Accueil / Santé connectée / Honda commence la location de son exosquelette

Honda commence la location de son exosquelette

L'entreprise japonaise Honda va bientôt mettre en location ses exosquelettes

Dans le but de lutter contre le vieillissement de sa population, le Japon a décidé de recourir aux nouvelles technologies.

Le Japon a toujours été reconnu comme étant un des (si ce n’est LE) précurseurs quand on parle « nouvelle technologie ». Dans les jeux vidéos, la communication et même l’agriculture, le pays du Soleil Levant se place comme une véritable référence dans ce domaine. Néanmoins, s’il y a bien un seul aspect de la vie contre qui on ne peut pas lutter, c’est bien le temps. En effet, le Japon subit un vieillissement de sa population très important. Mais l’entreprise nippone Honda ne laisse pas tomber, au contraire. Depuis 2013, des exosquelettes pour aider les personnes âgées et/ou handicapées sont à l’étude. En novembre prochain, ces « assistants de vie » seront disponibles dans certains hôpitaux du pays.

exosquelette

Bien plus qu’une simple prothèse

Le principe de cet exosquelette est relativement simple. Nécessitant une configuration pour s’adapter aux mouvements de son utilisateur, il dispose d’une autonomie d’une heure et pèse 2,7 kilogrammes. Pour utiliser l’appareil, il suffit de le fixer au niveau des hanches et des cuisses, et le tour est joué. Une technologie qui n’est pas sans rappeler le robot ASIMO, développé par … Honda.  Surnommé « Walking Assist Device »,  l’appareil utilise une série de capteurs pour assister la marche du porteur et pour veiller à la symétrie des mouvements de chaque jambe. L’objectif est simple : réussir à répartir son poids de manière efficace et donc de s’épuiser moins vite.

La rééducation en ligne de mire

Quand les chercheurs d’Honda ont pensé et créé cet exosquelette, deux buts étaient définis. Tout d’abord, il était important de redévelopper les muscles atrophiés par une absence trop longue de mouvements ou par un accident. Par ailleurs, cet assistant à la marche a aussi été créé pour les personnes âgées. Dans cette optique, les roboticiens se sont aussi concentrés sur lassistance. À l’heure actuelle, le Walking Assist Device n’est disponible que dans une cinquantaine d’hôpitaux japonais. Une occasion pour l’entreprise japonaise de faire connaître son produit et de le tester, avant une possible commercialisation. Se dirige-t-on vers une véritable robotisation de nos vies ? Quoi qu’il en soit, pour la somme de 330 € par mois, les personnes le désirant pourront bénéficier de cet assistant. Un petit pas pour l’Homme, un grand pas pour la robotique.

Source