Accueil / Intelligence Artificielle / Boston Dynamics : le robot Atlas peut maintenant courir en plein air

Boston Dynamics : le robot Atlas peut maintenant courir en plein air

boston dynamics atlas spotmini courir escaliers

Boston Dynamics vient de publier deux nouvelles vidéos présentant les progrès effectués par ses robots Atlas et SpotMini. Tandis que l’androïde peut désormais courir sur du gazon, le quadrupède SpotMini peut se déplacer de façon autonome et de monter des escaliers.

Fuyez ! Après avoir appris à faire des sauts périlleux et des flips arrière, le robot Atlas de Boston Dynamics peut désormais courir. Dans une nouvelle vidéo publiée par l’entreprise, on découvre le robot humanoïde en plein footing dans un jardin.

Sa vitesse de course n’est pas forcément impressionnante, mais on remarque que le terrain n’est pas totalement plat. Cela signifie qu’Atlas est à présent en mesure de garder l’équilibre sur une surface inégale. A un moment donné, le robot saute même par dessus un tronc d’arbre en faisant appel à la dextérité acquise lors de ses précédents entraînements.

Boston Dynamics : SpotMini peut monter et descendre les escaliers

Le chien robot SpotMini a lui aussi réalisé d’importants progrès. Une seconde vidéo mise en ligne par Boston Dynamics montre le cyber canidé se déplacer de manière totalement autonome dans les locaux de l’entreprise.

Grâce à ses caméras, le robot est en mesure de détecter et d’éviter les obstacles. De plus, alors que SpotMini avait récemment appris à ouvrir les portes, il est désormais capable de monter et descendre les escaliers sans difficulté.

Les travaux de Boston Dynamics sont à la fois fascinants et terrifiants. A chaque nouvelle vidéo, les robots se comportent de manière toujours plus naturelle. Ces machines progressent à une vitesse tout simplement spectaculaire.

Toutefois, la question qui se pose est de savoir « vers quoi » progressent ces robots. A priori, Boston Dynamics destine ses créations aux champs de bataille, mais on ne peut s’empêcher de frémir en s’imaginant pourchassé par l’un de ces automates du XXIème siècle…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *