Accueil / Non classé / La route du futur pourrait se réparer toute seule

La route du futur pourrait se réparer toute seule

route du futur

Une route qui est capable de se réparer toute seule mais qui alimente aussi votre véhicule électrique. Si l’idée peut sembler futuriste, elle semble pourtant être viable. Découvrez ce qui pourrait être la route du futur. 

La route du futur rechargerait les véhicules électriques

route du futur

L’état des routes est un problème général. Nids-de-poules, routes cabossées… Il suffit de circuler un peu pour s’en rendre compte. L’université néerlandaise de Delft travaille depuis plusieurs années maintenant à une solution. Grâce à un bitume contenant des fibres d’acier conductrices et des bactéries, les routes seraient capables de réparer elles-mêmes les dégâts mais aussi d’alimenter les véhicules électriques. Imaginez-vous, arrêté à une intersection en attendant que le feu passe au vert. Pendant ce temps, votre véhicule électrique se recharge en électricité.

Bien sûr, il reste encore des défis avant d’arriver à avoir une technologie de ce type disponible. Tout d’abord, les véhicules eux-même devraient être modifiés. Il faudrait pouvoir faire passer l’électricité à travers le métal des véhicules jusqu’à la batterie. Les chercheurs estiment par ailleurs que le coût de cette route serait supérieur d’environ 25% aux infrastructures actuelles.

La route connectée, le futur du transport

route du futur

Mais les avantages que représente une technologie de ce type, pourraient bien favoriser son développement rapide. La réparation des routes représente un coût non négligeable pour les collectivités. A terme, cela pourrait doubler la durée de vie de l’asphalte et bien sûr réduire largement les coûts de maintenance de l’asphalte. Bien sûr, ces avantages potentiels concernent aussi le développement des infrastructures nécessaires aux véhicules électriques. Avec suffisamment de micro-recharges, de grandes stations électriques ne seront plus autant nécessaires. Les tests ont commencé depuis 2010 mais le plus dur reste aujourd’hui à faire. Convaincre les constructeurs automobiles et les municipalités d’investir pour créer les routes du futur.

Ce cheminement est déjà toutefois en bonne voie. On sait que de plus en plus de gouvernements misent déjà sur la route du futur, comme une part essentielle de la ville intelligente. Le gouvernement britannique a aussi lancé un projet de route connectée et intelligente. Dans ce cas précis, l’idée est davantage d’informer les utilisateurs de n’importe quel problème (accident, travaux, circulation…) en temps réel. Aux Etats-Unis, des portions de la célèbre route 66 sont désormais équipés de panneaux solaires. Si ceux-ci ne servent pas à alimenter les voitures, l’électricité dégagée permet de faire fondre la neige ou encore de remplacer la signalisation routière au sol par des marquages lumineux. Les principaux projets de ville connectée en 2017 n’ont pas pour l’instant les transports comme priorité. Mais, les choses pourraient bien changer avec le développement croissant  des véhicules autonomes / électriques et du trafic urbain.

Pour découvrir toute l’actualité du transport connecté, les derniers modèles de véhicules connectées et les tendances innovantes, rendez-vous dans notre rubrique dédiée.

Sources & crédits Source : https://www.engadget.com/2017/05/07/self-repairing-roads/ - Crédit :