Une bague pour détecter les maladies sexuellement transmissibles

Encore aujourd’hui, faire un test pour détecter une éventuelle maladie sexuellement transmissible est tabou. Pour résoudre cela, une startup mexicaine a développé un projet de bague qui détecte toute maladie.

Hoope, la bague connectée qui devrait faire du bruit. Alors que les objets connectés se concentrent de plus en plus sur la médecine, chaque jour apparaît un nouveau bijou. Afin de démocratiser un peu plus les tests pour les maladies sexuellement transmissibles, une startup basée dans la Silicon Valley a mis au point Hoope, la bague qui détecte la moindre maladie. Le principe de fonctionnement est très simple. L’utilisateur doit simplement passer la bague à son pouce et se faire piquer par une aiguille à usage unique, qui prélèvera une goutte de sang pour l’analyser. Circulant ensuite dans l’anneau de la bague, le sang est exposé à différents antigènes qui ont été synthétisés pour capturer les anticorps associés à chacune des maladies ciblées. Les résultats de l’analyse sont ensuite transmis vers une application mobile.

Alors que l’on se demande chaque jour quels changements la médecine va subir avec l’arrivée des nouvelles technologies, Hoope devrait apporte un embryon de réponse. Si le premier prototype, fabriqué à l’Université du Colorado, a été créé pour détecter les MST, les chercheurs ont bon espoir de parvenir à créer une bague connectée pour déceler le cancer, les allergies et même la grossesse. Niveau financement, un projet devrait être lancé en janvier 2016 sur la plateforme Indiegogo. Pour un prix de 43 euros, Hoope vous permettra d’éviter les heures stressantes passées à l’hôpital dans l’attente de vos résultats de tests.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *