Lunettes connectées : actualités, définitions, caractéristiques et prix

 

Présentation des lunettes connectées

Les lunettes connectées ou « système d’imagerie personnelle » représentent un ordinateur portable optimisant par des informations complémentaires tout ce que voit le porteur. Les dites informations sont recueillies par le biais de capteurs externes et internes intégrés aux montures, ou contrôlées et récupérées à partir d’autres dispositifs comme un ordinateur.

Ce dispositif peut soutenir les technologies sans fil comme le Bluetooth, le Wi-Fi et le GPS. Si un petit nombre de modèles exécute un système d’exploitation mobile et fonctionne comme des lecteurs multimédias portables permettant entre autres d’envoyer des fichiers audio et vidéo à l’utilisateur via Bluetooth ou le Wi-Fi, d’autres disposent d’un lifelogging et d’un capteur d’activité.

 

Quelles sont les caractéristiques des lunettes connectées ?

Comme tout bon lifelogging et capteur d’activité, l’unité de suivi GPS et l’appareil photo numérique de certaines lunettes connectées peuvent être utilisés pour consigner et archiver des données. Par exemple, après une séance d’entrainement, ces données peuvent être téléchargées sur un ordinateur ou en ligne afin de créer une sorte de journal des activités pour une analyse.

Certaines lunettes connectées peuvent également servir de dispositifs de navigation GPS, affichant les cartes et les coordonnées géographiques. Les utilisateurs peuvent annoter leur emplacement actuel ou naviguer avec de nouvelles coordonnées, après modification du nom et de certaines indications d’entrée.

Bien que certains modèles de lunettes connectées soient autonomes, la plupart des fabricants recommandent néanmoins aux consommateurs l’achat des Smartphones qui exécutent le même système d’exploitation afin d’optimiser leurs diverses fonctionnalités.

Les lunettes connectées peuvent être utilisées comme extension à l’afficheur tête haute et à la télécommande du  Smartphone ou notifier son utilisateur de ses appels, SMS, e-mails et autres données de communication.

Elles sont aussi encensées dans le monde médical, notamment les Google Glass. En juin 2013, le Dr. Rafael Grossmam fut le premier chirurgien à intégrer les Google Glass dans une salle d’opération en les ayant portées durant une gastrotomie percutanée endoscopique.

Elles furent également utilisées la même année à la Medical Center Wexner de l’Ohio State University. Le Dr. Christopher Kaeding utilisa des Google Glass pour opérer le genou d’une femme de 47 ans. L’intervention a été « livestreamed » à un collègue dans une partie éloignée de l’Ohio et un groupe d’étudiants en Médecine du College Ohio State University qui ont pu suivre l’opération à partir de leurs ordinateurs portables.  

Entre autres exemples concrets, la chirurgienne orthopédiste Dr. Selene G. Parekh a mené à Jaipur, en Inde, une intervention sur le pied et la cheville d’un patient, diffusée en direct sur Internet grâce aux Google Glass.

 

Google Glass, une invention futuriste. Mais pourquoi l’échec de sa commercialisation ?

Coup de théâtre dans le monde des lunettes connectées en janvier 2015 : les Google Glass,  la référence absolue, le précurseur en la matière, ont cessé d’être commercialisées ! Selon le géant américain de Mountain View, une pause est de mise afin de « reculer pour mieux bondir », soit réfléchir à l’avenir du produit. Le projet, mis en berne, sera donc confié à Nest, une filiale de Google et à Tony Fadell, l’un des concepteurs du premier iPod.

Néanmoins, que s’est-il donc passé entre-temps ? Elles avaient pourtant tout pour charmer et révolutionner le monde numérique. Avec sa vidéo à 720p et son appareil photo de 5 méga pixels intégrés, son micro, son TouchPad, ses mini-écrans, son accès Internet par le biais du Wi-Fi ou du Bluetooth et ses diverses fonctionnalités comme la reconnaissance vocale, Google Agenda, Google +, Google Latitude, Google Map et autres, il était difficile de rêver mieux. Elles pouvaient également être autonomes durant une journée et être rechargées par micro-USB.

Selon les observateurs, la faille vient du fait que les Google Glass aient été plutôt considérées comme un prototype que comme un dispositif fini. De nombreux bugs étaient en effet enregistrés par les utilisateurs ainsi que des problèmes techniques comme la surchauffe du TouchPad ou la durée de vie éphémère de la batterie en mode vidéo, soit 45 minutes. Ensuite, elles étaient sujettes à de nombreuses controverses, notamment concernant le respect de la vie privée. Pourquoi ? D’un simple clignement de l’œil, elles pouvaient être déclenchées discrètement – sans led pour signaler sa mise en marche -, ce qui permettait de filmer ou photographier à l’insu de son entourage. Sans le vouloir, elles sont devenues une source de zizanie, interdites dans les bars et les hôtels. En 2014, une femme a été arrêtée par le FBI après en avoir porté une paire dans une salle de cinéma.

Faisons tout de même confiance à Google qui assure dans le New York Times de février 2015 qu’aucune lunette connectée ne sera lancée tant qu’il ne les jugera pas parfaites.

 

Quelles sont les lunettes connectées disponibles à la vente ?

Malgré l’échec des Google Glass, on peut tout de même espérer que l’avenir appartient aux lunettes connectées ! C’est en tout cas ce qui ressort d’une étude menée par le cabinet Juniper Research. Leurs prévisions pour 2018 sont franchement optimistes avec des ventes évaluées à 10 millions de ces dispositifs, ce qui contraste avec les 87 000 lunettes connectées écoulées en 2013.

Il existe actuellement plus d’une trentaine de lunettes connectées sur le marché, dont certaines ci-dessous, avec leur prix :

> Les SmartEyeGlass. Elles sont livrées avec un petit boîtier filaire à fixer sur les vêtements de l’utilisateur, ce qui pour des lunettes est plutôt ennuyeux. Elles pèsent 77 g avec un écran en nuances de vert dont la résolution est de 419 x138 pixels, une caméra de 3 méga pixels capable de filmer en VGA et une autonomie entre 80 et 150 minutes. Les verres sont à 85% transparents avec 3 mm d’épaisseur.

Les montures, assez encombrantes, incluent divers capteurs comme un accéléromètre, un gyroscope, une boussole et un capteur de luminosité. Le must réside dans sa capacité à informer sur les personnes atour de soi. En effet, toutes les connaissances de l’utilisateur sont répertoriées dans les SmartEyeGlass qui émettent un signal lorsqu’il les croise.

Ces lunettes peuvent se connecter à un Smartphone sous Android 4.3 minimum par Bluetooth 3.0 et Wi-fi. Cette création nippone vaut environ 670 €, soit la moitié du prix des GoogleGlass.

Mis au point par Sony, le module SmartEyeGlass Attach permet de rendre n’importe quelles lunettes intelligentes. Il suffit simplement de les fixer sur des lunettes basiques pour bénéficier d’un écran OLED, de différents capteurs, du Wi-Fi et du Bluetooth. Bref, des lunettes connectées sans avoir à changer de monture et qui ne pèse pas lourd : la bagatelle de 40 g !

> Les lunettes ORA-S. Développées par Optivent, elles sont parfaitement autonomes et ne nécessitent de ce fait aucun jumelage avec un Smartphone. Ces lunettes connectées sont composées d’un GPS, d’une caméra, d’un microphone, d’une version d’Android 4.2.2 et d’un stockage de 4 Go. Le design est cependant plombé par le poids du dispositif car autant de composantes doivent bien être logées quelque part.

Sinon, cette fabrication rennaise (oui, Optivent est une société rennaise) est assez innovante, grâce notamment à son affichage bi-mode et à sa résolution de 640 x 480 avec une diagonale de 24°. L’écran se base sur la technologie propriétaire « ClearVue» qui produit des images de qualité exceptionnelle, permettant ainsi d’afficher la vraie réalité augmentée ou au choix, une simple vue en mode « tableau de bord ». Optivent s’est associé avec Wikitude, le leader mondial en solution pour réalité augmentée afin d’optimiser ses applications par le biais du SDK de ce dernier.

Pour acquérir ce dispositif, il faudra budgéter à compter de 699 €.

> Les Recon Jet sont des lunettes connectées à affichage tête haute pour évaluer les performances sportives (vitesse, rythme, distance parcourue, durée de l’exercice, etc.). Le Canadien Recon Instruments n’est pas un nouveau venu dans la catégorie des objets intelligents puisqu’il avait lancé auparavant le masque de ski connecté Recon Snow2. Depuis, il s’est lancé dans la conception des lunettes connectées les plus pratiques possibles pour faire du sport.

Le pari semble gagné puisque tout d’abord, les Recon Jet se démarquent par leur légèreté avec seulement 80 g. Elles disposent d’un processeur double-cœur ARM Cortex-A9 cadencé à 1 GHz, une batterie d’une durée d’autonomie de 4 h, 1 Go de mémoire vive, 8 Go de mémoire de stockage et une caméra HD limitée à 720p. Grâce à sa connexion ANT+, il est possible d’y accoler un appareil de mesure de fréquence cardiaque. De plus, elles peuvent fonctionner en tant que coach sportif puisque par le biais d’un tableau de bord personnalisable, son utilisateur pourra adapter ses efforts physiques en fonction des données délivrées par le dispositif.

Enfin, ces lunettes sont autonomes et ne nécessitent pas forcément un Smartphone, bien qu’elle puisse fonctionner de pair avec iOS et Android pour les connecter à des applications telles que MapFitness ou Strava. Elles sont également résistantes aux éclaboussures et à la poussière et ses verres sont modulables afin de s’adapter à la luminosité ambiante. Elles sont disponibles au prix de 749,99 € chez le distributeur Expansy.

> Les VuZIX SMART GLASSES M-100 se présentent sous la forme d’un casque portable – supportant le Bluetooth et le Wi-fi – ajusté d’un monocle. Il n’y a donc pas de montures telles qu’on peut voir usuellement.

Elles disposent d’une caméra HD à 720p, 8 Go de stockage, un GPS intégré, une boussole, un accéléromètre et un écran flottant qui sur l’oculaire affiche 428 x 240 pixels. Le concept d’écran flottant dans l’espace est tout l’attrait de ce dispositif. L’image projetée ressemblerait ainsi à l’écran d’un Smartphone de 14 pouces loin de l’œil, innovant pour regarder des vidéos !

Le dispositif est exécuté sous Android 4.0 et doit nécessairement être jumelé à un Smartphone. Toute la bibliothèque de Google Play est disponible sur les VuZIX SMART GLASSES M-100. Pour s’offrir ce monocle futuriste, il faudra miser environ 490 €

Pour la petite histoire, les VuZIX SMART GLASSES M-100 ont été le bénéficiaire des CES (Consumer Electronics Show) Innovations 2013 Conception et Engineering Award Best of Innovations et choisies comme la meilleure technologie dans la catégorie Wireless Handset accessoire.

> Les META Space Glasses. Elles sont connectées à un ordinateur de poche propulsé par un processeur Intel i5 cadencé à 1,5 GHz, une RAM de 4 Go et une capacité de stockage SSD de 128 Go, ses verres translucides TFT LCD affichent une résolution de 1 280 x 720 pixels et sa caméra frontale peut filmer en 720p et en 320 x 240 pixels la nuit avec un capteur infrarouge.

Son interface holographique (écran 3D autostéroscopique) permet de couvrir un angle de 40°, géré par un capteur de profondeur intégré et des capteurs de mouvements 9 axes. Comme Tom Cruise dans Minority Report, on pourra interagir avec les éléments affichés virtuellement et les mains.

Il faut toutefois souligner que ces merveilles sont des lunettes connectées de luxe ! La preuve, pour l’acquérir, il faudra débourser environ 2 185 €… Les concepteurs des META Space Glasses ont vu gigantesque et il faut bien convenir que c’est une expérience unique. A ce jour, elles possèdent déjà plus de 500 applications.

