’effectue parfois de manière partielle. Nous pouvons donc nous retrouver avec des nuits de seulement quelques minutes, délivrant des résultats assez hallucinants.

 

Batterie et autonomie du Talkband

L’autonomie de la batterie est annoncée pour une durée de six jours, mais tourne plutôt autour des cinq si vous l’utilisez régulièrement. C’est dans la basse moyenne des bracelets connectés, mais loin d’être handicapant. Surtout, nous devons ajouter à son crédit la facilité de recharge. Sans s’encombrer de câbles propriétaires, le bracelet de Huawei est équipé d’une prise USB à son extrémité, que l’on peut brancher directement à son ordinateur. Deux heures sont suffisantes pour le recharger complètement.

 huawei-talkband-b1-bluetooth1_w_600

 

Prix et disponibilités du Talkband

Au final, que retenir du Talkband B1 de Huawei ? Son principal défaut est qu’il essaie de s’illustrer dans trop de domaines : smart bracelet, kit main libre, capteur d’activité… Au bout du compte, il n’excelle vraiment dans aucun d’eux et reste cantonné au plan de gadget. Un gadget certes intéressant grâce à son oreillette Bluetooth portable, mais qui, en toute honnêteté, peine à valoir ses 120€.

 

Source : CNET