Accueil / Santé connectée / Le quantified self ou l’art d’apprendre à mieux gérer sa vie

Le quantified self ou l’art d’apprendre à mieux gérer sa vie

Quantified self 1A chaque fin d’année, les bonnes résolutions pour la nouvelle année fusent : perte de poids, arrêt de la cigarette, pratique d’un sport. Mais celles-ci ne sont pas tenues bien longtemps. Maintenant c’est fini grâce au quantified self ou auto-mesure de soi, les résolutions peuvent durer toute l’année. Il n’existe plus d’excuses.

 Le quantified self est une nouvelle méthode pour collecter et mesurer différentes données liées à notre corps. Un self-qualifier utilise des outils de capture, d’analyse et de partages de ses données personnelles. Cette approche peut permettre à n’importe quel individu de comprendre son état, son mal-être grâce aux données personnelles recueillies. L’objectif principal du quantified self est d’inciter l’utilisateur à mieux gérer sa vie personnelle (santé, bien-être, productivité).

L’auto-mesure de soi englobe plusieurs domaines : la nutrition, le sommeil, l’organisation personnelle, la préparation physique et sportive, l’état cardio-vasculaire ou encore la sociabilité. Chaque domaine nécessite des outils adaptés pour que l’analyse soit exacte. Le quantified self se sert des technologies numériques comme support : capteurs, ordinateurs, applications pour tablettes et smartphones. En utilisant ces méthodes, il est possible de suivre sa perte de poids grâce à un pèse-personne connecté à l’application du smartphone qui regroupe les informations pour en faire des courbes, des statistiques. Un capteur dans un bracelet peut indiquer le nombre de pas effectué, la distance parcourue, les calories brûlées. Une application enregistre le sommeil afin de l’analyser pour adapter le réveil en fonction de la personne. Ces quelques exemples ne sont qu’une partie des capacités du quantified self mais montre le caractère personnel de cette approche.

Le bracelet connecté
Le bracelet connecté

Cette avancée de la société et de l’utilisation des nouvelles technologies peut avoir un réel avantage au point de vue médical. Les méthodes utilisées par les utilisateurs s’effectuent sur la durée. Les données récoltées sont le fruit de plusieurs mois voir d’année d’analyse. Un suivi plus régulier est donc offert aux pratiquants de l’auto-mesure de soi. L’avenir serait que le corps médical travaille en utilisant les données du quantified self : cela pourrait peut-être prévenir les risques chez tout individu.

Des questionnements restent à résoudre quant à l’utilisation des données personnelles et de l’implication de la vie privée des individus. A l’heure où les publicitaires se servent de ces données pour augmenter leur rentabilité, le quantified self ne serait-il pas en train d’affirmer la disparition de toute vie privée?

Objet connecté pour la santé
Objet connecté pour la santé