Accueil / Santé connectée / Beauté / Beauté connectée : les innovations à ne pas manquer au CES 2018

Beauté connectée : les innovations à ne pas manquer au CES 2018

beauté connectée, CES 2018, smartphone, innovation, miroir connecté

CES 2018 – Le salon de l’innovation californien est enfin lancé depuis le 9 janvier. Les sociétés enchaînent les présentations de produits, allant des drones aux bracelets. L’évènenement n’est cependant pas réservé aux technologies dignes des films de S.F. La beauté connectée tient également une place importante. Malgré le nombre de machines présentées, quelques-unes ont réussi à se démarquer.

Depuis le début du CES 2018 ce mardi 9 janvier, les entreprises bataillent pour attirer et garder l’attention des visiteurs. Les démonstrations d’innovations impressionnantes incluant réalité virtuelle ou vols sont légion. Pourtant, les produits rassemblant le plus les foules sont parfois les plus discrets. Ainsi, la beauté connectée gagne en influence avec des machines dont le design souvent sobre ne reflète pas la qualité. Petit tour d’horizon des créations destinées à soigner votre look.

ROMY Paris : un mini laboratoire de beauté connectée chez vous

formulateur connecté, beauté connectée

La société ROMY Paris avait déjà fait sensation avec sa première machine, Figure, sortie en 2016. Cette nouvelle version propose le même concept que sa grande sœur : prendre soin de votre peau tout en la respectant. À première vue, elle ressemble à une machine à café, reprenant même l’idée de conserver les produits dans des capsules. Chacune contient des produits cosmétiques variés et prêts à être appliqués. Ce qui rend vraiment la création de ROMY Paris intéressant, c’est sa capacité à anticiper les besoins de l’utilisateur. L’engin analyse en temps réel l’environnement, allant du climat au sommeil, en passant par la pollution. Beauté connectée oblige, elle offre ses recommandations sur les produits les plus efficaces sur votre smartphone. Si la technologie reste la même, l’appareil est plus compact et moins encombrant. Contrairement a son prédécesseur, il pourra également être utilisé par plusieurs personnes. Son prix n’a pas été annoncé, mais la machine devrait être commercialisée d’ici la fin de l’année.

CareOS : un système d’exploitation qui transforme votre miroir en assistant de beauté connectée

“Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle”. Vous pourrez bientôt réellement poser cette question grâce au système d’exploitation de CareOS. Intégré à la surface du miroir, on ferait de ce dernier un assistant connecté pour la salle de bain. Il pourra afficher de nombreuses informations, notamment personnelles. En effet, l’OS est vu comme un hub pouvant être lié à d’autres objets de beauté connectée. Il pourrait prendre en compte les données d’une balance ou de bracelets par exemple. Accompagné d’une caméra, il peut donc analyser la peau ou les cheveux de l’utilisateur pour lui donner des conseils. Le miroir garde également en mémoire les dernières actions de la personne, afin de prendre en compte ses habitudes. En plus de ces informations, la connexion internet permet d’afficher des vidéos à la surface. La société pense en particulier aux “tutos make-up” pour un plus grand confort dans l’utilisation des conseils. CareOS ne vendra pas un produit physique, mais plutôt son système aux entreprises intéressées par la beauté connectée. Pour l’instant, sa disponibilité est prévue pour l’automne 2018, sans annonce de prix.

L’Oréal : le patch UV Sense propose sa version 2.0 au CES 2018

Le patch UV Sense de L’Oréal avait fait sensation à sa sortie en 2016. Celui-ci permettait déjà de détecter les rayons UV et d’utiliser ces informations afin d’éviter de trop s’y exposer. S’il avait avant tout été créé dans une idée d’aide à la santé, il ne faut pas négliger son intérêt pour la beauté connectée. Tout le monde a déjà eu a souffrir d’un coup de soleil de disgracieux. Si la première version du produit était peu esthétique, la seconde se veut particulièrement discrète. Elle tient désormais sur un ongle et il n’est plus nécessaire de la prendre en photo pour récupérer les données. Sans batterie intégrée (seul objet connecté du genre), les infos sont directement transmises au smartphone. Un bon moyen de savoir quand il est temps de remettre un peu de crème solaire. Disponible cet été au prix de 40 dollars aux USA, le patch sera accessible à tous les amateurs de beauté connectée dès 2019.

Neutrogena : le skin 360 transforme votre smartphone en scanner de beauté connectée

En partenariat avec la société Fitskin, Neutrogena a créé un scanner de peau fonctionnant avec un smartphone. La machine s’installe sur l’appareil photo et utilise plusieurs LED, des capteurs et des lentilles pouvant zoomer trente fois. De nombreuses données sont ainsi récupérées, permettant une analyse approfondie par l’application dédiée. Avec les informations relevées, une note est attribuée à l’état de la peau, en plus de conseils pour l’améliorer. Le Skin 360 offre même des objectifs à accomplir et montre leur évolution (ou leur dégradation). Plus la machine accumule des données, plus elle sera précise dans ses conseils. Le scanner sera disponible aux États-Unis dans le courant de l’année pour 49,99 dollars.

