Accueil / MULTIMEDIA / Imprimante 3D / Et si vous construisiez votre maison avec une imprimante 3D ?

Et si vous construisiez votre maison avec une imprimante 3D ?

maison imprimée en 3D

Cela fait partie des questions que vous avez dû relire deux fois. Pour être sûr que vous l’aviez bien comprise. Imprimer sa maison en 3D ? Allons donc ! Ce n’est pas possible ! Et bien si. Des dizaines de projets existent à l’heure actuelle à travers le monde. Nous en avons sélectionné quatre pour vous les présenter. 

Et si la maison du futur, ne sortait pas de terre mais d’une imprimante 3D ? En mettant à profit des matériaux versatiles mais avantageux pour la construction et de multiples innovations technologiques, les expériences se multiplient à travers la planète. Hôtel, maison particulière, secours d’urgence ou encore maison typique… On fait le point sur quelques expériences qui sont actuellement en cours.

Apis Cor, la maison imprimée en 3D en moins de 24 heures

Apis Cor maison imprimée en 3D

Le record a été battu depuis puisqu’une maison a été imprimée ensuite en 8 heures top chrono. Mais en mars, Apis-Cor  sans doute établi un record en construisant une maison de 38 m² en moins de 24 heures. Construite à Stupino, près de Moscou en Russie, la maison a coûté moins de 10.000 dollars. « Pour la première fois dans les pratiques de la construction russe, une maison a été imprimée dans son intégralité [..] L’un des buts de cette construction est de démontrer la flexibilité cet équipement et la diversité des formes disponibles » explique l’entreprise dans un communiqué.

Un hôtel de luxe imprimé en 3D aux Philippines

3D impression hôtel philippines

Et pourquoi ne pas imprimer un hôtel en 3D ? C’est le projet lancé au Philippines par Lewis Yakich. Son hôtel, construit en 2015 a nécessité des centaines d’heures d’impression. Bien sûr, tout n’a pas pu être fait d’un coup. L’idée étant qu’il soit fonctionnel dès la fin de l’impression, des pauses ont été réalisées pour installer les câbles électriques, la plomberie ou encore de la ferraille pour consolider l’installation.

Le matériel de base est présent en abondance sur place puisqu’il s’agit du sable provenant des cendres volcaniques. De quoi réduire considérablement le coût de la construction (environ 60% selon les estimations). L’idée de l’entrepreneur est aujourd’hui de répliquer sur le reste de l’île son projet mais à plus petite échelle avec des maisons individuelles. Si vous voulez réserver une chambre, comptez entre 86 et 410 dollars sur le site de l’hôtel. Attention, tout l’hôtel n’a pas été construit ainsi, rien ne garantit donc que vous dormirez dans une chambre construite en 3D.

Innoprint 3D pour l’habitat d’urgence

L’une des forces potentielles de l’impression 3D dans la construction d’une maison, c’est la rapidité d’exécution. A plusieurs reprises, des entreprises ont pu construire une maison complète en moins de 24 heures. Pourquoi donc ne pas la mettre à profit dans des zones d’urgence. Imaginez, après un tsunami ou un tremblement de terre, pouvoir construire très vite des dizaines voir même des centaines de maison. Les habitants pourraient ainsi être à l’abri très vite. Telle est l’idée derrière Innoprint 3D, un projet porté des chercheurs de l’Institut de recherche en communications et cybernétique de Nantes (Irccyn).

Il s’agit d’une imprimante 3D géante doté d’un bras polyarticulé avec un rayon d’action de quatre mètres. Il est donc capable de construire une maison de trois mètres carré au sol et trois mètres de hauteur en moins de 30 minutes. Qui plus est, le matériel utilisé, un polyuréthane, est étanche et isolé. Facile à transporter, le robot devrait désormais être capable d’intervenir sur des théâtres humanitaires. Mais pour l’instant, les chercheurs veulent réussir à le faire fonctionner avec différents matériaux afin d’augmenter sa polyvalence.

Canal House, la maison typique aux Pays-Bas

canal house maison imprimée en 3D

On pourrait facilement penser que les maisons imprimées en 3D se ressemblent toutes et surtout vont trancher visuellement dans nos panoramas urbains. Le projet Canal House aux Pays-Bas est le contre-exemple parfait, conçu pour s’insérer sur le bord du canal au milieu des maisons traditionnelles. Imaginée par le cabinet DUS Architects, ses travaux ont commencé en début d’année 2014. Trois ans plus tard, le projet semble approcher de son terme.

S’il a duré aussi longtemps, ce n’est pas du tout à cause du challenge technique. Le lieu, durant toute la durée de la construction a été utilisé pour organiser des conférences et promouvoir l’impression en 3D. De nombreux visiteurs ont aussi pu déambuler dans les murs de cette maison typique d’Amsterdam. Elle est aujourd’hui classée parmi les 300 meilleures attractions de la ville sur Tripadvisor. Elle devrait à terme compter 13 chambres et être un espace public.

D’un point de vue technique, elle a été construite grâce à une imprimante 3D géante,  le KamerMaker, littéralement le “constructeur de pièces”. Celle-ci capable de réaliser des éléments des dimension suivantes : 2.2×2.2×3.5 mètres. Il s’agit dans les faits de blocs de plastique que les ouvriers n’ont ensuite plus qu’à assembler pour donner corps au lieu.

Pour tout savoir sur les imprimantes 3D, découvrir les nouveaux accessoires, les tendances innovantes, nos tests et les comparatifs, rendez-vous dans notre nouvelle rubrique dédiée.