Accueil / Comparatifs / Guide et Comparatif drones : quel est le meilleur drone ?
Comparatif drone - Guide achat drones

Et si on prenait un peu de hauteur ? Vous l’avez peut-être remarqué, mais les drones sont de plus en plus accessibles au grand public. Dans un nombre croissant de magasins, les étals exposant des drones loisirs utilisables par n’importe qui sont de plus en plus grands. La miniaturisation de la technologie et la démocratisation des smartphones ont amené une baisse des prix qui rendent les drones de plus en plus attractifs. À tel point qu’ils amènent à une question que vous devriez vous poser : pourquoi pas vous ? Question à laquelle nous allons tenter de répondre avec notre comparatif des drones connectés (avec ou sans caméra hd).

Nous partirons du principe que si vous êtes là, c’est que vous vous êtes déjà posé la question. Y trouver une réponse n’est pas forcément chose facile, étant donné la surabondance d’offres dans le domaine. Quels critères privilégier ? Comment ça se contrôle ? Quelle est l’autonomie moyenne ? Quel est le meilleur drone pour professionnel ? Trouvez la réponse à vos questions en lisant notre comparatif. Les drones ça nous connait, on vous explique tout.

Un drone, à quoi ça sert ?

acheter-drone-connecte2

TOP DES DRONES

Comparatif des drones : Le meilleur drone 2017 : Silverlit Blacksior

Encore un produit made in France ! Silverlit propose des drones peu chers qui proposent, néanmoins, de nombreuses fonctionnalités qu’ont les plus grands du marché.

Lunettes FPV, contrôle de la caméra à distance, écran LCD détachable, contrôle total à la manette sans avoir recours à un smartphone, le tout pour seulement 135€ environ.

À ce prix, il faut forcément faire des concessions, comme la qualité de la vidéo qui n’est que de 640x480p.

Compatibilité : iOS et Android

Guide comparatif des drone Silverlit

Comparatif des drones : Le meilleur drone grand public : Yuneec Breeze 4k

Le Breeze 4K de Yuneec se distingue principalement par sa caméra CMOS 13MP capable de filmer en 4K. Son poids de 300 grammes et se petite taille en font un drone idéal pour les débutants. Son prix de 499€ le rend également relativement abordable.

Compatibilité : iOS et Android

>Lire le test

yuneec-breeze

Comparatif des drones : Le plus endurant : Yuneec Typhoon H

Le dernier drone de Yuneec n’est pas un quadricoptère, mais un hexacoptère. Il possède six rotors qui lui permettent de continuer de voler même si l’un d’entre eux est endommagé en vol. Le Typhoon H dispose également d’une caméra 4K en 30 ips ou 1080p en 60 ips.  Prix : 1299€

Compatibilité : iOS et Android

yuneec typhoon h comparatif des drones

Comparatif des drones : Le drone avion : Parrot Disco

Contrairement aux drones habituels, le Parrot Disco n’est pas un quadricoptère mais un avion. Il suffit de le lancer pour le faire décoller, puis de le piloter par le biais de l’application. L’expérience de vol est radicalement différente et les fonctionnalités sont nombreuses. Ce drone haut de gamme est tarifé 1300 euros.

Compatibilité : iOS et Android

> Lire le test

comparatif des drones connectes

Comparatif des drones : Le plus ludique : Parrot Mambo

Le mini drone Parrot Mambo est un appareil dédié au divertissement. Il est doté d’une fonction pince permettant de transporter des messages et des petits objets vers un destinataire, d’un lance-billes pour des jeux de tirs, et peut embarquer une figurine LEGO dans un emplacement réservé. Prix : 119 euros

Compatibilité : iOS et Android

>Lire le test

parrot mambo PowerUp 3.0 comparatif des drones connectes

Comparatif des drones : Le plus Star Wars : Parrot Swing

Le Parrot Swing présente un design en X qui semble tout droit sorti de la saga Star Wars. Cet appareil hybride peut voler de manière verticale avec ses hélices, et horizontalement comme un avion. Sa caméra lui permet de prendre des photos. Prix : 139 euros.

