Accueil / Maison connectée / Alexa stocke les commandes vocales passées indéfiniment

Alexa stocke les commandes vocales passées indéfiniment

alexa stock donnnées ad vitam

Alexa stocke les commandes vocales et leurs transcriptions tant que personne ne les efface. Amazon l’a confirmé en répondant à un Sénateur américain. Inquiet pour la protection des données de ses concitoyens, il avait envoyé une lettre à la firme de Seattle. 

Le Sénateur américain Chris Coons a envoyé une lettre à Amazon demandant à la compagnie d’expliquer en détail ce que deviennent les commandes vocales qu’Alexa enregistre. Dans un premier temps, une enquête par CNET a montré que les enregistrements sont conservés tant que personne ne les efface. En outre, ils sont également retranscrits et gardés sous cette forme. Par la suite, Amazon a officiellement confirmé cette découverte en répondant à la lettre du Sénateur.

Cependant, les observations de CNET vont plus loin. Les versions écrites des commandes sont toujours stockées sur les serveurs d’Amazon et ceux d’applications tiers. C’est le cas même après leur suppression manuelle. Le géant du web a toutefois précisé que ces transcriptions ne sont pas gardées sur les systèmes de stockage principaux de la société. Ce qui n’est pas très clair. Ils ont justifié cela par le fait qu’Alexa a besoin de toutes ces informations pour apprendre et se développer. Et pour fournir aux clients l’historique de leurs conversations avec l’assistante vocale, et ce qu’elle a répondu. Amazon a ajouté que l’enregistrement s’arrête tout de suite après la commande, après quoi le micro se coupe.

Le Sénateur américain veut plus de réponses d’Alexa

Pour en revenir au Sénateur américain, il a souligné la promptitude de la réponse d’Amazon. Il a néanmoins regretté le côté vague de la réponse. Avec en ligne de mire la protection des données personnelles des individus, Chris Coons souhaite encore savoir ce que deviennent les versions écrites des commandes vocales. Il attend ainsi une réponse plus détaillée pour être entièrement satisfait.

La protection des données des utilisateurs est un sujet sensible. Il est d’ailleurs souvent sous le feu des projecteurs ces derniers jours. En effet, il ne se passe pas une semaine sans que l’on ait droit à des histoires de fuite, d’espionnage ou de piratage. Pour ne pas être pris dans la tourmente, les acteurs majeurs du Net mettent tout en œuvre pour d’une part rassurer leurs clients, et de l’autre renforcer leurs systèmes de sécurité. Est-ce une douce utopie ou une réalité concrète dans un futur proche ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *