Accueil / Insolite / L’AquaMAV, un drone qui entre et sort de l’eau comme un poisson volant

L’AquaMAV, un drone qui entre et sort de l’eau comme un poisson volant

aquamav, drone poisson volant

Le drone « poisson volant », officiellement baptisé AquaMAV, utilise une propulsion à gaz pour réussir ses acrobaties aquatiques.

Objets de science fiction hier, les drones qui peuvent passer de l’eau à l’air sont déjà parmi nous. Ainsi, il y a ce robot qui patine sur la glace et nage. De leur côté, les chercheurs londoniens de l’Aerial Robotics Lab au sein de l’Imperial College ont développé un concept de robot aquatique multimodal dénommé AquaMAV. Dans un article publié dans la revue Science Robotics, on apprend entre autres que l’engin peut sauter hors de l’eau.

Un drone poisson volant au gaz…

Selon le site Engagdet, l’AquaMAV utilise pour avancer un mode de propulsion faisant appel non seulement à la combustion, mais aussi à l’eau. En effet, il embarque une certaine quantité de carbure de calcium. Mélangé à l’eau, cet élément dégage un gaz (l’acétylène). Ensuite, ce dernier passe dans une chambre de combustion où il est de nouveau en présence d’eau et d’air. Une petite étincelle suffit à faire exploser la mixture, propulsant le drone au-dessus de l’eau, comme un poisson volant.

Vous pouvez découvrir l’engin en pleine action dans la vidéo suivante :

L’AquaMAV, le poisson qui volait loin…

Mais la bête mécanique ne se contente pas de sautiller à la d’une flaque d’eau. Ainsi, il peut voler jusqu’à une hauteur de 26 m, et ce, avec un poids de 160 g. En fait, il est si puissant qu’il arrive à sortir de l’eau, même en cas de forte houle.

Cette dernière particularité pourrait rendre l’AquaMAV extrêmement utile lors d’une catastrophe (inondations ou marée noire). Pendant un tel désastre, il pourrait donc récolter des échantillons d’eau. De plus, pouvant réaliser plusieurs sauts avant de flotter pour recharger ses réserves d’eau, il ne nécessite pas autant d’énergie qu’un drone électrique.

Actuellement, ses inventeurs collaborent avec une équipe suisse pour tester le concept en conditions réelles. Par exemple, il va servir au suivi de l’état de récifs coralliens ou encore à surveiller les plateformes pétrolières offshore.

Sources & crédits Source : https://www.engadget.com/2019/09/13/flying-fish-drone-actually-explodes-out-of-the-water/ - Crédit : Photo : Imperial College London

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *