Accueil / Maison connectée / Sécurité connectée / Amazon se sert de la police américaine pour promouvoir ses caméras Ring

Amazon se sert de la police américaine pour promouvoir ses caméras Ring

caméras ring avec lumière en extérieur

Amazon a distribué des caméras de surveillance Ring aux forces de l’ordre américaines. En plus d’en faire la promotion, leur but est avant tout d’améliorer la sécurité des habitants de certaines villes.

Amazon s’est associé avec la police américaine, et en particulier avec certains commissariats. Ceux-ci font la promotion des caméras de surveillance Ring, en échange d’appareils offerts. En outre, ils ont mis en place un portail anonyme. Ils peuvent y demander des passages vidéos enregistrés par les utilisateurs de ces caméras dans le cadre privé.

En Floride, dans la ville de Lakeland, Amazon a fait don de 15 sonnettes Ring équipées de caméras. Ils ont également lancé un programme de récompense pour les habitants qui télécharge l’application Neighbors de Ring qui surveille le voisinage. À chaque téléchargement, elle octroie une réduction de 10 dollars sur le prochain achat d’une caméra du fabricant. En contrepartie, la police de cette ville de 100 000 habitants a investi certaines personnes de rôles spécifiques liés à tout ce qui tourne autour de Ring. Par exemple, un point de liaison avec la presse, les réseaux sociaux ou avec les enquêtes. La société Ring a précisé que les personnes désignées pour remplir ces fonctions devraient prendre part à la formation en ligne de la société.

Ring et la police main dans la main

Un porte-parole chez Ring a tenu à clarifier la nature de leur partenariat avec Amazon. Il a assuré que rien n’avait été fait de manière détournée ou cachée. Ils sont passés par toutes les voies officielles et tout est clairement annoncé par les différents communiqués de presse ou sur l’application Neighbors. Le but principal de cette alliance est avant tout de rendre les quartiers de la ville plus sûrs. Ils ont d’ailleurs déjà des exemples de coopérations avec les habitants. Ce programme concerne également d’autres villes américaines. Albuquerque au Nouveau-Mexique ou Green Bay dans l’état du Wisconsin au nord des États-Unis le testent.

Malgré les propos du représentant de Ring, il est légitime de se poser des questions. Quelles sont les répercussions réelles d’une telle association entre une société et les forces de police ? De plus, c’est donner son accord et contribuer à un système de surveillance de sa maison et du voisinage qui épie tous les faits et gestes au moindre moment. Se pose donc la question de savoir si les gens sont prêts à sacrifier une partie de leur vie privée pour plus de sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *