Accueil / Sport connecté / Sport collectif & individuel connecté / À quoi pourrait ressembler le football du futur ?

À quoi pourrait ressembler le football du futur ?

football du futur

Le football est le sport numéro 1 sur la planète. Joué à tout âge sur tous les continents, il représente un trait d’union entre les cultures. Peu à peu, il entame sa mue technologique, dans le jeu avec l’arbitrage vidéo mais aussi pour les fans avec les réseaux sociaux. Mais que réserve l’avenir ? Quels sont les grands changements qui nous attendent ? A quoi ressemblera le football du futur. Analyse. 

Un rapport de HTC dessine les grandes lignes du football du futur

En 2014, l’entreprise HTC, dévoilait un rapport sur le football du futur. Plusieurs grands axes se sont alors dégagés de cette analyse. 30 innovations étaient listés pour 5 à 55 prochaines années. Passionnant, ce document illustre aussi la grande inconnue dans laquelle le monde du ballon rond va se plonger.

football du futur

Parmi les possibilités abordés, on trouve tout autant des footballeurs androids, des caméras intégrés dans les équipements ou encore la possibilité de suivre le match grâce à des hologrammes. On note que deux aspects sont principalement au cœur des préoccupations : favoriser l’immersion et l’expérience du spectateur mais surtout recueillir toujours plus de données pour améliorer les performances sportives.

Toujours plus de statistiques

C’est une tendance déjà lourde qui s’implante peu à peu dans les équipes professionnelles européennes : un usage massif de la statistique, de la « big data ». Son usage est déjà massif dans les sports US notamment le football américain ou le basket. Le sport européen a eu du mal à suivre le mouvement.

L’idée pour les équipes est d’agir à différents moments du processus. Tout d’abord, à la phase de recrutement. Au revoir les vieilles VHS permettant de découvrir un obscur joueur brésilien. Aujourd’hui, les « scouts » ont accès à toute une batterie de statistiques permettant d’évaluer les potentielles recrues. Ensuite, pendant la saison elle-même, la possibilité de décomposer complètement l’activité de chaque joueur, de paramétrer son entraînement et sa récupération en fonction de celle-ci présente des avantages indéniables.

Des start-up se sont bien entendu lancés sur ce créneau. Parmi celles-ci, Footovision, située au Tremplin un incubateur situé au stade Jean-Bouin à Paris. Interrogé par Numerama, Pierre Mirales, l’un de ses fondateurs explique : « On a développé une technologie unique. En partant simplement des matchs à la télé, on est capables d’extraire la position des joueurs à chaque moment avec notre logiciel de tracking. On fait également ce qu’est déjà capable de faire le marché, à savoir renseigner sur le nombre de passes, de ballons touchés… Grâce à cela, on obtient vraiment le jeu vidéo du match et on peut faire toutes les analyses possibles et imaginables. »

Les objets connectés, un enjeu central du football du futur

Zepp Play Soccer : le traqueur d’activité. Conçu par l’entreprise californienne Zepp, c’est un capteur spécifiquement conçu pour le football. Léger (7 grammes), il permet de transmettre des données en temps réel à une tablette ou à un smartphone. Les données transmises concernent la distance parcourue, les sprints effectués, la vitesse moyenne, et le taux de réussite des tirs. Son autonomie est de 40 heures. Toutefois, ce qui le rend intéressant pour un sport collectif, c’est qu’il mesure aussi le jeu d’équipe. Les données des différents capteurs se combinent en effet pour avoir une vue d’ensemble.

Le traqueur d'activité Zepp Play Soccer pour le football du futur

Des vêtements connectés. Au-delà d’un capteur additionnel, la solution la plus évidente repose bien sûr dans les vêtements que porte le joueur. Il peut s’agir des chaussures, de nombreux modèles sont déjà disponibles. Mais un nouvel arrivant, Playertek, s’est intéressé aux polos en avril dernier. Déjà utilisé par plus de 1200 athlètes professionnels, il permet de mesurer ses propres statistiques mais aussi de les comparer avec ceux du reste de la base de données. N’avez vous pas enfin envie de savoir si vous êtes plus rapide que Giroud ou si vous tenez mieux la distance que Kanté ?

L’immersion au rendez-vous pour les fans

De nombreux aspects peuvent être améliorés pour les fans de football. Aujourd’hui, on mise plus sur l’interaction à travers les réseaux sociaux et la possibilité de suivre le résultat d’un match en direct à travers une application. Mais pourquoi ne pas voir plus loin ? La réalité virtuelle et la réalité augmentée ouvrent un vertigineux champ des possibles pour les années à venir.

Parmi les pistes développées par HTC, on trouvait ainsi des mini-drones utilisées pour filmer d’une façon différente ou des caméras intégrées aux vêtements. On pourrait ainsi imaginer voir un match dans la peau d’un joueur. Bref de quoi ringardiser les jeux vidéo !

Vers un football des robots ?

Des robots jouant au football ? Adieu les joueurs humains comme aujourd’hui ? C’est loin d’être un projet irréaliste puisqu’il existe déjà des tournois de football joués par des androids. Le plus important, baptisé Robocup, existe depuis maintenant plus de 20 ans. Bien sûr, d’un point de vue tactique et technique, on est encore loin de Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. Mais avec le développement de la robotique et de l’AI, cela pourrait changer rapidement. Pour le détail, la France a gagné l’édition 2016 dans la catégorie « androids de taille humaine ».

Pour tout savoir sur le sport connecté, découvrir les nouveaux objets, nos tops et les tendances innovantes, rendez-vous dans notre rubrique dédiée.