Accueil / Santé connectée / Maladie chronique / 11 changements que la technologie va apporter à la médecine

11 changements que la technologie va apporter à la médecine

Parce que l’heure est au progrès dans tous les domaines, il est normal que l’approche de la médecine et des soins évolue, que ce soit auprès des professionnels, des patients ou des chercheurs. Voici les 11 changements que la technologie et les objets connectés apportent  et apporteront à la santé.

1 – Jouer avec sa santé

Fitbit

Gamifying health. Si comme ça à froid ce concept ne vous dit rien, il faut bien reprendre le premier terme pour comprendre. Dans “Gamifying” il y a game, pour les non-anglophones, le jeu, donc en gros présenter la santé comme un jeu sérieux qui aurait un impact positif sur les patients, et pas seulement une activité pour passer le temps.

Près de la moitié des personnes souffrant de maladies chroniques ne suivent pas le traitement qui leur a été prescrit, le Gamifying health est un moyen de les motiver, avec par exemple des trackers comme les bracelets FitBit, et de collecter des données nécessaires afin de déterminer les activités quotidiennes qui vont contribuer à leur santé.

2 – Des patients informés et habilités

recherche ordinateur

Terminé l’époque où on se ruait chez le médecin pour des gargouillements de ventre suspects, avec l’arrivée d’internet, le patient autrefois passif se documente à présent seul sur les symptômes de sa possible maladie et peut parfois se soigner lui-même. Cela ne veut pas pour autant dire que la consultation traditionnelle est has been, et qu’on fait à chaque fois mouche en tapant la liste de nos symptômes sur le net.

En général on finit souvent par se trouver une maladie au nom improbable, incurable, qui va nous faire perdre toutes nos dents et nous laissera pourrir lentement avant de finalement nous achever. Mais dans le principe, le médecin va davantage se concentrer sur l’être humain, faire part de son expertise et donner la possibilité au patient d’être partenaire égal dans ses soins de santé.

3 – Robots assistants dans les hôpitaux

Si avant aujourd’hui la connectivité patient-docteur n’était pas possible, la démocratisation des robots pourrait remédier à ce problème. Pour faciliter les consultations à distance et l’échange d’informations entre le personnel d’un hôpital, iRobot RP-VITA a été créé. La machine se déplacera seule, et une fois dans la chambre il sera possible de communiquer avec d’autres professionnels de la santé, ainsi qu’afficher pour tous le dossier complet de chaque patient, permettant un meilleur suivit tout au long de son séjour.

4 –  Études de médecine 2.0

médecine

Pour préparer les futurs médecins à faire face au monde connecté et aux e-patients, les facs de médecine doivent-elles aussi passer au 2.0 dans leurs méthodes d’apprentissage. Ce changement passera par les classes digitales, beaucoup plus interactives que les vieux bouquins tous jaunis, poussiéreux, et lourds. Les étudiants pourront dialoguer plus facilement avec des professionnels et avoir un accès simplifié aux dernières informations et documentations.

5 – Robots chirurgiens

chirurgie robot

Les robots bistouris à la main sont clairement l’avenir de la médecine. Il n’est pas question pour autant de renvoyer chez eux les chirurgiens, bien au contraire, les machines mises au point ne seront jamais capables d’assumer entièrement une opération sans présence humaine. Néanmoins, ce type de technologie est utile pour une chirurgie à distance, où la machine va reproduire à la précision les gestes du professionnel qui la contrôle. Des problématiques subsistent toujours autour de la sécurité et la vie privée des patients, mais une fois cela réglé, les robots devraient pleinement s’intégrer au sein des salles d’opérations.

6 – Médecine personnalisée

adn

L’idée de médecine personnalisée passe par l’ADN et les analyses de cette molécule, présente dans toutes les cellules. Ces tests avant la prescription de médicaments ou d’un traitement pourraient devenir une étape standard pour s’assurer que celui-ci est bien adapté au métabolisme de la personne à soigner.

7 – Collecter ses données de santé

Santé connectée; danger pour la vie privée ?

Qu’il s’agisse de savoir combien de pas vous avez fait dans la journée, si vous vous êtes suffisamment hydraté, si le taux de pollution ne risque pas de vous déclencher une crise asthme, à combien bat votre coeur… Les wearables et autres petits appareils ont trouvé leur place à nos côtés pour surveiller notre santé. Outre les bracelets et autres montres intelligentes qui quantifient toutes les activités d’une journée, d’autres objets connectés existent et ont une réelle utilité médicale. SmartSox, par exemple, prévient le développement d’ulcères chez les personnes souffrant de diabète, les chaussettes composées de fibre optique et de capteurs surveillent la pression exercée sur les pieds et prévient le patient ainsi que le médecin en cas de problème.

8 – Star Trek de la fiction à la réalité

star trek

Vous souvenez-vous de cette machine un peu bizarre utilisée dans la série Star Trek : le tricordeur (ou tri-enregistreur) ? Sur le principe de ce petit machin qui fournissait moult informations et analyses arrivent de nouveaux moyens de diagnostic. Scanadu Scout ressemble à une petite télécommande qu’une personne tient en face de son front et qui délivre très rapidement de nombreuses informations de santé sur le smartphone de son utilisateur, comme la température, la pression sanguine ou encore la fréquence cardiaque. L’application téléphone peut alors conseiller de rester chez soi ou de prendre un rendez-vous chez le docteur.

9 – Philosophie Do It Yourself

Do it your quoi ? Do It Yourself, en Français, Faîtes-le vous-même. Le principe est de fabriquer un objet à prix très bas de façon artisanale. La philosophie est simple : partager ses compétences, connaissances, sa culture, etc. Parmi les inventions pratiques à très bas prix, on retrouve le Foldscope, un microscope origami très fin et léger, capable d’un grossissement de plus de 2000 fois. Son prix, 50 cents, soit 37 centimes d’euros. À plier soi-même, le microscope fonctionne après avoir inséré une lame et une lamelle comme avec un microscope traditionnel.

 

10 – L’arrivée de l’impression 3D

imprimante 3D
©DR

Véritable révolution, l’imprimante 3D ouvre des millions de possibilités en terme de création. Que ce soit pour fabriquer des os, une valve cardiaque, du cartilage, de la peau synthétique… Ce nouvel outil a déjà permis de créer des implants biocompatibles et sur-mesure, évitant ainsi de prélever de l’os sur un patient. En 2013, un implant en dérivé de polyéther avait permis de remplacer plus de la moitié du crâne d’un patient américain.

11 – Exosquelette : un grand pas pour la médecine

exosquelette

Parmi les grandes avancées, l’exosquelette est une des plus grandes avancées pour les personnes dans l’incapacité de marcher. Cette armature adaptée au corps humain reproduit les mouvements, comme par exemple celui des jambes lorsqu’on veut marcher. Une telle technologie fonctionne grâce à une communication établie entre les impulsions électriques des nerfs et des capteurs qui vont ensuite faire marcher le tout.

Source