Et si vous utilisiez des tatouages pour contrôler votre smartphone ?

Et si vous utilisiez des tatouages pour contrôler votre smartphone ?

Montre moi ton tatouage et je te dirais qui tu es. Le tatouage connecté semble devenir une véritable tendance. Ils pourraient bientôt devenir un accessoires indispensable dans notre vie numérique. Qu’il s’agisse d’utiliser ses objets connectés ou simplement de répondre à son téléphone, les différents prototypes se multiplient. Dernier en date « Skin Marks », développé dans une université allemande. 

Un tatouage temporaire ultra-fin

 C’est un projet qui a vu le jour dans l’université de Saarland en Allemagne. Le concept est simple. Un tatouage électronique ultra-fin et qui peut être utilisé comme des boutons tactile pour contrôler un appareil intelligent. Un smartphone donc mais aussi une tablette ou n’importe quel objet connecté de votre maison. L’installation est simple, comme pour un tatouage Malabar, il se fixe avec de l’eau et a une durée de vie estimée à 2 ou 3 jours. 

tatouage connecté

L’idée étant de pouvoir multiplier les différents types d’interaction vous pouvez par exemple baisser le volume de votre téléphone en faisant un « swipe ». Ils peuvent aussi briller pour vous alerter quand vous recevez une notification. Il est même possible de personnaliser le tatouage selon vos envies. Vous voulez savoir quand l’amour de votre vie essaye de vous contacter ? C’est un tatouage en forme de cœur qui brillera. Et il vous suffira d’appuyer dessus pour l’appeler.

L’Oréal a ouvert la voie du tatouage connecté

La tendance du tatouage connectée n’est pas nouvelle. Elle a commencé a faire parler d’elle à l’occasion du CES 2016. Mais le terme de tatouage était alors trompeur puisqu’il s’agissait davantage de « patchs », des pansements bourrés de capteurs microscopiques : un accéléromètre, un gyroscope et un électrocardiogramme. La marque l’Oréal s’était alors associée au fabricant MC10 pour les produire.

tatouage connecté

Le MIT avait ensuite créé des tatouages qui fonctionnent comme des interfaces pour les smartphones et autres appareils digitaux. Mais ce prototype utilisait de la feuille d’or et se connectaient au smartphone grâce à la technologie sans fil NFC. Ces produits avaient trois fonctions différentes possibles. Tout d’abord, un pavé tactile pour répondre à un appel ou gérer la musique. Ensuite, une fonction de tracker fitness. Il peut en effet relever la température du corps et le rythme cardiaque. Enfin, il pourrait aussi être utilisé comme une sorte de code-barres personnel. Vous montez dans le bus ? Scannez votre bras pour valider votre ticket de transport.

Enfin, en novembre dernier, le studio de conception numérique Chaotic Moon a lancé les « Tech Tats ». Là aussi, il s’agissait de tatouages temporaires. Ceux-ci permettent d’enregistrer en direct certains signes vitaux. Parmi ceux-ci : le rythme cardiaque, la température corporelle, la pression artérielle ou encore le taux de glycémie. Le tatouage est composé de capteurs reliés par une peinture électro-conductrice. Le principal objectif de ce prototype est avant tout le secteur médical mais pourrait aussi remplacer des trackers fitness.

Via

>


Lire les articles précédents :
ville connectée en 2017
Ville connectée en 2017 : cinq projets incroyables

Les objets connectés nous entourent au quotidien. Accrochés à notre poignet, dans notre maison ou dans...

Fermer