Compatibilité : iOS et Android

>Lire le test

parrot swing comparatif des drones connectes

Comparatif des drones : Le meilleur drone qualité prix : PowerUp 3.0

PowerUp 3.0 désigne un petit accessoire, une simple tige de métal dotée d’une batterie et d’une hélice. Le dispositif est ultraléger et permet de booster dans les airs l’avion en papier auquel il est attaché. Un drone à moindre coût, en quelque sorte, mais qui nécessitera tout de même 46€ à l’achat.

À savoir qu’un PowerUp 2.0 existe et est encore moins cher que la version 3.0, mais qu’elle ne possède une autonomie que de 20 secondes (contre 10 minutes pour le 3.0).

Compatibilité : iOS et Android

PowerUp 3.0 comparatif des drones connectes

Comparatif des drones : Le coup de cœur : Bebop 2

Si vous vous intéressez un minimum aux drones, vous avez forcément déjà été confrontés à Parrot, une enseigne française qui, en plus de ses casques, s’est fait connaître pour son offre impressionnante de drones et mini drones. L’un de ses modèles les plus mythiques, c’est le Bebop 2.

Plus puissant et pas beaucoup plus cher que le Bebop premier du nom, le Bebop 2 dispose d’une autonomie de 25 minutes, d’une caméra haute définition, d’un stabilisateur intégré et peut voler jusqu’à 60 km/h. Un matériel des plus satisfaisants pour un prix de 549€, soit la moyenne pour un produit de cette qualité.

Pour 150 euros de plus, il est possible de profiter du bundle FPV pack, comprenant la manette longue portée SKYCONTROLLER 2 et les lunettes de réalité virtuelle COKCPITGLASSES, pour effectuer des vols immersifs en vue subjective.

Compatibilité : iOS et Android

>Lire le test

Bebop comparatif des drones connectes

Comparatif des drones : Le plus compact : DJI Mavic Pro

Le Mavic Pro est un drone très complet qui propose un atout non-négligeable par rapport à la concurrence : il est possible de le plier à différents endroits clefs afin de le rendre extrêmement compact..

En effet, transporter un drone peut vite devenir très gênant, même pour les plus petits modèles. En effet, les bras et les ailes prennent naturellement de la place, en plus d’être les parties les plus fragiles de l’appareil. Le modèle de DJI permet de rendre le transport bien plus aisé.

Il propose également des performances très honorables, avec une caméra 4k et une vitesse de pointe de 60 km/h. il dispose même d’une fonction permettant de filmer et de suivre une personne en particulier automatiquement.

Compatibilité : iOS et Android

Guide comparatif des drones DJI

Comparatif des drones : La référence : DJI Phantom 4

Avec ses fonctions de détection des obstacles, de suivi d’un sujet ou encore de vol programmé, le Phantom 4 de DJI se présente comme l’un des tous meilleurs de sa catégorie. Il dispose de quasiment 30 minutes d’autonomie et d’une caméra Full HD 1080p allant jusqu’à 120 images par seconde. Pour son prix, vous n’aurez pas mieux. Prix : 1199€

Compatibilité : iOS et Android

phantom 4 pro quadricoptere comparatif des drones connectes

Ce ne sont que quelques-uns des drones proposés au grand public, mais ce sont loin d’être les seuls. Pour une liste plus exhaustive, n’hésitez pas à consulter notre grand tableau comparatif. Vous y trouverez tous les drones connectés, mis au regard de leur marque, le type sol/air, leur compatibilité smartphone (iOS ou Android), l’autonomie de leur batterie, l’intégration d’une caméra, quelques fonctionnalités spéciales, leur prix, leur disponibilité et la présence d’un test consacré sur notre site. De quoi vous permettre de comparer les offres existantes (et à venir) et de choisir le drone qui vous convient. Si vous avez des questions ou d’autres propositions de drones, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires.

GUIDE D’ACHAT DES DRONES

Définitions des drones

C’est bien de partir sur de bonnes bases. Commençons donc par bien définir ce que nous abordons quand nous parlons de drones.

Originellement, le mot drone est une appellation militaire désignant  un appareil volant sans pilote. L’abus de langage a ensuite étendu cette définition à tout appareil volant piloté depuis le sol, qu’il s’agisse d’appareils de loisirs ou professionnels. En effet, la première industrie à avoir exploité le drone autrement que dans un but militaire a été celle du cinéma, qui a rapidement mesuré l’intérêt des prises de vue que pouvait offrir une caméra volante.  Le reste fait partie de l’Histoire : les drones se sont fortement démocratisés, en particulier ces dernières années, si bien que de plus en plus d’enseignes proposent leur version du produit : des appareils professionnels de cinéma aux simples jouets volants, la notion de drone commence même à englober les appareils à roues (comme les Jumping de Parrot). Bref, définir un drone tend à devenir un peu compliqué, mais on peut les décrire comme un véhicule motorisé contrôlable à distance, depuis son smartphone ou une radiocommande dédiée, et parfois à l’aide d’un casaque de réalité virtuelle. Bien souvent, ces drones embarquent une caméra permettant de réaliser des vidéos aériennes.

Différents types de drones

À la vue de notre tableau comparatif, vous avez du remarquer qu’il n’existait pas une seule sorte de drone. Ceux qui roulent, ceux qui volent, ceux qui se commandent depuis un smartphone… Les catégories sont légions.

Le mode de déplacement (sol/air)

C’est l’une des premières questions qu’il faudra vous poser dans la recherche du drone de vos rêves. La tendance est principalement aux drones aériens : premièrement parce que les appareils terrestres sont plus rarement considérés comme des drones, deuxièmement parce que c’est plus fun. Si les drones volants ne vous intéressent pas plus que ça, vous vous tournerez sûrement vers les offres de Parrot, les principaux à proposer des drones terrestres (Jumping), marins (Hydrofoil) et mêmes hybrides sol/air (Rolling Spider).

Le type de vol

Votre choix s’est porté sur les drones volants ! Ok, mais lesquels ? Car entre ceux qui imitent les hélicoptères et ceux qui jouent aux avions, il y a des différences.

Les quadricoptères : Les quadricoptères désignent la grosse majorité des drones volants. Comme leur nom l’indique, ces appareils sont dotés de quatre hélices qui lui permettent de se déplacer et de faire du sur-place. Il s’agit du choix idéal pour embarquer du matériel cinématographique et le vol de précision, mais aussi la forme idéale des objets moins développés. De nombreux jouets, tenant dans la paume de la main et disponible pour une centaine d’euros, ont choisi la forme du quadricoptère.

À savoir que si la plupart des drones à hélices disposent de quatre moteurs, des exceptions existent. Le Tali H500 de Walkera, par exemple, est doté de six rotors.

Les ailes volantes : Quand un drone ne se fie pas qu’à ses hélices et s’équipe d’ailes pour se propulser dans les airs, on parle d’ailes volantes. Plus question de précision ou de vol stationnaire ici, seuls comptent la vitesse et le parcours de grandes distances. Ainsi, ces appareils sont encore peu proposés auprès du grand public (seul le Parrot Disco fait vraiment parler de lui) et sont souvent utilisés pour l’agriculture professionnelle (à l’image de l’eBee de Sensefly).

Le pilotage

Encore faut-il le piloter, cet engin ! Pour ce faire, libre à vous de choisir entre plusieurs méthodes, plus ou moins efficaces selon votre matériel et vos ambitions.

Par radiocommande : Plus couramment utilisée, la radiocommande est une commande livrée avec le drone et entièrement dédiée à son contrôle. C’est l’outil le plus simple pour le pilotage, avec une portée allant d’une vingtaine de mètres pour les modèles moins performants à plusieurs centaines de mètres pour les meilleurs.

Par application : Si on désire s’épargner la manipulation d’une radiocommande dédiée, il est toujours possible de se servir d’une application mobile pour piloter son drone. Parrot s’en est fait une spécialité avec son FreeFlight, qui permet de diriger à peu près chacun de leurs produits et de gérer leur stream vidéo. L’avantage est que cette méthode est utilisable par tout le monde possédant un smartphone compatible, et que des mises à jour sont possibles pour améliorer l’expérience d’utilisation. L’inconvénient, c’est que le contrôle tactile est moins précis et évident que ces bons vieux joysticks. De plus, connectés au téléphone en Wi-Fi ou en Bluetooth, les drones possèdent rarement une portée excédant les 100m.

En réalité virtuelle : Certains constructeurs comme Parrot proposent désormais de piloter des drones en réalité virtuelle. Muni d’ un casque, l’utilisateur peut voir directement le champ de vision de la caméra. Les sensation procurées sont immersives et l’expérience de vol est différente.

Follow me : Mentionnons enfin qu’il est possible de se passer complètement de commande. La fonction « Follow me » existe à cet effet et propose, comme son nom l’indique, de suivre directement l’utilisateur. Pour ce faire, celui-ci devra être équipé d’un dispositif qui communiquera sa position GPS au drone, qui se chargera ensuite de se déplacer selon les mouvements de son propriétaire. Sans surprise, cette fonctionnalité est surtout utilisée pour se filmer, en particulier lors d’activités sportives.

Encore faut-il le piloter, cet engin ! Pour ce faire, libre à vous de choisir entre plusieurs méthodes, plus ou moins efficaces selon votre matériel et vos ambitions.

Par radiocommande : Plus couramment utilisée, la radiocommande est une commande livrée avec le drone et entièrement dédiée à son contrôle. C’est l’outil le plus simple pour le pilotage, avec une portée allant d’une vingtaine de mètres pour les modèles moins performants à plusieurs centaines de mètres pour les meilleurs.

Par application : Si on désire s’épargner la manipulation d’une radiocommande dédiée, il est toujours possible de se servir d’une application mobile pour piloter son drone. Parrot s’en est fait une spécialité avec son FreeFlight, qui permet de diriger à peu près chacun de leurs produits et de gérer leur stream vidéo. L’avantage est que cette méthode est utilisable par tout le monde possédant un smartphone compatible, et que des mises à jour sont possibles pour améliorer l’expérience d’utilisation. L’inconvénient, c’est que le contrôle tactile est moins précis et évident que ces bons vieux joysticks. De plus, connectés au téléphone en Wi-Fi ou en Bluetooth, les drones possèdent rarement une portée excédant les 100m.

En réalité virtuelle : Certains constructeurs comme Parrot proposent désormais de piloter des drones en réalité virtuelle. Muni d’ un casque, l’utilisateur peut voir directement le champ de vision de la caméra. Les sensation procurées sont immersives et l’expérience de vol est différente.

Follow me : Mentionnons enfin qu’il est possible de se passer complètement de commande. La fonction « Follow me » existe à cet effet et propose, comme son nom l’indique, de suivre directement l’utilisateur. Pour ce faire, celui-ci devra être équipé d’un dispositif qui communiquera sa position GPS au drone, qui se chargera ensuite de se déplacer selon les mouvements de son propriétaire. Sans surprise, cette fonctionnalité est surtout utilisée pour se filmer, en particulier lors d’activités sportives.

Choisir son drone

Le but

« Pourquoi faire ? »

C’est la question que vous devez vous poser si vous envisagez d’acheter votre propre drone. Il y a des drones pour tous les goûts, mais aussi pour toutes les utilisations. De manière générale, voilà les différentes utilités :

– Le loisir : du jouet en plastique qui tient dans la paume de la main à la figurine Star Wars en passant par le quadricoptère muni d’une caméra, les drones de loisir sont légions. Le but est simple : s’amuser, que ce soit au sol ou dans les airs, avec ou sans caméra. Comme leurs performances sont moindres, ces dispositifs font souvent partie des moins chers, même s’il est possible de se rapprocher d’une vraie qualité professionnelle pour les geeks les plus exigeants.

– Le cinéma : qui dit drone dit souvent caméra. Ce n’est pas un hasard si ces appareils sont utilisés par l’industrie du cinéma pour réaliser certaines prises de vue : le drone permet une liberté de mouvements totale, et s’avère de plus en plus accessibles aux cinéastes en herbe. La fonction « Follow me », qui propose de suivre l’utilisateur quoi qu’il fasse, peut aussi aider les sportifs à enregistrer et partager leurs performances.

– Le travail : c’est ici que nous rangeons les drones à caractère professionnels. Que ce soit pour surveiller de grandes parcelles de champs (eBee, de Sensefly) ou pour inspecter et cartographier des espaces en trois dimensions (eXom, toujours de Sensefly), les drones sont aussi des outils de travail de haute technologie. Bien sûr, ça n’intéressera pas tout le monde.

Le prix

On dit que quand on aime on ne compte pas, mais ce n’est pas une raison pour dépenser des mille et des cents pour un produit dont on n’utilisera que la moitié des capacités. Sans surprise, on trouve de tous les prix selon la qualité des produits, et la fourchette peut aller de 16€ à 25.000€, mais la moyenne est plutôt autour de 100€-500€.

Notre tableau vous aide à choisir votre drone au regard de votre budget. N’hésitez pas à les trier pour trouver celui qui répond le plus à vos besoins et votre portefeuille.

L'autonomie

C’est l’un des points les plus importants de vos critères d’achat. Aussi l’un des plus méconnus : généralement, les utilisateurs se montrent surpris de découvrir qu’un drone ne peut pas voler plus d’une vingtaine de minutes. Ce chiffre est pourtant dans la très haute moyenne. Si on peut en effet rencontrer des appareils capables de fonctionner pendant une heure, l’autonomie moyenne tourne autour des 15 minutes mais dépend grandement des acrobaties que vous faites exercer à votre drone et, le cas échéant, de la masse que vous lui faites soulever.

Certaines batteries peuvent aller encore plus bas et proposer des durées de vie de 5 minutes seulement, mais elles sont généralement réservées aux dispositifs minuscules et ne pouvant s’embarrasser de grosses batteries. A savoir qu’il est souvent facile de s’acheter plusieurs batteries de remplacement afin de pouvoir les changer dès que votre drone commence à s’essouffler, de manière à allonger votre expérience de plusieurs minutes.

Sa compatibilité

Si nous vous proposerons un comparatif des drones sur OBJETCONNECTE.NET, c’est que ces appareils sont souvent connectés à une application dédiée. Cela peut être soit pour les piloter, soit pour gérer en direct votre stream vidéo. Quoi qu’il en soit, vous devez vous assurer que le drone que vous prévoyez d’acquérir est compatible avec l’OS de votre téléphone. Cela ne devrait pas trop poser de problème puisque la majorité des exemplaires fonctionnent à la fois sous Android et iOS, mais si vous achetez par mégarde un drone tournant uniquement avec Android et que vous ne possédez qu’un iPhone, vous risquez de vous en mordre les doigts…

Acheter un drone

Les prérequis

Récapitulons pour ceux qui n’ont pas suivi. Acheter un drone ne se fait pas sur un coup de tête, il faut avoir vérifié plusieurs paramètres avant de pouvoir céder à la tentation.

Premièrement, il faut posséder un smartphone relativement récent. Suffisamment pour faire tourner l’application dédiée, si besoin est, ce qui signifie aussi être compatible. Tous les drones ne se valent pas, ni ne possèdent les mêmes ambitions. Un bref coup d’œil à notre tableau comparatif vous permettra de faire le tri parmi toutes les offres et de trouver celui qui vous plaira.

Ensuite, il s’agit d’avoir à disposition un espace propice en extérieur. Un toit, un terrain vague ou un champ sont parfait pour s’amuser sans craindre de voir son aéronef foncer dans un bâtiment ou tomber sur une voiture. Comme les contraintes légales sont souvent plus sévères en milieu urbain, un espace à la campagne est idéal.

Où acheter un drone ?

Si vous avez enfin décidé à passer à l’acte, ne reste plus qu’à vous procurer la bête. Pour ça, deux choix sont possibles. Vous rendre sur le site du fabricant est la première solution, puisque la plupart permettent d’acheter leur produit sur leur e-boutique. C’est l’idéal pour ceux qui ne veulent pas bouger et recevoir leur article directement chez eux, d’autant qu’il y a des chances pour que les drones soient moins chers par ce biais. Seul problème : vous ne verrez jamais le drone avant de le recevoir.

Pour pallier à ce problème, vous pouvez aussi vous rendre dans un magasin physique. Ils sont de plus en plus nombreux à proposer des drones grand public. Les enseignes spécialisées, comme Lick ou la Fnac, proposent les modèles les plus en vogue pour le moment, mais vous pouvez aussi trouver des boutiques consacrées à une marque en particulier. C’est le cas de Parrot par exemple. Ainsi, vous pouvez voir, toucher, soupeser et parfois même tester le drone avant d’en faire l’achat. Parfait pour vérifier si celui-ci vous plait.

acheter-drone-connecte2
Comparatif montre connectée
comparatif_alarmes
comparatif meilleur bracelet connecté
guide et comparatif ampoule connectée
comparatif alarme connectee acheter

COMPARATIF DRONE - QUEL DRONE CHOISIR ?

 Nous mettons régulièrement à jour notre sélection des meilleurs drones connectés. Retrouvez nos tests de bracelets connectés dans notre rubrique dédiée.