PLEN2 : Le robot open-source qui naît grâce à l’impression 3D

PLEN2 : Le robot open-source qui naît grâce à l’impression 3D

PLEN2, est un robot open source créé par « PLEN Project Committee ». Sa particularité ? Il est créé à partir de l’impression 3D. Après une fructueuse campagne Kickstarter, l’équipe de développement travail sur la distribution.

L’impression 3D est décidément étonnante. Après les lentilles de contact, les robots. PLEN2, est un robot en kit qui s’imprime grâce à une imprimante 3D. Et en plus, il est en open source. Bref, autant dire que ça nous envoie du rêve.

Un robot à construire soi-même

L’idée principale de ce robot, c’est qu’il faut l’assembler soi-même à partir de pièces imprimées en 3D. Le plan ultime de Plen, la société japonaise derrière le projet, c’est que la personnalisation prenne rapidement le pas sur les plans d’origines et de créer un véritable lien entre êtres humains et robots humanoïdes.

Plen2 robot imprimable

Créer du lien social avec les robots

Aussi étrange que cela puisse paraître, l’idée principale du projet c’est de créer un robot assez « humain » pour que des interactions sociales puissent exister avec les humains. Premièrement, PLEN2 est mignon et personnalisable. Rien ne vous empêche de l’habiller, de le décorer à votre guise pour le rendre le plus possible agréable à voir. Mais surtout, il est capable de se déplacer, de quelques petits pas de danse et même de copier les mouvements humains (option qui nécessite un capteur supplémentaire). Permettre aux gens d’imprimer eux-mêmes leur compagnon robotique permettrait ainsi selon Naohiro Hayaishi, en charge du développement des produits Plen de « se sentir plus connecté au robot« . « Notre objectif est d’ouvrir la relation entre les humains et la technologie à travers le kit de robot imprimable et open source » ajoute-t-il.

Les japonais donnent une grande importance au développement de la robotique « humanisée ». Par exemple, le géant Softbank aurait mis au point un robot capable d’apprendre et d’exprimer des émotions. Un intérêt qui peut s’expliquer par une population vieillissante à qui les robots pourraient apporter une grande aide. On est bien entendu encore dans le domaine de la supposition, mais tout de même, la technologie avance à un rythme tel qu’une telle hypothèse n’est pas totalement saugrenue.

PLEN 2 avance dans cette direction et va proposer un premier programme éducatif autour du langage de programmation visuel. Pour le tester, le petit robot s’invitera dans des séminaires d’essai avec certaines écoles élémentaires japonaises dès le mois de juin.

Plen2 robot imprimable

L’équipe travaille actuellement sur une application compatible iOS et Android pour pouvoir télécommander le robot. Elle doit aussi encore bosser sur le moulage à injection afin que tout puisse être produit en masse. Tout cela nécessite forcément des fonds. Une campagne Kickstarter a été mise en place et l’objectif initial a été pleinement atteint.

L’idée c’est aussi de développer une communauté d’utilisateur. C’est pour cette raison qu’un nouveau site va être mis en place où chacun pourra présenter ses idées et montrer la personnalisation de leur petit compagnon robotique et les différentes applications qu’ils ont créé. Ha, les joies de l’Open Source ! Les développeurs travaillent d’arrache-pieds sur PLEN 2 et compte encore l’améliorer avant sa commercialisation. Quelques modifications au niveau du moteur sont en cours. Et puisqu’on parle de communauté, sachez que la communauté en ligne « PLEN Playground » est dores et déjà disponible avec 1 Software gratuit : « Motion Editor » qui permet aux utilisateurs de créer de nouveaux mouvement pour le robot. Un accès disponible pour tous les backers même s’ils ne disposent pas encore du produit chez eux.

e5f7f60073435ab7d45b2d2bb87cac50_original

Reste que si PLEN2 est plein de promesses, pas d’inquiétude, il ne risque pas de nous remplacer de sitôt. L’autonomie du petit robot reste limitée, estimée entre 20 et 30 minutes. Un bon moyen d’être sûr de garder le contrôle.

Prix et disponibilité

Deux mois après une campagne pleine de succès, il est possible de pré-commander l’engin sur le site internet de l’entreprise. La disponibilité devrait tourner autour du mois de novembre et les prix sont assez variable selon si vous l’imprimez vous-même ou pas. Comptez environ 1000 dollars tout de même !

Source



Lire les articles précédents :
IMG_0168-001
Baudelaire bientôt détrôné par l’intelligence artificielle ?

Un concours lancé par l'institut des sciences numériques de Neukom vient de lancer un concours d'intelligence...

Fermer