 

Les lunettes connectées, une aide précieuse pour les malvoyants

Bien que la réalité augmentée soit la qualité la plus vantée pour les lunettes connectées, il y en a une qui mérite pourtant une plus large diffusion : l’aide aux malvoyants. Conçues par la société israélienne ORCAM, des lunettes connectées ont été adaptées à l’adresse des handicapés visuels afin de leur faciliter la vie.

Il s’agit d’un appareil de type monocle embarqué d’une caméra munie d’un haut-parleur qui transmet le son par conduction osseuse vers les os du crâne sans passer par le conduit auditif. Cette trouvaille permet au dispositif d’enregistrer l’environnement de son utilisateur. Une fois les informations captées, il fera le tri en séparant les formes et les objets pour les mettre clairement en évidence et transmettra ses déductions à l’utilisateur.

Il reconnaît également les visages et les lieux et de même, peut être personnalisé en lui apprenant à identifier tel ou tel objet.  Le dispositif est disponible à la vente sur le site d’ORCAM et coûte tout de même 2 400 €. On n’attend plus que la démocratisation de ce système pour en faire bénéficier les 342 millions d’handicapés visuels qui peinent dans leur quotidien à travers le monde.

 

Le marché des lunettes connectées

Parmi les géants dans le domaine du high-tech on retrouve forcement Google, avec ses Google Glass, mais aussi Samsung et tant d’autres marques qui travaillent depuis longtemps sur le marché des lunettes connectées. Nouvelle tendance depuis peu, les opticiens se lancent également dans des montures connectées pour ne pas être largué dans le domaine du high-tech qui est en train de nous rattraper à grands pas. Comme pour le marché des montres connectées les acteurs dans le domaine des lunettes connectées rêvent d’un avenir aussi radieux que son camarade. Et c’est certainement une révolution qui va venir bouleverser les porteurs réguliers de lunettes, mais aussi, les plus curieux. Le marché n’en est qu’à ses débuts et pourtant un grand succès est attendu pour les prochaines années.

 

Les principales caractéristiques des lunettes

Ne cherchez plus vos lunettes, un simple clic et vous les retrouverez ! C’est bien ce que veulent mettre en place la société iHuman ou encore Atoll pour repérer ses lunettes mêmes si elles sont au bout du monde grâce à des capteurs et un GPS intégrés. Du côté des Coréens, la marque Irresistor veut davantage plaire à ses clients en leur proposant des lunettes équipées d’une monture avec 12 LED qui illumine la monture de différentes couleurs, selon vos préférences. Équipée d’une caméra, d’un micro, ainsi que d’un pavé tactile, les Google Glass sortent du lot, alors que de nombreux prototypes ont vu le jour à l’heure actuelle de nombreux tests et une nouvelle conception des Google Glasses est espérée par le géant américain. Celle-ci permet un large choix d’usage, de la photographie, à la vidéo en passant par l’utilisation de diverses applications pour apprendre le langage des signes par exemple.

 

Les meilleures lunettes connectées

Les Google Glass n’ont pour le moment aucune date de sortie prédéfinie, aucun prix n’est communiqué par Google qui compte bien garder le secret de ses Glasses encore longtemps. Depuis près de 13 ans, ces lunettes connectées ne cessent de se confronter aux critiques des internautes et des spécialistes du domaine sur la toile. Avec une connexion Bluetooth et Wifi, les lunettes de Google sont les plus prometteuses dans le marché des lunettes connectées aujourd’hui. Après l’annonce des Google Glass, nombreux sont les concurrents qui ont également le projet d’élaborer des lunettes connectées. Les géants Samsung et Microsoft sont dans la ligne de mire, mais n’oublions pas Sony, Epson, Brother ou encore Olympus qui ont l’attention de faire oublier les désagréments qu’on subit les Google Glass depuis des années pour séduire davantage de personnes. Et tant d’autres marques que nous nous empresserons de vous faire découvrir à la rédaction d’objetconnecte.net.

 

Prix et disponibilités des lunettes connectées populaires

Le prix pour les Google Glass devrait avoisiner les 1500 dollars à sa sortie, autant vous dire qu’elles ne seront pas données ! Les lunettes Epson Moverio BT-200 sont disponibles aux États-Unis au prix de 700 dollars et devraient être mises en vente en France d’ici juillet 2015. Les ORA-S d’Optinvent sont déjà disponibles en précommande au prix de 699 euros et seront livrés d’ici aout 2015. Les WeOn Glass seront probablement disponibles d’ici juillet 2015, il est désormais possible de les précommander. Les VuZIX SMART GLASSES M-100 ne vous couteront pas moins de 1000 euros.

Des lunettes électroniques qui font la mise au point toute seule

Cela fait 700 ans que l’homme a découvert qu’il pouvait améliorer…

En savoir plus
CES 2017 : ODG, Lumus et Safilo chamboulent la réalité augmentée

À l’occasion du salon le plus populaire du monde en matière…

En savoir plus
Safilo : des lunettes connectées à votre cerveau

Safilo va profiter du CES 2017 pour présenter ses premières lunettes…

En savoir plus
ORBI Prime 360 : des lunettes capables de filmer à 360°

La startup ORBI présente les Prime 360, des lunettes connectées capables…

En savoir plus
Snapchat Spectacles : des Google Glass pour les enfants !

Pour la première fois, les créateurs du réseau social Snapchat vont…

En savoir plus
Oakley Radar Pace : un coach vocal dans une paire de lunettes

Le Californien Oakley s’associe avec Intel pour proposer des lunettes connectées…

En savoir plus
Les lunettes de soleil LCD CTRL XC changent de teinte instantanément !

Les lunettes de soleil CTRL XC embarquent une technologie LCD de…

En savoir plus
Zungle, les lunettes de soleil connectées next generation

En mettant à profit le principe de la conduction osseuse, Zungle…

En savoir plus
Solos, les lunettes de réalité augmentée pour cyclistes

Des lunettes connectées qui vous immergent dans l’univers du vélo grâce…

En savoir plus
Orcam MyEye donne le goût de la lecture aux aveugles

Aveugle ou malvoyant, vous n’aurez désormais plus d’excuse pour ne pas…

En savoir plus
[Dossier] Comment les objets connectés influent sur notre façon de manger ?

Nous nous nourrissons tous au moins 3 fois par jour, et manger est…

En savoir plus
Lentilles de contact intelligentes Samsung, bienvenue 007 !

Samsung, a récemment crée un prototype de lentilles de contact intelligentes…

En savoir plus
Snapchat : bientôt des lunettes connectées ?

Snapchat est devenu en quelques années le réseau social de partage…

En savoir plus
Ridicule, mais connecté à vos films préférés

Un sentiment d’affichage naturel, de très bons écouteurs et un dispositif…

En savoir plus
[MWC 2016] Moverio BT-300 : nouvelle version des lunettes connectées d’Epson

Vous vous rappelez sans doute de la présentation au CES de…

En savoir plus
Quelques images des nouvelles Google Glass

Des documents concernants les nouvelles Google Glass viennent d’être publiés que…

En savoir plus
« The Eight Phases of Enlightenment » la réalité virtuelle d’Aramique

Nous vous proposons une expérience innovante et bien attractive. « The Eights…

En savoir plus
Universe2go, des étoiles plein les yeux

Plus performantes, plus précises, allant plus loin que jamais et se…

En savoir plus
L’équipe Google Glass ne travaille pas (que) sur des lunettes

Selon un rapport publié aujourd’hui, l’équipe qui travaille actuellement sur les…

En savoir plus
Les lunettes Recon Jet transforment les sportifs en cyborgs

Dans la catégorie des lunettes connectées, on appelle Recon Jet. Ce…

En savoir plus
Les Google Glass pour aider les enfants autistes

Google travaillerait sur des applications pour ses Google Glass dans le…

En savoir plus
Contrôler vos appareils ménagers avec… vos yeux !

Murata, fabricant électronique japonais vient de présenter un concept de lunettes…

En savoir plus
L’affichage d’hologrammes au programme des Google Glass ?

Depuis le temps qu’on en parle des fameuses Google Glass. Le…

En savoir plus