Accueil / Vêtement et accessoire connectés / Montre connectée / Test de la Moto 360, la montre qui augure du bon pour une V2

Test de la Moto 360, la montre qui augure du bon pour une V2

Enfin ! Après plusieurs mois d’attente, on a enfin reçu la Moto 360 à la rédaction. Autant dire que ce fût l’un des évènements majeurs de la semaine. Alors avec un peu de retard on va vous donner notre impression sur ce modèle qui n’est pas exempt de défauts, mais propose des fonctionnalités intéressantes.

Marque : Motorola

Catégorie : montre connectée

Disponibilité : disponible

Prix : 249€

Unboxing

À l’instar de sa montre, Motorola propose une boite circulaire. Plutôt classe, on a l’impression d’ouvrir un produit haut de gamme alors que la Moto 360 n’est pas vendue si chère que cela. À l’intérieur, la montre bien présentée sur un support. En dessous on retrouve des notices d’utilisation ainsi qu’un chargeur à induction. Il suffit de le brancher sur une prise secteur et d’y déposer la montre pour que l’appareil se recharge.

Design & Ergonomie

Nous avons eu la chance d’avoir le modèle en acier inoxydable, de couleur grise. Il faut reconnaître une chose, c’est que la montre est belle. C’est sans doute intimement lié au fait qu’elle soit ronde et ressemble à une montre, chose rare lorsqu’on se penche un peu sur le marché des smartwatchs. Il est possible de rajouter des maillons au bracelet si votre poignet est imposant. À l’inverse, vous pouvez aussi en enlever historie des les assembler au mieux. Difficile de juger les versions en cuir tant qu’on ne les a pas eus sur le poignet. Mais d’après les visuels, le résultat à l’air tout à fait correct.

Néanmoins si la Moto 360 est jolie, elle n’est pas non plus parfaite et ceux pour deux raisons. Tout d’abord, le cadran est vraiment très épais au point de dénaturer un peu la beauté de l’engin. Mais surtout, la Moto 360 en version acier souffre d’un poids trop important. Si ce n’est pas insupportable, à la fin de la journée on n’est pas fâché de l’enlever. Outre cette lourdeur, la montre se révèle quand même assez agréable à porter. Tout n’est donc pas noir du  côté de l’ergonomie.

Application

En plus d’Android Wear, Motorola propose une application nommée Connect. Grâce à elle, vous pourrez configurer les détails de votre cadran de la couleur du fond à la couleur des aiguilles en passant par le format. C’est par là que vous rentrerez tous les détails de votre morphologie. À noter que toutes les données sont synchronisées sur Fit, mais qu’il est aussi possible de récupérer les données d’un autre appareil connecté directement sur la montre.

Très simple, l’application manque quand même de contenu. On pourrait demander un suivi de l’alimentation complet ou encore divers conseils à la manière de Jawbone. Bref, un manque d’interaction avec le téléphone se fait sentir !

Utilisation/prise en main

Un bon écran, mais…

Qu’on soit clair, l’écran de la Moto 360 est de très bonne qualité, que ce soit la résolution ou la luminosité, difficile de ne pas être comblé. Même dans des conditions de forte luminosité, la lisibilité est excellente. Niveau résolution c’est bon aussi. Mais cet écran n’est pas parfait et pour deux raisons. La fameuse bande noire en bas du terminal qui accueille le capteur de luminosité détruit tout simplement l’écran rond. Mais surtout, il coupe bien souvent des parties de texte sur l’écran. Pas au point d’empêcher la compréhension d’une phrase certes, mais assez pour être énervant. Autre défaut, qui relève peut-être de notre tendance a être un poil tatillons : les bords. On peut apercevoir tout le long des bords de la montre au niveau de l’écran, des petits pixels. Ce n’est vraiment pas très joli et on espère que le constructeur ne reproduira pas la même erreur sur son prochain modèle.

IMG_6527

Un relais de notification au top, mais des outils trop imprécis

Il faut reconnaitre que les notifications qui arrivent directement sur la montre sont vraiment bien traitées. Il est possible d’en avoir un aperçu, mais aussi de voir les messages en entier (SMS et mail en tête de gondole). Tout ce qui apparait sur votre téléphone est fidèlement retranscrit avec une très bonne ergonomie. Il n’est pas difficile de consulter le mail qui vient d’arriver directement. Bien entendu il est possible d’utiliser la commande vocale pour répondre. Si la captation des mots n’est pas toujours parfaite, c’est jouissif de pouvoir se prendre pour James Bond en répondant directement le poignet à la bouche. Vieux fantasme d’enfant enfin réalisé.

Autre défaut de la montre, la captation de l’activité. Alors on s’en doutait, mais le capteur de rythme cardiaque n’est pas des plus précis, voir carrément à la ramasse. Pareil pour ce qui est des pas ou de la distance, on sent clairement que l’activité n’est pas la priorité du constructeur avec cet instrument. Les résultats ne sont pas mauvais, mais les sportifs n’y trouveront absolument pas leur compte.

Autre petit défaut, le processeur a parfois du mal à assumer causant ralentissements et chaleurs sur le produit. La faute à un Ti OMAP 3 un peu vieux au moment du lancement de la montre. Les latences restent cependant acceptables même si on aurait préféré qu’il n’y en ait pas.

IMG_6533

Une autonomie trop légère

C’était l’une des grosses inquiétudes avant sa sortie, l’autonomie. Et malheureusement, n’imaginez pas une seule seconde ne pas devoir la recharger tous les soirs. Si l’utilisation est intensive, pensez même à ramener le chargeur avec vous. Tout dépend en réalité de votre utilisation. Si vous vous en servez seulement pour récupérer les notifications sans trop la tripoter, vous aurez une chance de tenir la journée, mais sinon…

Face à la concurrence

Autre montre connectée ronde, la LG G Watch R vendu à peu près au même prix au moment de sa sortie. Elle est finalement assez similaire dans le fonctionnement. Le design est néanmoins plus masculin. D’autres montres rondes vont bientôt arriver sur le marché, mais il ne serait pas très juste de les comparer dans la mesure où la Moto 360 est sortie il y a plusieurs mois déjà, sans compter qu’une version 2 devrait bientôt arriver…

IMG_6535

Conclusion

On l’attendait cette Moto 360 et malgré de nombreux aspects irritants et imparfaits, on est obligé de reconnaître que l’expérience proposée est de qualité. Déjà parce qu’une montre ronde dans un océan de bizarreries carrées fait du bien, mais aussi parce qu’enfin, on sort du classique tracker d’activité bête et méchant. Alors on l’a dit, la copie est loin d’être parfaite pour Motorola et autant dire qu’on attend avec impatience la deuxième édition. Car si la marque prend en compte toutes les remarques et défauts du premier modèle, autant dire qu’on va avoir du lourd, du très très lourd.

Design
15out of 5
Application
14out of 5
Fonctionnalités
13out of 5
Utilisation
11.5out of 5
Rapport qualité/prix
14out of 5

Overview

Design : Le cadran rond apporte un vrai plus à la montre au milieu d'un océan d'appareils carrés ou rectangulaire. Néanmoins, elle est encore un peu trop épaisse pour être vraiment parfaite.
Application : De bonne facture mais on regrette qu'elle ne soit pas plus fournie en contenu.
Utilisation : L'utilisation de la Moto 360 est agréable mais certains mots sont coupés par la bande noir en bas sans compter quelques petits ralentissements, une autonomie vraiment trop légère et des outils de mesures trop imprécis.
Rapport qualité/prix : Initialement vendue à 250 euros, elle est aujourd'hui disponible aux alentours de 150 euros, un très bon prix pour les performances proposées. Néanmoins, si vous craquez maintenant c'est au risque de louper une version 2 potentiellement géniale.

3.4

3.4 out of 5
Dans la moyenne
Test de la Moto 360, la montre qui augure du bon pour une V2
on
Design : Le cadran rond apporte un vrai plus à la montre au milieu d'un océan d'appareils carrés ou rectangulaire. Néanmoins, elle est encore un peu trop épaisse pour être vraiment parfaite.
Application : De bonne facture mais on regrette qu'elle ne soit pas plus fournie en contenu.
Utilisation : L'utilisation de la Moto 360 est agréable mais certains mots sont coupés par la bande noir en bas sans compter quelques petits ralentissements, une autonomie vraiment trop légère et des outils de mesures trop imprécis.
Rapport qualité/prix : Initialement vendue à 250 euros, elle est aujourd'hui disponible aux alentours de 150 euros, un très bon prix pour les performances proposées. Néanmoins, si vous craquez maintenant c'est au risque de louper une version 2 potentiellement géniale.

Rating: 3.4