Euveka : un mannequin connecté qui s’adapte au besoin des couturiers

beauté connectée, CES 2018, Mannequin, Euveka

La beauté connectée ne correspond pas qu’à la peau et aux produits cosmétiques. Les vêtements jouent aussi leur importance. Dans ce domaine, la société française Euveka est en train de réaliser le rêve de tout couturier. Présenté au CES 2018, l’entreprise développe un mannequin dont la forme peut évoluer en fonction des besoins. Les technologies utilisées permettent en effet un rendu biomimétique, c’est à dire qui imite parfaitement le corps humain. La morphologie, l’âge ou encore les pathologies, tout peut être pris en compte dans le logiciel Miméo. Parfait pour la couture classique et surtout sur-mesure, d’autant plus que l’adaptation ne devrait prendre que 30 secondes. Actuellement testés chez des professionnels, aucun prix ni date de sortie n’ont été annoncés pour ce mannequin.

HiMirror et Kohler : deux sociétés pour deux miroirs intelligents et connectés

beauté connectée, miroir connecté, CES 2018

Il semblerait que la beauté connectée ne peut se passer d’un reflet. Après le système d’exploitation de CareOS qui peut s’y intégrer, HiMirror et Kohler proposent chacun un miroir. Dans le cas du premier, on reste en terrain connu puisqu’il s’agit de la mouture “mini” de la version 1.0. Bien moins volumineux que le premier produit, sa caméra permet toujours une analyse poussée du visage. Celle-ci détecte les cernes, les points noirs ou encore les rougeurs, et donne des conseils pour y mettre un terme. L’HiMirror Mini incorpore également Alexa, l’assistant intelligent d’Amazon qui permet de donner des ordres vocaux.

beauté connectée, miroir connecté, CES 2018

Cet élément est le point commun avec le “Verdera Voice Lighted Mirror” de la société Kohler. Les miroirs Verdera existaient déjà auparavant, mais il deviennent maintenant intelligent. Un micro est désormais inclus, permettant d’activer les lumières à la voix et de contrôler leur intensité. Afin d’améliorer le confort d’utilisation, des capteurs sont également présents afin d’être guidé dans le noir. Ce produit est visiblement fait pour être au centre dans la gamme salle de bain de Kohler, allant de la douche jusqu’au robinet. Aucun prix ni date de sortie n’a été révélé pour ce miroir, tout comme pour le HiMirror Mini.

Henkel :  avec Schwarzkopf, la beauté connectée intègre les salons de coiffure

Malgré une ancienneté de 140 ans, la société Henkel n’hésite pas à se renouveler. Dans le domaine de la beauté connectée, impossible de pas penser aux salons spécialisés. Avec sa filière Schwarzkopf, elle amène la coiffure dans une nouvelle ère avec son “Professional SalonLab”. Les différentes machines qui le compose permettent notamment d’analyser les cheveux via des capteurs. Connecté à une application, l’engin transmet les données afin d’avoir toutes les informations à portée de main. Sur celle-ci, il est également possible d’avoir un aperçu d’une couleur de façon bien plus réaliste qu’avec les apps actuelles. En prenant en compte toutes ces données, les machines créent en plus un shampoing personnalisé en 30 secondes. Pour l’instant, 128 combinaisons sont disponibles. La société n’a pas annoncé de date de sortie pour le moment, pas plus qu’un prix pour ces produits de beauté connectée.

Skintuition : la création de Cambridge Consultants continue d’évoluer dans la beauté connectée

beauté connectée, skintuition, peau, smartphone

L’application Skintuition permettait déjà de recommander des produits spécifiques en fonction de la lumière et du teint. A l’occasion du CES 2018, l’entreprise Cambridge Consultant a présenté une évolution de sa création. Grâce à un appareil attaché à la caméra du smartphone, il sera maintenant possible de prendre en compte bien plus de données. L’acné et la sècheresse, ainsi que les effets du vieillissement seront désormais mesurés. L’objectif de l’application est de vous conseiller sur les produits à récupérer et utiliser, tout en indiquant vos “progrès”. Elle pourra même être programmée pour les racheter automatiquement pour de ne jamais être à court. La société pourrait donc s’associer à des marques afin de fidéliser les clients.

Foreo : avec son Kickstarter, le masque de beauté connectée UFO débarque au CES 2018

En moins de 24h, le projet Kickstarter de beauté connectée de Foreo est déjà un succès. À l’heure d’écrire ces lignes, il a déjà dépassé les 400 000 euros de dons. Le produit qui a soulevé les foules, c’est un masque de soin intelligent et connecté. Il s’agit d’une thérapie mêlant lumières LED, cryothérapie, thermothérapie et pulsations T-Sonic. Ces masques en tissu sont composés de microfibres infusées avec des extraits de fruits d’huiles et d’eau de fleurs. Si ce produit trouve sa place au salon de l’innovation, c’est avant tout grâce à sa connexion aux smartphones. En effet, une partie de ses caractéristiques sont activables via une application. Elle permet notamment de contrôler les pulsations, la luminosité et la température que produit l’UFO. Il est également préprogrammé pour certaines situations, selon les effets souhaités. Ce masque de beauté connectée sera disponible en deux versions d’ici la fin de son Kickstarter à partir de 179 euros. Il s’agira à ce prix d’un modèle d’entrée de gamme, la version “supérieure” étant vendue pour 279 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *