Accueil / Loisir / Un député veut interdire les implants de puces NFC

Un député veut interdire les implants de puces NFC

implant cutané puce NFC

Jacques Bompard, député et ex-Front National demande au gouvernement l’interdiction des implants de puces NFC. En cause, la fameuse implant party organisée lors du festival Futur en Seine.

Une « interdiction stricte de ces implants en France« , telle est la demande de Jacques Bompard, député, à la ministre de la santé Marisol Touraine à propos des implants de puce NFC réalisé lors du festival Futur en Seine. « cette soirée met[tait] à l’honneur le transhumanisme, dont les pays scandinaves font une promotion toute particulière. La France à ce sujet doit garder son droit de réserve et se défendre d’un tel danger, a-t-il déclaré avant d’ajouter, le mariage de la biologie humaine et de la technologie est extrêmement dangereux. L’homme doit maitriser la machine et non pas laisser la technologie lui dicter ses désirs. En cause selon lui la santé publique. Il s’alarme notamment du piratage possible de ces puces, mais aussi du fait qu’elles « ne doivent pas être très bon[ne]s pour l’organisme. » 

 Camille Pène, Directrice de Futur en seine, contactée par Next INpac s’est défendu en expliquant que toutes les conditions d’hygiène avaient été respectés et que de toute manière aucune autre séance n’avait été prévue pour le moment. L’idée de cette « implant party », c’était avant tout de présenter au public les possibilités du futur. Pas besoin de s’inquiéter, monsieur le député même si on le sait, l’inconnu fait peur.

Source