Accueil / Vêtement et accessoire connectés / Lunettes connectées / Lunettes connectées pour agriculteur aux mains occupées !

Lunettes connectées pour agriculteur aux mains occupées !

La filiale d’ingénierie informatique d’Arsoe Bretagne, Senoe,  spécialisée dans le domaine de l’agriculture a mis au point des lunettes connectées pour compter pucerons et parasites dans les cultures pour les agriculteurs.

Des lunettes connectées multitâches

lunettes connectées pucerons

Avant attribuée aux yeux des techniciens agricoles, le travail de comptabilisation du nombre de pucerons et parasites dans les champs sera désormais facilité par ces lunettes connectées. Les ingénieurs ont pour se faire adapté des lunettes intelligentes au monde professionnel.

Similaire à des Google Glass, l’agriculteur pourra dicter et enregistrer ses commentaires, photographier les indésirables et transmettre des données grâce à une commande vocale et un capteur gestuel. Comme toutes lunettes connectées, ou presque, elles sont en liaison directe par wifi ou bluetooth et sont dotées d’un traceur GPS.

Une utilité réelle

application lunettes connectées

Les lunettes connectées sont commandées à la voix. L’écoute est déclenchée en passant la main près de l’oreille. Il n’est pas nécessaire non plus d’appuyer sur un bouton pour prendre des photos. S’il y a du réseau, il est possible d’envoyer en temps réel les données sinon, les lunettes communiqueront en bluetooth avec le smartphone.

Pour Michel Buchet, le responsable développement commercial de Senoe, ces lunettes ne sont pas de simple Google Glass utilisées à fins de distraction, “la différence, c’est qu’elles permettent de travailler avec des mains humides, sales ou affectées à d’autres tâches”

Pour l’instant ces lunettes ne sont qu’un prototype, il est envisagé de les développer pour d’autres secteurs que l’agriculture.

lunettes connectées champ

Alors que les Google Glass semblent en perte de vitesse, ce prototype pourrait les relancer sur un marché où elles n’étaient pas attendues. Les développeurs de ces lunettes connectées utilisent l’argument si connu du “coz’ we can” (parce qu’on peut) lorsqu’on leur demande pourquoi un tel développement. Pourtant l’utilité pratique est ici réelle et n’oublions pas que cette invention permettra peut être finalement aux hommes (oui c’est bas et gratuit) de faire plusieurs choses à la fois.

lunettes connectées gros plan

source : agro-media.fr ; france 3 Bretagne