Accueil / Insolite / Accès à internet pour tous : Amazon va mettre en orbite plus de 3 000 satellites

Accès à internet pour tous : Amazon va mettre en orbite plus de 3 000 satellites

Amazon satellite

Avec son projet Kuiper, Amazon se lance le défi de fournir un accès à internet partout sur la planète. Plus concrètement, le géant de l’e-commerce veut mettre en orbite une constellation de plus de 3 000 satellites.

L’idée de connecter les zones reculées du globe à internet titille depuis plusieurs années les géants de la Silicon Valley. Si Facebook préfère les drones, Google a opté pour des ballons. Un nouveau venu dans cette course a lui choisi les bons vieux satellites. Il s’agit d’Amazon et de son projet baptisé Kuiper. À travers ce projet, l’entreprise de Jeff Bezos ambitionne ainsi de mettre en orbite 3 236 satellites.

Un satellite survolant la Terre comme le feront ceux Amazon

Project Kuiper d’Amazon

Les satellites d’Amazon orbiteront à trois altitudes différentes : 590 km (pour 784 satellites), 610 km (1 296 satellites) et 630 km (1 156 satellites). Tous les satellites demeureront donc en orbite basse. Les satellites permettent déjà de fournir un accès internet, notamment les flottes gérées par Viasat et Hughes Network Systems. Cependant, les modèles opérant en orbite basse permettent de raccourcir le temps de latence et sont moins coûteux. Une fois le projet Kuiper finalisé, il permettra de couvrir en réseau 95 % de la planète. Bien évidemment, ce seront les régions les moins bien desservies qui seront couvertes en priorité.

Un projet en développement

Si les grands objectifs sont d’ores et déjà fixés, Amazon reste encore flou en ce qui concerne la mise en œuvre. Une question reste en suspens : qui assurera la fabrication de ces satellites ? Se fera-t-elle en interne ou plutôt par un prestataire ? Même incertitude pour la mise en orbite des engins. En tout cas, Amazon laisse la porte ouverte à des partenariats dans le futur. Une meilleure vue d’ensemble du projet sera accessible une fois les demandes d’autorisation déposées auprès des autorités. Pour expliquer cette relative prudence, l’entreprise verrait Kuiper comme un projet sur le long terme. Cette retenue n’est pas surprenante quand on connaît les difficultés rencontrées par certains concurrents d’Amazon un peu trop pressés.

Amazon, Facebook et bien d’autres

Car Jeff Bezos n’est pas le seul à rêver de connecter le monde à internet. Dès 2015, Mark Zuckerberg annonçait en grande pompe le projet Aquila. Le patron de Facebook voulait alors apporter internet aux régions les plus enclavées à l’aide de drones. Zuckerberg avait alors posé 2020 comme date butoir. Depuis, l’entreprise de Menlo Park a abandonné puis relancé le projet. Elle travaille désormais avec Airbus pour ses drones (sans annoncer de date). Facebook envisage également de lancer un satellite cette année. Google et sa maison-mère Alphabet travaillent quant à eux depuis 2013 sur des ballons servant d’antennes-relais. La firme ne s’est jamais avancé sur un agenda et collabore notamment avec le CNES (Centre national d’études spatiales). Enfin, Amazon n’est pas la première entreprise à opter pour des satellites. SpaceX, l’entreprise d’astronautique d’Elon Musk, a projette en effet d’envoyer en orbite une flotte de 4 425 satellites relais.

Il est bon de rappeler qu’à l’échelle mondiale, la moitié de la population (54 %) a actuellement accès à internet. Un chiffre qui cache d’énormes disparités. En effet, si 80 % des Européens sont des internautes, seulement 34 % des Africains peuvent affirmer la même chose.

Sources & crédits Source : https://www.geekwire.com/2019/amazon-project-kuiper-broadband-satellite/ - Crédit :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *