WOOLF : le bracelet connecté pour éviter les radars

WOOLF : le bracelet connecté pour éviter les radars

Actuellement en cours de financement participatif sur Kickstarter, le bracelet WOOLF permet aux utilisateurs d’être avertis de la présence d’un radar par une vibration au poignet. De cette façon, les conducteurs peuvent ralentir au bon moment pour éviter les risques d’accident et les contraventions. 

Le bracelet connecté WOOLF permet aux motards et aux automobilistes d’éviter de se faire flasher par un radar. Plus le véhicule du porteur approche d’une zone de contrôle, plus les vibrations s’intensifient. De cette façon, l’utilisateur peut adapter sa vitesse en toutes circonstances.

Il permet aux utilisateurs de savoir quand ralentir, et d’être conscients d’un danger potentiel, tout en gardant les yeux sur la route et les mains sur le volant. Il s’agit donc d’un appareil contribuant à la sécurité routière, tout en évitant à l’usager d’écoper d’une amende.

Les limitations de vitesse du monde entier prises en compte

woolf-application

Cet accessoire repose sur la technologie GPS et sur la mesure de vitesse. Il se connecte au smartphone du porteur, et se synchronise à l’application compatible iOS et Android par l’intermédiaire du Bluetooth. Grâce au GPS du smartphone, le WOOLF est capable de mesurer avec précision la vitesse de déplacement de l’utilisateur.

Le bracelet prend en considération la vitesse maximale autorisée dans chaque zone contrôlée partout dans le monde. Par défaut, il vibre en permanence à un rythme plus ou moins fréquent. Il est toutefois possible de désactiver les vibrations si la vitesse du véhicule se situe sous la limite autorisée.

Un design adapté aux combinaisons de motards

woolf-design

Ce bracelet a été conçu avec une attention particulière prêtée au design. Dès le départ, ses créateurs souhaitaient qu’il puisse être porté par des motards en combinaison. Ainsi, le WOOLF est constitué d’un cuir de haute qualité, résistant à l’eau, fin, pratique et confortable même lorsqu’il est porté sous des gants étroits. Léger, élégant, l’accessoire s’avère aussi performant et fonctionnel en voiture et en deux roues.

À l’heure actuelle, un prototype fonctionnel a été assemblé à partir de composants en provenance d’autres appareils. Une carte mère a été conçue spécialement pour l’appareil par un partenaire ingénieur. Une équipe de trois motards d’élite se chargent de tester l’appareil derrière le guidon de leurs propres véhicules. Ce prototype présente une autonomie de 15 jours en cas d’usage normal (2 heures par jour). Son temps de recharge s’élève à environ 3 heures. 

Une campagne de crowdfunding pour le WOOLF

woolf-2

Désormais, les créateurs de l’appareil s’en remettent au financement participatif pour faire aboutir leur projet, et augmenter les performances ainsi que l’autonomie de l’appareil. Pour l’heure, le projet a été soutenu par près de 130 contributeurs, pour une somme totale de 12500 euros, sur un objectif initial fixé à 45000 euros.

Il est possible de contribuer à partir de 95$. Si la campagne de financement se déroule comme prévu, les livraisons commenceront à partir d’avril 2017. Dans le cas contraire, les contributeurs seront intégralement remboursés.

 


Tags de l'article:
Kickstarter

Lire les articles précédents :
ayo
AYO, des lunettes qui vont booster votre énergie en plein décalage horaire

Les lunettes AYO vont tout à la fois vous aider à mieux dormir, vous prodiguer plus...

Fermer