Accueil / IoT Sphere / 8 conseils à suivre pour votre campagne Kickstarter

8 conseils à suivre pour votre campagne Kickstarter

kickstarter

C’est la rentrée ! Les vacances se terminent et il est temps de reprendre une activité normale. Peut-être est-ce le moment de lancer ce projet dont vous rêvez depuis si longtemps ! Si vous avez besoin de financements, Kickstarter est la solution n°1 pour le participatif. Mais pour réussir votre opération, il faudra respecter quelques règles.

La plateforme Kickstarter est devenue incontournable pour financer des projets dans le domaine des objets connectés. Au total, plus de 3 milliard de dollars ont été investis sur plus de 130.000 projets. Mais ces chiffres ne doivent pas cacher la dure réalité. Il ne suffit pas de lancer un projet pour qu’il réussisse. Dans le domaine technologique, moins de 20% des projets obtiennent leurs financements. Alors comment mettre toutes les chances de votre côté ? Quelles sont les erreurs à ne pas faire ? On fait le point avec notre top 8 des étapes à respecter.

kickstarter

Soyez préparés

Si vous pensez vous lancer demain, après quelques heures ou quelques jours de préparation, oubliez tout de suite cette idée. Pour vous différencier, accrocher votre audience et réussir à décrocher les financements dont vous avez besoin, il faut que vous sachiez ou vous mettez les pieds. Donc, lisez autant d’articles, de blogs  et de newsletters que vous pourrez en trouver sur les campagnes Kickstarter. Le signe que vous soyez en train de lire celui-ci montre que vous êtes sur la bonne voie !

Connaissez votre public

Les personnes intéressées par votre objet ont en moyenne 80 ans et sont en maison de retraite ? Alors Kickstarter n’est pas forcément la meilleure solution pour réussir à obtenir les financements. A moins que ce soit leurs enfants ou petits-enfants qui fassent la démarche. Mais votre approche sera alors différente. Comme pour toute entreprise souhaitant lancer un produit sur le marché, il est indispensable de connaître celui-ci.

L’idéal est surtout, de réussir à construire votre communauté avant même le lancement de l’opération de financement participatif sur Kickstarter. Facebook, Twitter, newsletters et site dédiés sont alors vos meilleurs amis. Avoir une base de supporters avant même le lancement du projet vous donnera un sérieux coup de boost pour le lancement.

Regardez ce que font les autres

Là encore, c’est une logique classique sur un marché. Regardez comment s’y prennent les autres, comment ils fonctionnent au niveau des récompenses et des interactions avec la communauté. Nouez des liens avec d’autres projets qui peuvent se connecter au vôtre. Si vous les supportez, ils vous rendront peut-être la pareille. Un conseil qui s’applique autant aux bons projets qu’au mauvais ! Il ne faut pas hésiter à noter les bonnes techniques mais aussi celles à éviter à tout prix !

Expliquez pourquoi vous êtes différents

Si vous avez observé les autres projets et que vous connaissez le marché sur lequel vous vous lancez, alors n’hésitez pas à expliquer pourquoi vous êtes différents de la concurrence. La solution peut être de réaliser un petit tableau, travaillé graphiquement montrant vos avantages par rapport aux autres produits. N’hésitez pas non plus à en discuter avec vos supporters ou à en parler dans la Foire aux Questions.

Choisissez bien votre date de lancement

Vous pensez que la période de l’année ou même le jour de la semaine durant lequel vous allez lancer votre opération sur Kickstarter ne change rien ? Détrompez-vous ! L’un des meilleurs exemples dans ce registre est le « Coolest Cooler », une glacière qui a recueilli 13 millions de dollars à l’été 2014. Lancée une première fois en décembre 2013, il n’avait alors recueilli « que » 125.000 dollars. Le public a parfois une vision à court-terme, il faut donc s’adapter à la saison. Lancer un objet en week-end aura aussi en général moins d’effet que en semaine. Les gens sont moins présents. Or, les premiers jours sont la clé !

Assurez la communication sur les réseaux sociaux et ailleurs

Ne laissez jamais des questions sans réponse. Répondez vite et bien. Que cela soit par mail, sur la plateforme ou les réseaux sociaux. Cela vous prendra du temps mais c’est indispensable pour montrer que vous êtes sérieux.

Donnez des récompenses qui valent le coup

Kickstarter n’est pas un magasin comme l’a répété le site à plusieurs reprises. Vous demandez à vos « backers » de prende un risque. Ils n’ont que vos promesses et les images que vous leur fournirez. Proposez donc des récompenses qui méritent qu’ils vous soutiennent. Il peut s’agir de produits exclusifs à Kickstarter ou tout simplement de réductions réellement intéressantes.

Soyez honnêtes sur les délais

Enfin, n’annoncez pas une sortie sous 3 ou 4 mois, alors que vous n’en êtes encore qu’au stade du prototype. Il est indispensable d’avoir un plan précis à long terme sur les dates afin de pouvoir tenir vos promesses. Cela vous demandera de l’organisation et une planification précise. Mais le bad buzz dans le cas contraire pourrait se révéler fatal à vos projets ultérieurs !

Pour découvrir toutes les actualités liées à la plateforme de financement participatif Kickstarter, les nouveautés et les tendances, rendez-vous à cette adresse.

Cet article est le premier d’une série sur Kickstarter et les objets connectés. Rendez-vous dès demain pour découvrir notre second article : « IoT et Kickstarter : le top 10 des plus beaux projets ».