Des Anglais brûlent des antennes 5G à cause du Coronavirus

antenne 5g en feu

Au Royaume-Uni, des conspirationnistes brûlent les antennes 5G à cause d’une théorie farfelue diffusée sur le Net depuis quelque temps. D’après elle, Coronavirus et technologie 5G seraient liés.

Ces dernières semaines, plusieurs antennes 5G ont pris feu à travers le Royaume-Uni. D’après la BBC au moins trois relais auraient été aperçus en train de brûler. Cela a nécessité l’intervention des forces de l’ordre et des pompiers. Dans la région de Birmingham, les différents opérateurs téléphoniques comme Vodafone ou EE ont confirmé que certaines de leurs antennes ont été prises pour cible. En outre, l’une d’entre elles ne fournissait même pas de 5G, seulement les réseaux actuels 2, 3 et 4G. Résultat, les communications téléphoniques dans toute la zone ont été très perturbées.

Les techniciens de ces opérateurs ont pu sans problème déterminer les causes de ces incendies. D’après une première enquête, ils ont identifié une intention criminelle derrière ceux-ci, et ont écarté les hypothèses d’un accident. Dès lors, ils vont transmettre leurs découvertes aux autorités locales compétentes. Ils vont également en profiter pour les aider à arrêter la ou les personnes responsables.

Le Coronavirus : conséquence de la 5G ?

Or, les coupables pourraient faire partie d’un groupe de conspirationnistes qui diffusent une théorie fumeuse sur les réseaux sociaux depuis quelques semaines. En effet, il existe une théorie du complot comme quoi le Coronavirus serait lié à la mise en service de la technologie 5G. Affirmant que cette dernière est dangereuse pour l’homme, ce nouveau virus serait la conséquence de son déploiement partout dans le monde.

Pour appuyer leurs informations, ces individus utilisent comme argument le fait que Wuhan, point de départ de l’épidémie du Coronavirus est la ville test de la 5G en Chine. Le virus aurait gagné le reste de la planète alors que la couverture de la 5G s’est progressivement étendue. Pourtant, en partant de ce postulat, comment expliquer l’apparition de cas en Iran ou au Japon qui n’utilisent pas encore cette technologie ? Pour le moment, aucune étude scientifique ne corrobore cette théorie ou ne démontre le côté nocif de la 5G sur la santé. Au contraire, les niveaux de radiations électromagnétiques engendrées par ces ondes sont bien inférieurs aux limites imposées par la communauté internationale.

Une situation qui dégénère rapidement

Toujours est-il qu’au Royaume-Uni, la situation prend une mauvaise tournure à cause de ces conspirationnistes. Ils en viennent même à agresser les techniciens télécoms qui installent l’infrastructure pour la 5G. Or, cela ne semble pas près de s’arrêter puisque plusieurs groupes sur Facebook encouragent à la destruction des antennes et à empêcher par tous les moyens son déploiement. En outre, une radio anglaise a reçu un avertissement à cause des propos dangereux d’une infirmière. Celle-ci a déclaré que la 5G siphonne l’oxygène dans le sang, allant dans le sens d’un lien avec le Coronavirus. Cela n’a fait qu’attiser encore plus les détracteurs de la technologie.

Ainsi, la guerre est sur deux fronts en ce moment. D’un côté contre la maladie qui est bien réelle, et de l’autre contre la bêtise humaine, tout autant destructrice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share via