Accueil / Maison connectée / Gérer sa domotique avec le Raspberry-Pi

Gérer sa domotique avec le Raspberry-Pi

raspberry-pi domotique

Construire sa propre solution domotique à la maison, c’est possible. Et de plus en plus de gens y pensent. Pourquoi payer un système commercial quand il est possible de le faire soi-même ? Comme nous vous l’expliquions avec Jeedom, il y a quelques jours, des solutions open-source sont disponibles. Mais celles-ci doivent être installées sur un support physique. Parmi les options disponibles, c’est le Raspberry-Pi qui remporte généralement l’adhésion. Ce « nano-ordinateur » s’est déjà vendu à plus de 10 millions d’exemplaires (chiffre octobre 2016). Une folie quand on pense que la fondation a mis en vente le premier modèle en 2012 et que seulement 5 millions s’en étaient vendus mi-2015. Vous ne le connaissez pas encore ? On vous explique grâce à cet article détaillé, les bases pour comprendre le phénomène et vous lancer. 

C’est quoi le Raspberry-Pi ?

Le Raspberry-Pi est un nano-ordinateur. Il s’agit d’une simple carte mère, de la taille d’une carte de crédit. Elle a été conçue par David Braben, un créateur de jeux vidéo, dans le cadre de la fondation Raspberry-Pi. Prévu comme étant un ordinateur « low-cost », il permet l’utilisation du système d’exploitation libre GNU/ Linux ainsi que de divers programmes compatibles. De base, il vient sans boîtier, clavier, écran, souris… L’idée étant de limiter les coûts et de permettre l’utilisation de matériel de récupération.

Raspberry-Pi s’appuie sur une très importante communauté qui développe des contenus dans tous les domaines, dont la domotique. Pour ceux qui souhaitent une solution à bas prix et qui n’ont pas peur de devoir chercher et passer du temps à le configurer, il permet d’automatiser de nombreuses tâches mais aussi de faire des économies d’énergie.

raspberry-pi domotique

 

Parmi les options les plus simples pour « domotiser » le Raspberry-Pi, on trouve la carte Razberry. Cette petite carte Z-Wave se connecte directement aux ports GPIO d’un Raspberry Pi. Cela permet à celui-ci de recevoir directement les signaux Z-Wave, l’un des principaux protocoles utilisés en domotique. Il existe aussi des box domotiques intégrant le Raspberry-Pi comme la Zibase-Mini. Enfin, et c’est la solution principalement adoptée, vous pouvez installer un logiciel comme Jeedom ou Domoticz sur la carte-mère pour faire fonctionner la domotique de votre maison. 

Combien ça coûte ?

Plusieurs modèles sont disponibles. Le plus performant est le Raspberry-Pi 3 sorti en février 2016. Il dispose  d’un processeur Broadcom BCM2837 64 bit à quatre cœurs ARM Cortex-A53 à 1,2 GHz et d’une puce Wifi 802.11n et Bluetooth 4.1 intégrée. Il compte 1 GO de mémoire SDRAM, 4 ports USB 2.0 et compte de sorties HDMI et Composite. Pour en faire l’acquisition, comptez en moyenne 50 € . Vous pouvez aussi trouver des kits un peu plus complets avec boîtier, dissipateur de chaleur, clavier sans fil… à partir de 80 €.

Si vous souhaitez faire vos premiers pas, alors direction le Raspberry Pi Zero. Pour moins de cinq euros vous aurez un matériel très proche du modèle classique. Par ailleurs, la marque vient de dévoiler il y a quelques jours le Raspberry-Pi Zero Wifi. Celui-ci résout le principal défaut du modèle de base grâce à une connexion Wifi. De quoi simplifier énormément le travail pour les bricoleurs. Vendu autour de 11 € en France, il est toutefois déjà en rupture de stock auprès de la plupart des revendeurs de l’Hexagone. 

 

Transformer votre Raspberry-Pi en assistant vocal

Vous avez envie de votre assistant vocal personnel ? De votre Jarvis comme Tony Stark dans Iron-Man. N’ayez aucune crainte. C’est possible avec le Raspberry-Pi. Alors qu’Alexa, l’assistant vocal d’Amazon n’est toujours pas disponible en France, le site de e-commerce propose une solution pour créer un émulateur. L’idée est de retrouver globalement les mêmes fonctions grâce au Raspberry-Pi. Vous pouvez retrouver les explications sur le GitHub de l’entreprise.

D’autres alternatives sont aussi possibles. Parmi celles-ci, on citera notmament Jasper créé par des étudiants de l’université de Princeton qui est en open-source. On peut aussi penser à… Jarvis, qui est véritablement pensé comme un hub domotique ou Gladys, qui permet aussi de communiquer à distance. Bref, il vous suffit de fouiner un peu pour dénichera le projet qui correspond le plus à vos besoins.

Le Raspberry-Pi, un objet au potentiel sans limites ?

raspberry-pi domotique

Si nous avons surtout évoqué ici, l’utilisation du Raspberry-Pi pour la domotique, sa plus grande force c’est son usage multifonctionnel. La seule limite que l’on peut fixer à ce petit ordinateur c’est l’imagination. A condition d’avoir quelques compétences techniques bien sûr. Parmi les projets les plus classiques, on retrouve notamment un média-center, une console de jeux rétro ou encore un système audi multiroom.

Le magazine officiel du Raspberry-Pi a réalisé, à l’occasion de son 50e numéro, un classement des 50 meilleurs projets réalisés avec l’ordinateur. Dans la catégorie « robots », c’est le « Doodleblorg » qui l’a emporté, suffisamment puissant pour déplacer une caravane ! Du côté des logiciels, le primé est « RetroPie » qui permet de créer une véritable salle d’arcade dans son salon et de jouer à des jeux rétro. Enfin, il faut aussi signaler « FarmBot » qui est un véritable jardin automatisé, capable de gérer un système de production assez important pour une petite communauté.

Même si Raspberry-Pi est le modèle plus répandu parmi les amateurs de DIY en domotique, certains utilisent aussi Arduino, un modèle concurrent basé sur le même principe. Pour avoir une idée de ses possibilités, découvrez comment un adolescent s’en est servi pour communiquer avec un ami souffrant de handicap.

A propos de Laurent David