Accueil / Loisir / Drones / Airbus compte bien prendre des mesures contre les drones

Airbus compte bien prendre des mesures contre les drones

no drone

Ce n’est pas une nouveauté, les drones ne plaisent pas à tout le monde. Dans le collimateur de la FAA aux États-Unis, c’est maintenant au tour d’Airbus de prendre des mesures pour appréhender les aéronefs survolant illégalement des zones de non-vol. La société planche actuellement sur un radar un peu spécial. 

Si jusqu’à présent les pilotes de drones qui ont survolé des zones sensibles s’en sont pour la majorité tiré sans aucune sanction, cela devrait bientôt changer. Au cours du salon de la Défense et de la Sécurité qui s’est tenu à Londres le mois dernier, Airbus Defence and Space a présenté son propre dispositif anti-drones. 

Couper la liaison entre le drone et le pilote

drone

 

Si des constructeurs aéronautiques comme Boeing ont décidé de contre-attaquer en sortant l’artillerie lourde avec un laser destructeur de drones capable de neutraliser des appareils en plein vol, Airbus, lui, mise sur la création d’un radar dont la fonction est de brouiller de façon ciblée les fréquences. Cette technique pourrait même permettre de prendre le contrôle des aéronefs s’aventurant dans des zones où ils ne sont pas les bienvenus.

no drone zone

Au niveau du brouillage des fréquences, le système de la société se compose d’un radar et d’une caméra infrarouge qui vont pouvoir détecter d’éventuels intrus à plus de 10 kilomètres. À partir de cette distance, il va être possible au brouillage de fréquences d’entrer en action. La liaison entre le drone et le pilote va donc être interrompue. L’aéronef va donc soit tomber ou bien grâce à l’ordinateur qui contrôle le dispositif anti-drone, être contrôlé par celui-ci, le forçant ainsi à se poser sans heurt, pour plus de sécurité.

Un dispositif qui devrait être prêt en 2016

Un goniomètre, et un capteur mesurant les angles vont permettre de localiser l’emplacement du pilote afin qu’il puisse être arrêté. Si pour l’instant aucune indication n’a été donnée sur le prix d’un tel dispositif, on sait d’ores et déjà qu’il devrait être prêt au second trimestre 2016.

Source 1

Source 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *