Accueil / Maison connectée / Wikileaks accuse la CIA d’espionner à travers les objets connectés

Wikileaks accuse la CIA d’espionner à travers les objets connectés

wikileaks cia piratage hacker objets connectés smart device

Wikileaks a révélé des documents montrant les techniques de piratage employées par l’agence de renseignement américaine pour pirater divers appareils comme les smartphones ou les télés connectés.

Wikileaks dévoile la plus grosse fuite d’information de l’histoire de la CIA

Le piratage est un sujet extrêmement important et sensible dans le monde des objets connectés. Cependant, on est habitué à ce que ce soient des hackers malveillants qui soient responsables des affaires d’espionnage en ligne, pas un service gouvernemental.

Cela ne pourrait être plus éloigné de la vérité au moment où Wikileaks dévoile plus de 8000 documents qui semblent prouver que la CIA a utilisé plus de mille logiciels capables d’infiltrer divers objets connectés.

wikileaks cia piratage hacker hacking iphone

Selon le célèbre site de Julian Assange, plus d’un millier de virus, chevaux de Troie et autre malwares auraient été mis au point par l’agence de renseignement afin qu’ils puissent s’infiltrer ou même prendre le contrôle d’appareils électroniques.

Quelles cibles et quelles conséquences ?

Les cibles principales ? Des iPhones, des systèmes tournant sous Android, et des télévisions connectées Samsung. Le but ? Transformer ces produits en appareils d’écoute sans que leurs utilisateurs s’en rendent compte. Plus perturbant encore, la CIA aurait également essayé de contrôler des véhicules en passant par les outils électroniques qu’ils transportent.

wikileaks cia piratage hacker

Grâce à ce piratage, la CIA pourrait donc accéder à n’importe quelle communication avant qu’elle ne soit cryptée par les applications de communication du style de WhatsApp.

Et en pratique ?

Le meilleur exemple de ces programmes est très certainement le dénommé Weeping Angel, qui est capable de transformer les télés connectées de Samsung en véritables mouchards. Une fois le programme lancé, la télévision paraît éteinte alors qu’elle enregistre en réalité tout ce qui se passe pour le transmettre immédiatement aux intéressés.

wikileaks cia piratage hacker smart tv samsung

Mais l’histoire ne s’arrête pas là ! Le pire est certainement la révélation que la CIA entretiendrait volontairement les failles de sécurité des différents appareils connectés et autres applications mobiles afin de pouvoir les utiliser à son compte, sans se préoccuper du fait que d’autres personnes moins bien intentionnées pourraient aussi les utiliser.

Il s’agit là de la plus grosse fuite d’information qu’ait connue la CIA dans toute son histoire. Reste à voir si cette affaire servira à faire évoluer certaines mentalités quant à la sécurité en ligne, mais rien n’est moins sûr.

A propos de Geoffrey