Accueil / Santé connectée / Biostamp, la technologie qui colle à la peau

Biostamp, la technologie qui colle à la peau

Le Biostamp est un capteur autocollant qui se déforme et s’étire avec les mouvements du corps tout en permettant une interface entre le corps humain et la technologie.

Un produit aux multiples débouchés

Biostamp4

L’entreprise MC10 à l’origine du produit développe un grand nombre de dérivés dans différents domaines, le sport, la santé, le médical etc.

Biostamp peut mesurer une grande variété de fonctions physiologiques telles que des données venant du cerveau, des muscles, du cœur, il analyse également les mouvements du corps et calcule notre température.

Biostamp3

Les capteurs invisibles sont supposés encourager à mesure plus activement sa santé et surtout à ne pas se lasser du produit, comme cela peut être le cas pour un bracelet connecté doté des mêmes capacités, par exemple.

Principalement pensé pour certaines catégories de la population telles que celle des athlètes, des nouveaux nés, des anciens et des femmes enceintes, il peut être utilisé par tous.

La technicité de Biostamp

Biostamp

Pour l’apposer, rien de plus simple, il suffit de le coller sur la peau grâce au système autocollant. Il est uniquement conseillé d’apposer un peu plus de crème auto-bronzante sur la partie dotée du patch. Des tests ont été faits, ils revèlent que les électrodes peuvent être parfaitement aptes à effectuer leurs mesures durant une journée. Le patch quant à lui pourra être porté plusieurs jours sans soucis avec la réserve des habitudes de chacun en matière d’activités. Aucune certitude donc quant à la réelle durée de vie de ce produit.

Le Biostamp est alimenté grâce à un film fin doté d’une batterie qui charge l’électronique de l’appareil durant plusieurs heures. Ce n’est qu’un début de solution pour les développeurs de ce produit qui entendent trouver une meilleur capacité de stockage.

Biostamp2

Pour l’instant, rien ne vient indiquer la date de commercialisation ou le prix. Les nombreuses possibilités qui pourraient découler de ce produit ne sont pas encore toutes dévoilées non plus.

Les enfants se tatouent des décalcomanies, les ados se tatouent à l’encre, bientôt les adultes se tatoueront au Biostamp, la boucle est bouclée.

Malgré les visées uniquement thérapeutiques de ce produit, une certaine répulsion naît chez votre dévoué rédactrice qui imagine dès lors le même système qui pourrait contenir nos informations personnelles et qui pourrait donc être piraté rapidement.

Beaucoup de mystère autour de la technologie mais un réel intérêt de voir ce produit en fonction. Comment communiquera-t-il avec nos smartphones ? Sa résistance aux éléments extérieurs nécessite sans nul doute des produits chimiques, ne sont-ils pas nocifs pour la peau ? Deviendra-t-il le nouveau carnet de santé ?

source : fastcompany.com